GARE de CHAMBERY – CHALLES LES EAUX (SNCF)
 
 
SITUATION / SITUATION / LAGE / SITUAZIONE / SITUACION / USITUOWANY :
- Région Rhône-Alpes, Province de la Savoie (ex-Sarde), Département de la Savoie (73), sur la Leysse, en France.
- Gare proche (à 10 minutes à pied) du Centre ville / City / Zentrum / Centro Cità / Centro Ciudad / Centrum miasta / Centraal gemeende.
- Gare située au PK 137,673 de la ligne de Culoz à Modane et au PK 106,363 de la ligne de Saint-André-le-Gaz à Chambéry.
- La ville de Chambéry avait 60.575 habitants / Inhabitants / Einwohnern / Abitanti / Habitantes / Mieszkaniec, (Chambériens) intra muros en 2015, et son agglomération comptait 130.121 habitants / Inhabitants / Einwohnern / Abitanti / Habitantes / Mieszkaniec, en 2015.
- La ville de Chambéry est jumelée avec les villes européennes de Torino/Turin (en Italie) et de Albstadt (en Allemagne).
- Altitude de la gare / Sea level / Seehöhe / Altitudine / Altitud / Wysokosci : 252 mètres / m ü.M.
- La ville de Chambéry vous souhaite la bienvenue / The town of Chambery send welcome to you / Chamberyer Stadtische willkommen für Sie zu gehen / Benvenuti in della Cità di Chambéry / Chambéry bienvenido / Chambéry zaprasza.
 

 
ACCES / ACCESS / ZUGANG / ACCESSO / ACCESO / DOSTEP :
Par transports collectifs / by publics transports / mit öffentliche Verkehrsmittel / per delli trasporti pubblici / por el transportes público / przez publicznej dworce :
- Trains SNCF / French National Railways / Französische national Bahnen / Treni SNCF / Trenes SNCF / Pociagi SNCF : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- TGV / French High Speed Trains / Französische ICE / TGV Treni Alta velocità / TGV Trenes Alta Velocidad / Pociagi TGV : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains Artésia / Artesia Trains / Artesia Züge / Treni Artesia / Trenes Artesia / Pociagi Artesia : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains Trenitalia / Trenitalia Trains / Trenitalia Züge / Trenitalia / Trenes Trenitalia / Pociagi Trenitalia : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains Eurostar / Eurostar Trains / Eurostar Züge / Treni Eurostar / Trenes Eurostar / Pociagi Eurostar : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, pour les périodes de sports d’hiver dont ceux pour et de London/Londres.
- Trains Thalys / Thalys Trains / Thalys Züge / Treni Thalys / Trenes Thalys / Pociagi Thalys : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, pour les périodes de sports d’hiver dont ceux pour et de Bruxelles/Brussel.
- Trains IC-EC / IC-EC Trains / IC-EC Züge / Treni IC-EC / Trenes IC-EC / Pociagi IC-EC : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains privés / privates trains / Privat Züge / Treni privati / Trenes / Pociagi : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Regio TER / Regio trains / Regio Züge / Treno Trasporto Regionale TTR / Regio tren / Pociagi regionalne : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, ceux de la Région Rhône-Alpes.
- RER / … / S-Bahn / … / … / … : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Métro / Tube / U-Bahn / Metropolitana / Metropolitano / Metro : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Tramways / Streetcars / Straßenbahnen / Tramvie / Tranvías / Tramwaje : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Trolleybus / Trolleys / Obus / Filobus / Trolles / Trollejbuz : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Funiculaire / Funicular / Seilbahn / Funicolare / Funicular / Linowa : Non / No / Nein / No / No / Niè, mais existe à Saint-Hilaire-du-Touvet (38) en direction de Grenoble.
- Bateaux / Boats / Schiffen / Batelli / Barcos / Statek : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Bus / Bus / Autobus / Autobus / Autobus / Autobus : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, ceux du réseau urbain STAC.
- Cars, autocars / Corriera / Autokar : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, dont ceux de Transavoie et de Transisère (VFD) avec gare routière à proximité à gauche en sortant de la gare.
- Taxis / Taxi / Taxi / Tassi / … / Taksowka : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.

Par cycles / By cycles / Mit Rad / Per cicli / Por el ciclos / Przez kolarski :

- Station service location et réparation de cycles dans la gare, côté cour.
- Parc à vélo de moyenne capacité devant la gare, et vélo station (location et réparation).

Par route / By road / Mit Strasse / Per la strada / Por el carretera / Przez droga :

Suivre / Follow / Folgen / Seguire / Seguir / Isc :
- le fléchage routier «Gare SNCF».
 

 
HEURES D'OUVERTURE AU PUBLIC / WORKING HOURS / ARBEITZEIT / ORARIO DI LAVORO / HORAS DE APERTURA / GODZINY OTWARTE :
Billets délivrés aux guichets (sous réserve de modifications) / tickets office / fahrkartenschalter / biglietteria / billete ventanilla / kasa biletowa :
- Ouvert du lundi au samedi de 7h30 à 19h30, les dimanches et fêtes de 10h00 à 19h30.
- Open to Mondays to Saturdays 7.30 a.m. – 7.30 p.m., Sundays and Public Holidays 10.00 a.m. – 7.30 p.m.
- Geöffnet von Mo. bis Sa. 07.30 bis 19.30 Uhr, Sonn- und Ferientags 10.00 bis 19.30 Uhr.
- Aperto lunedi - sabato : dalle 7.30 alle 19.30, domeneca e giorni festivi generali dalle 10.00 alle 19.30.
- Abierto lunes - sábado : del 7.30 a 19.30, domingo y días de fiesta general del 10.00 a 19.30.
- Czinne od ponniedzialku do piatku w sobota od 07:30 do 19:30, niedziele i swieta do 10:00 w 19:30.
- Automates / Automates (self-service machines) / Automaten / Automati / Autómatas / PLC.

Agence de Voyage (sous réserve de modifications) / Travel Agency / Reisebüro / Ufficio Viaggo / Officina Viage / Biuro podrozy :
- Ouvert du lundi au vendredi de 9.00 à 17h30 et le samedi de 9.00 à 16.00 (fermé les dimanches et fêtes)
- Open to Mondays to Fridays 9.00 a.m. - 5.30 p.m. and Saturdays 9.00 a.m. – 4.00 p.m. (Sundays and Public Holidays are closed).
- Geöffnet von Mo. Bis Fr. 09.00 bis 17.30 und Sa. 09.00 bis 16.00 Uhr (Sonn- und Ferientags geschlossen).
- Aperto lunedi - venerdi : dalle 9.00 alle 17.30 e sabato dalle 9.00 alle 16.00 (chiuso domeneca e giorni festivi generali).
- Abierto lunes – viernes : del 9.00 a 18.00 y sábado del 9.00 a 16.00 (cerrado domingo y días de fiesta general).
- Czinne od ponniedzialku do piatku w godzinach od 09:00 do 18:00, sobota od 09:00 do 16:00 (zamkniete w niedziele i swieta).

Change (sous réserve de modifications) / Exchange / Wechsel / Cambio / Troca / Kantor :

- Oui, mais pas dans la gare et horaires non communiqués.
- Yes, but no in the station and times no communicate.
- Ja, sondern nicht im Bahnhof und Stunden nicht mitteilen.
- Si, ma non alla stazione e orario non confermare.
- Sí, pero no en la estación y los horarios comunicados.
- Tak, ale nie na stacji, a nie przekazane harmonogramow.
 

 
 

 
CORRESPONDANCES / CONNECTION / ANSCHLUSS / COINCIDENZA / COMBINACION / PRZESIADKA :
* En direction de Lyon, Paris-GL (par TGV).
* En direction d’Aix-les-Bains, Annecy (par TGV).
* En direction de Saint-Jean-de-Maurienne, Modane, Oulx, Torino/Turin, Vercelli, Novara, Milano-Centrale/Milan/Mailand (par TGV).
* En direction de Lépin-le-Lac, Saint-Béron, Saint-André-le-Gaz, La-Tour-du-Pin, Bourgoin, Lyon-Part-Dieu.
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Besançon-Franche-Comté-TGV, Belfort-Montbéliard-TGV, Mulhouse-Ville, Colmar, Strasbourg-Ville (par TGV).
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Villefranche-sur-Saône, Mâcon-Ville, Tournus, Châlons-sur-Saône, Chagny, Beaune, Dijon-Ville.
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Tarare, Roanne, Lapalisse, Saint-Germain-des-Fossés, Vichy, Riom, Clermont-Ferrand.
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Givors, Saint-Chamond, Saint-Etienne, Firminy.
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Meximieux, Ambérieu, Bourg-en-Bresse, La Cluse, Oyonnax, Saint-Claude, Morez.
- Correspondance en gare de Lyon-Part-Dieu pour Meximieux, Ambérieu, Bourg-en-Bresse, Lons-le-Saunier, Besançon-Viotte, Montbéliard, Belfort.
* En direction d’Aix-les-Bains, Vions, Chanaz, Culoz.
- Correspondance en gare de Culoz pour Seyssel-Corbonod, Bellegarde-sur-Valserine, Genève-Cornavin.
* En direction d’Aix-les-Bains, (Culoz), Seyssel-Corbonod, Bellegarde, Genève (gare de Cornavin).
- Correspondance en gare de Bellegarde-sur-Valserine pour Saint-Julien-en-Genevois, Bossey-Veyrier, Annemasse, Machilly, Bons-en-Chablais, Perrignier, Thonon-les-Bains, Evian-les-Bains.
- Correspondance en gare de Bellegarde-sur-Valserine pour Pougny-Chancy, La Plaine, Zimeysa, Cointrin, Genève-Cornavin (par RER genevois).
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lausanne, Montreux, Sion, Visp/Viège, Brig/Brigue, Domodossola, Arona, Milano-Centrale/Milan/Mailand, Brescia, Verona/Vérone, Vicenza/Vicence, Padova/Padoue, Venezia Mestre, Venezia-SL/Venise-SL.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lausanne (changement de train), Vevey, Montreux, Aigle, Villeneuve.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lausanne, Fribourg/Freiburg (FR), Bern/Berne, Zürich-HB (changement de train), Sargans, Bregenz, Lindau, Kempten, Buchloe, München-Hbf/Munich-Ple.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lausanne, Fribourg/Freiburg (FR), Bern/Berne, Zürich-HB (changement de train), Sargans, Bregenz, Landek, Innsbruck-Hbf, Salzburg-Hbf, Linz-Hbf, Sankt-Pölten, Wien-Hbf/Vienne-Ple (changement de train), Budapesti/Budapest.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lausanne, Fribourg/Freiburg (FR), Bern/Berne, Zürich-HB (changement de train), Schaffhausen/Schaffhouse, Tübingen, Stuttgart-Hbf.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Yverdon, Neuchâtel/Neuenburg (NE), Delémont, Biel/Bienne, Basel-SBB/Bâle-CFF (changement de train), Mulhouse-Ville/Mülhausen-Stadt, Colmar, Strasbourg-Ville/Strassburg-Stadt.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour, Yverdon, Neuchâtel/Neuenburg (NE), Delémont, Biel/Bienne, Basel-SBB/Bâle-CFF (changement de train), Freiburg-(Breisgau)-Hbf/Fribourg-(Brisgau)-Ple, Offenburg (changement de train), Kehl, Strasbourg-Ville/Strassburg-Stadt.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Yverdon, Neuchâtel/Neuenburg (NE), Biel/Bienne, Basel-SBB/Bâle-CFF (changement de train), Freiburg-(Breisgau)-Hbf/Fribourg-(Brisgau)-Ple, Offenburg, Baden-Baden, Karlsruhe-Hbf/Carlsruhe-Ple, Mannheim-Hbf, Frankfurt-(Main)-Hbf/Francfort-(Main)-Ple.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Nyon, Gland, Morges, Renens, Lausanne, Vevey, Montreux, Aigle, Villeneuve.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Genève-Sécheron, Chambésy, Les Tuileries, Genthod-Bellevue, Creux-de-Genthod, Versoix, Pont-Céard, Mies, Tannay, Coppet.
- Correspondance en gare de Genève-Cornavin pour Lancy-Pont-Rouge.
* En direction de Viviers-du-Lac, Aix-les-Bains, Albens, Rumilly, Annecy.
- Correspondance en gare d’Annecy pour Pringy, La-Roche-sur-Foron, Annemasse, (desserte Ambilly, Genève-Eaux-Vives par autocar jusqu’en 2017, suite travaux).
- Correspondance en gare d’Annecy pour Pringy, La-Roche-sur-Foron, Annemasse, Machilly, Thonon-les-Bains, Evian-les-Bains (train direct Annecy – Evian-les-Bains les vendredis soir en période universitaire).
- Correspondance en gare d’Annecy pour Pringy, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Cluses, Sallanches-Combloux-Megève, Saint-Gervais-les-Bains – Le Fayet (changement de train) Chamonix, Vallorcine, Le-Châtelard-Frontière, Martigny.
* En direction de Montmélian, Saint-Pierre-d’Albigny, Albertville, Moutiers, Aime-La-Plagne, Landry, Bourg-Saint-Maurice.
- Correspondance en gare d’Albertville pour Moutiers, Aime-La-Plagne, Landry, Bourg-Saint-Maurice.
* En direction de Montmélian, Saint-Pierre-d’Albigny, Aiguebelle, La Chambre, Saint-Jean-de-Maurienne, Saint-Michel-Valloire, Modane.
- Correspondance en gare de Modane pour Bardonnechia/Bardonnèche.
* En direction de Montmélian, Saint-Jean-de-Maurienne, Modane, Bardonnechia/Bardonnèche, Oulx, Torino/Turin, Vercelli, Novara, Milano-Centrale/Milan/Mailand.
- Correspondance en gare de Bardonnechia/Bardonnèche pour Oulx, Chiomonte, Bussoleno, Avigliana, Torino/Turin.
- Correspondance en gare de Bardonnechia/Bardonnèche pour Oulx, Chiomonte, Bussoleno (changement de train), Susa/Suse.
- Correspondance en gare de Torino/Turin pour Asti, Alessandria/Alexandrie, Piacenza/Plaisance, Parma/Parme, Reggio d’Emilia, Modena/Modène, Bologna/Bologne, Firenze/Florence, Roma/Rome, Napoli/Naples.
- Correspondance en gare de Torino/Turin pour Asti, Alessandria/Alexandrie, Piacenza/Plaisance, Parma/Parme, Reggio d’Emilia, Modena/Modène, Bologna/Bologne, Imola, Faenza, Forli, Cesena, Rimini, Ancona/Ancône, Bari.
- Correspondance en gare de Torino/Turin pour Limone, Coni/Cuneo, Breil-sur-Roya, Sospel, Nice-Ville.
- Correspondance en gare de Milano/Milan/Mailand pour Brescia, Verona/Vérone, Vicenza/Vicence, Padova/Padoue, Venezia Mestre, Venezia-SL/Venise-SL.
* En direction de Montmélian, Pontcharra, Goncelin, Brignoud, Lancey, Grenoble-Universités-Gières, Echirolles, Grenoble (ville), Saint-Egrève, Moirans, Vinay, Tullins, Saint-Marcellin, Romans, Valence-TGV et Valence-Ville.
- Correspondance en gare de Grenoble-Universités-Gières pour Echirolles, Grenoble, Voreppe, Moirans, Voiron, Réaumont, Rives.
- Correspondance en gare de Grenoble-Universités-Gières pour Echirolles, Grenoble, Saint-Egrève, Poliénas, Vinay, Tullins, Saint-Marcellin.
- Correspondance en gare de Grenoble-Universités-Gières pour tramway B, et lignes de bus 14, 59, 6010 et 6070.
- Correspondance en gare de Grenoble pour Voreppe, Moirans, Voiron, Réaumont, Rives.
- Correspondance en gare de Grenoble pour Vif, Monestier-de-Clermont, Clelles, Lus-la-Croix-Haute, Veynes-en Dévoluy, Gap, Briançon.
- Correspondance en gare de Grenoble pour Vif, Monestier-de-Clermont, Clelles, Lus-la-Croix-Haute, Veynes-en Dévoluy (changement de train), Laragne, Sisteron, Saint-Auban, Manosque, Aix-en-Provence, Gardanne, Marseille-Saint-Charles.
- Correspondance en gare de Valence-TGV pour Avignon-TGV, Aix-en-Provence TGV, Marseille-Saint-Charles, Toulon, Cannes, Nice-Ville.
- Correspondance en gare de Valence-TGV pour Nîmes, Montpellier-Saint-Roch, Béziers, Narbonne, Carcassonne, Toulouse-Matabiau, Montauban-Ville-Bourbon, Agen, Bordeaux-Saint-Jean.
- Correspondance en gare de Valence-TGV pour Nîmes, Montpellier-Saint-Roch, Béziers, Narbonne (changement de train), Perpignan, Figueras/Figuères, Girona/Gérone, Barcelona/Barcelone (changement de train), Zaragoza/Sarragosse, Madrid.
- Correspondance en gare de Valence-Ville pour Montélimar, Pierrelatte, Bollène, Orange, Avignon-Centre.
* En direction de nombreuses autres destinations.
 

 
PARTICULARITES / CHARACTERISTICS / BESONDERHEIT / PARTICOLARITA / PARTICULARIDAD / SZCZEGOLNY :
- Buffet + plusieurs commerces dans le hall et à proximité de la gare + locations de voitures ou de vélos.
- Office du Tourisme / Tourist Information / Tourismus Zentrum / Ufficio Turistico / Oficina de Turismo / Centrum informacji Turystycznej.
- Cathédrale Saint-François-de-Sales / Cathedral / Dom / Duomo, cattedrale / Catedral / Katedra.
- Eglise Notre-Dame, Eglise Saint-Joseph, Eglise Saint-Pierre, Eglise Saint Jean Bosco, Basilique métropolitaine / Churches / Kirchen / Chiese / Iglesias / Kociol.
- Temple protestant / Temple / Templum / ... / … .
- Mosquée / Mosque / Moschee / moschea / mezquita / meczet.
- Synagogue / Synagogue / Synagoge / Sinagoga / Sinagoga / Syn.
- Hôtel de Ville / City Hall / Rathaus / Palazzo di Cità, Municipio / Ayuntamiento / Ratusz.
- Palais des Congrès / Congress Hall / Kongresshaus / Palazzio di Congrese / Palacio de Congreso / Palac w Kongress.
- Palais des Expositions / Exhibitions Hall / Messehaus / Palazzio di ... / Palacio de … / Palac w narazac.
- Zone piétonne / Pedestrian zone / Fussgangerzone / Zona pedestriale / Zona Peatonal / Strefa pieszych.
- Château des Ducs de Savoie et Sainte-Chapelle / Castle and Holy Chapel / Schloss und heilige Kapelle / Castello e Santa Capella / Castillo / Zamek.
- Fontaine des éléphants (dites des 4 sans Q) / fountain of the elephants (4 without Q) / Elefanter Brunn (4 ohne Q) / Fontana / Fuente / Fontanna.
- Centre ville ancien avec maisons à arcades / Old town / Alt Sdatmitte / Centro Cità / Centro Ciudad.
- Médiathèque / Media library / Mediathek / Biblioteca.
- Théâtre Charles Dullin / Theatre / Theater / Teatro / Teatro / Teatr.
- Musée des Beaux Arts, Musée Savoisien / Museum / Kunz Museum / Musei / Museos / Muzeum.
- Université / University / Universität / Università / Universidad / Uniwersytet.
- Auberge de Jeunesse / Youth hostel / Jugend Herberge / Ostello della gioventù / alberge de juventud / Schronisko mlodziezowe.
- Gastronomie : spécialités régionales / Specialities / Spezialitäten / Specialiti, piatti tipici della regione / platos típicos de la zona / Specjalnosci.
- Spécialités culinaires : diots (saucisses) de Savoie, pâtes alimentaires de Savoie, sirops, tartiflette, etc.
 

 
 

 
ACTUALITES / NEWS / NEUHEIT INFORMATIONEN / NOVITA / NOTICIAS / WIADOMOCI :
- ATTENTION, jusqu’en décembre 2019, fermeture complète de la ligne d’Annemasse à Genève-Eaux-Vives par suite de construction de la liaison directe Cornavin – Eaux-Vives - Annemasse (CEVA). Services de substitution par autobus n° 61 d’Annemasse à Genève-Cornavin. Se renseigner dans les gares.
- ATTENTION, pour la France, il existe en gare de Genève-Cornavin un automate pour billets TER Rhône-Alpes utilisables avec des Euros et cartes bancaires, sans surtaxe de 10 francs suisses pour les billets internationaux (billets à destination des gares de la Région Rhône-Alpes uniquement).
- Nouvelles offres tarifaires et touristiques.
- Informations Touristiques / Tourist information / Touristiche Aüskünfte / Informazioni Turistiche.
- L’AEDTF vous informe : Déplacez-vous en train! / The AEDTF say to you : use the train ! / Die AEDTF informiert : fährt Bahn !
 

 
ASTUCES, COMBINES ET AIDES POUR LES VOYAGEURS / ASTUTENESS, TRICKS AND AID TO PASSENGERS / VERSCHLAGENHEIT, KNIFFE, UND HILFE FUR DEN REISEND / ASTUZIA, COMBINI E SCALTREZZA PER DELLO VIAGGIO / ASTUCIA, COMBINA Y AYUDA POR EL VIAJEROS / PRZEBIEGLOSC, KOMBINACJA I POMOC DO PODROZNIK :
- Attention, surveillez vos bagages et effets personnels.
- Attention, peu de personnes parlent les langues étrangères (excepté un peu d’anglais et d’italien).
- Pensez à comparer itinéraires, longueur de trajets et prix. Utilisez les abonnements annuels, mensuels ou hebdomadaires.
- Attention, les trains TGV, Thalys, Eurostar, Lyria et Téoz sont à réservation obligatoire et à supplément.
- Attention, les trains type Thalys ou Eurostar ne prennent pas en compte certaines réductions de la SNCF dont les abonnements fréquence.
- Les suppléments pour l’utilisation des trains ICE de la DB (En Allemagne) sont valables toute la journée quelque soit le nombre de trains ICE utilisés.
- Attention, beaucoup de lignes à grande vitesse (parcourues par des TGV, ICE, AVE) sont bordées de murs antibruit de plus de 4 mètres de hauteurs qui empêchent toute visibilité des voyageurs effectuant du tourisme.
- Tout ne passe pas Lignes Nouvelles à Grande Vitesse (LNGV) / NeuBauStrecke (NBS), pensez aussi aux lignes transversales comme celles de la ligne de Lyon à Bordeaux via Montluçon, Guéret et Limoges, de Besançon-Viotte à Le Locle via Morteau, de Bourg-en-Bresse à Oyonnax et Saint-Claude, ainsi qu’aux lignes touristiques comme celles de Saint-Gervais à Martigny via Chamonix et Vallorcine, de la ligne des Alpes entre Grenoble, Veynes-Dévoluy, et Marseille.
- ATTENTION, il existe en gare de « Grenoble-Universités-Gières » des correspondances tramways, bus et cars. La ligne de tramways n° B permet de relier directement depuis cette gare le Domaine Universitaire de Grenoble, le Centre Hospitalier Régional Universitaire, le Centre Hospitalier Régional Universitaire, puis le centre ville de Grenoble par l’Ile Verte, la place Docteur Girard, le Musée, la place Notre Dame, la place Sainte Claire et la Maison du Tourisme. Une rame toutes les 3 à 4 minutes en heures de pointe et toute les 10 minutes en heures creuses de 4h30 à 01h00 tous les jours sauf le 1er mai (fête du travail). La gare de Grenoble-Universités-Gières offre également des correspondances bus. La ligne quotidienne n° 14 dessert Saint-Martin-d’Hères (Croizat, Croix-Rouge) et Grenoble (Valmy, Bir-Hakeim et Verdun). La ligne de bus Transisère n° 6070 pour Meylan, Innovallée, Montbonnot circule du lundi au vendredi les jours ouvrables. La ligne 59 dessert Gières-Gare, la Combe de Gières, Uriage et Vizille. La ligne quotidienne n° 6010 dessert Uriage et Chamrousse. Vous arrivez au centre ville de Grenoble quand le train arrive seulement en gare centrale de Grenoble. L’accès au tramway se fait directement par le passage souterrain de la gare. Une bonne astuce, pensez-y ! Abonnements combinés « TagOtrain » et « OùRa ».
- Pour vous rendre en Italie, vous avez plusieurs possibilités. Si vous allez au Nord du pays l’itinéraire le plus direct est de passer via Genève/Genf/Genivra où des trains diurnes relient directement (ou par changement à Visp/Viège) Genève/Genf/Genivra à Milano/Milan/Mailand via Brig/Brigue et Domodossola (par le tunnel du Simplon). Si vous allez au Sud du pays l’itinéraire le plus direct est de passer via Chambéry et Modane avec des TGV diurnes directs de Chambéry à Torino/Turin où vous aurez des correspondances pour le Sud de l’Italie. Il n’y a plus de desserte de nuit pour l’Italie que se soit via Genève ou via Modane.
- Pour vous rendre dans le Chablais, pour Annemasse, Machilly, Thonon-les-Bains et Evian-les-Bains, il existe deux possibilité, la 1ère en transitant via Annecy et La-Roche-sur-Foron (train direct Annecy – Evian-les-Bains les vendredis soir), la 2ème via Bellegarde avec les trains Chambéry – Genève puis à Bellegarde avec les trains Bellegarde – Annemasse – Evian-les-Bains.
- ATTENTION, la gare centrale de Genève-Cornavin, accessible par des trains directs au départ des deux gares de Grenoble, offre des trains quotidiens directs sur Milano/Milan/Mailand (3 allers-retours quotidiens), et par changement à Zürich-HB sur l’Allemagne avec desserte de Stuttgart, München/Munich, ou de l’Autriche avec Innsbruck, Salzburg, Linz et Wien/Vienne.
- En gare de Genève-Cornavin (en Suisse), accès à de nombreux trains directs pour Milano/Milan/Mailand via Brig/Brigue et le Simplon, aux trains directs pour Basel/Bâle, Bern/Berne, Zürich-HB (cette dernière gare offrant elle-même d’excellentes correspondances pour München/Munich, Stuttgart, Innsbruck, Salzburg, Linz et Wien/Vienne).
- Pour München/Munich, Stuttgart, Innsbruck ou Wien/Vienne, prendre les trains IC des CFF, depuis Genève-Cornavin, jusqu’à Zürich-HB, puis trains directs de Zürich-HB à München/Munich, de Zürich-HB à Stuttgart et de Zürich-HB à Wien/Vienne via Innsbruck, Linz et Salzburg.
- Pensez à utiliser les nombreuses lignes transversales ou régionales, vous y ferrez de nombreuses et intéressantes découvertes touristiques.
- Il existe plusieurs lignes régionales très intéressantes autour de Chambéry. N'hésitez pas à les utiliser.
- N’oubliez pas de visiter et d’utiliser les lignes touristiques ferroviaires régionales comme le Chemin de fer de La Mure ou le funiculaire de Saint Hilaire du Touvet (en Isère), le tramway du Mont Blanc (TMB) ou le chemin de fer du Montenvers (en Haute Savoie) ou encore le chemin de fer du Vivarais (en Ardèche). En Suisse voisine, il existe de très nombreux chemins de fer touristiques notamment autour du lac Léman, avec le Nyon – Saint-Cergue au départ de Nyon, le Bière – Apple – Morges au départ de Morges, le Lausanne – Echallens – Bercher (LEB) au départ de Lausanne, le Martigny – Orcières (TMR) et Martigny – Châtelard – Chamonix (TMR), ainsi que les différentes lignes du MOB à Vevey et Montreux, et des TPC à Aigle. Ces voyages peuvent tous se faire dans la journée au départ de Chambéry.
- Pensez à réserver vos places sur les trains grandes lignes, surtout en période d’été ou de pointes de sports d’hiver. La réservation est obligatoire sur les TGV et les trains Téoz.
 

 
SECOURS, URGENCES / RESCUE, EMERGENCY / HILFE, NOTTRUF / AIUTO, EMERGENZA / SOCCORO, URGENTE / POMOC, NAGLOSC :
- Police, Gendarmerie / Police / Polizei, Gendarmerie / Polizia, Carabinieri / Policia, Guardia Civil / Policja, Zendarmeria : Tel : 112 et 17.
- Pompiers, Incendie / Firemen, Fire / Feuerwehr, Feuer / Pompiri, fuoco / Bomberos, fuego / Strazak, Pozar : Tel : 112 et 18.
- Médecin, Ambulance / Doctor, Ambulance / Artz, Krankenwagen / Medico, Ambulanza / Medico, Ambulancia / Lekarz, Ambulans : Tel 112 et 15.
- En France (Im Frankreich) : SOS Victimes, en cas d’agression, disparition, vol, viol, accident, déraillement, vous pouvez utilisez le téléphone par n° vert (Green number, Nr. Grün) gratuit (Free use for you / Gratis für Sie) pour les aides aux victimes, en composant le 08.842.846.37.
 

 
CURIOSITES FERROVIAIRES / RAILWAYS CURIOSITIES / SEHENWÜRDDIGKEITEN EISENBAHNEN / CURIOSITA FERROVIARIA / CURIOSIDADES FERROCARRILES / CIEKAWOSC KOLEJOWY :
- Matériels ferroviaires variés à traction électrique et thermique / electric’s and diesel’s engines / Electro- und Diesel Lokomotiven und Triebwagen / Locomotive Elettrice e Diesel.
- Circulation de trains internationaux / international trains / International Züge / Treni internazionali / Trenes internacionales.
- Trains Express Régionaux de type TER / regional trains / Regional Züge / Treno Trasporto Regionale (TTR) / Trenes regionales / Pociagi regionalne.
- Dépôt de locomotives / locomotives shed / Lokomotiven Bw / Deposito de locomotive.
- Splendide rotonde couverte complète du PLM, construite en 1910, inscrite à l’inventaire des monuments historiques.
- Locomotives historiques 2CC2 3402 Maurienne (ex-PLM), CC 21001, CC 6558 (en livrée verte « Maurienne ») préservées par l’Association de Préservation du Matériel Ferroviaire Savoyard (APMFS) au dépôt de Chambéry.
- N’oubliez pas le train touristique du Chemin de fer de La Mure près de Grenoble, et le Funiculaire de Saint-Hilaire du Touvet entre Chambéry et Grenoble.
- Il existe à Chambéry une association d’usagers du train, l’ADTC Savoie.
 

 
HISTORIQUE / HISTORICAL / HISTORISCH / STORICO / HISTORICO / HISTORYCZNY :
- Chambéry fut desservie par un ancien tramway à vapeur et à voie à écartement de 0,60 mètres reliant le centre ville à la banlieue, et supprimé en 1930.
- Le 23/06/1856, mise en service de la ligne de 75 km entre Lyon-Saint-Clair, Ambérieu et Bourg-en-Bresse, par la Compagnie du PLM.
- Le 20/10/1856, mise en service de la ligne d’Aix-les-Bains à Saint-Jean-de-Maurienne par le Chemin de fer de Victor-Emmanuel.
- Le 05/11/1856, mise en service de la ligne de 56 km de Saint-Rambert-d’Albon à Rives, par la Compagnie du Dauphiné.
- Le 07/05/1857, mise en service de la ligne de 65 km d’Ambérieu à Seyssel, par le PLM.
- Le 06/06/1857, mise en service de la ligne de 34 km de Macon à Bourg-en-Bresse, par le PLM.
- Le 10/07/1857, mise en service de la ligne de 33 km de Rives à Piquepierre, par la Compagnie du Dauphiné.
- Le 31/08/1857, mise en service de la ligne d’Aix-les-Bains à Brison-Saint-Innocent, par le Chemin de fer de Victor-Emmanuel.
- Le 18/03/1858, mise en service de la ligne de 35 km de Seyssel à et la frontière suisse (La Plaine), par le PLM.
- Le 01/07/1858, mise en service de la ligne de 3 km de Piquepierre à Grenoble (+pont sur l’Isère), par la Compagnie du Dauphiné.
- Le 01/07/1858, mise en service de la ligne de 37 km de Lyon à Bourgoin, par le PLM.
- Le 22/07/1858 un traité signé permettra au PLM de prendre possession affective de la Compagnie du Dauphiné en 1863.
- Le 27/07/1858, mise en service de la ligne de Brison-Saint-Innocent à Le Rhône (près Culoz), par le Chemin de fer de Victor-Emmanuel.
- Le 02/09/1858, mise en service de la ligne de 2 km de Culoz à Le Rhône, par le PLM.
- Le 11/06/1860, reprise de la ligne de 104 km de Culoz à Saint-Jean-de-Maurienne du Chemin de fer de Victor-Emmanuel par le PLM, suite au rattachement de la Savoie à la France.
- Le 02/01/1861, mise en service de la ligne de 7 km de Rives à Le Grand-Lemps, par le PLM.
- Le 22/08/1861, mise en service de la ligne de 22 km de Bourgoin à Saint-André-le-Gaz, par le PLM.
- Le 09/01/1862, mise en service de la ligne de 5 km de Le Grand-Lemps à Chabons, par le PLM.
- Le 17/03/1862, mise en service de la ligne de 12 km de Saint-Jean-de-Maurienne à Saint-Michel-de-Maurienne, par le PLM.
- Le 14/06/1862, mise en service de la ligne de 16 km de Chabons à Saint-André-le-Gaz, par le PLM.
- En 1863, le PLM prend possession affective de la Compagnie du Dauphiné, suite à l’application d’un traité signé le 22/07/1858.
- Le 09/05/1864, mise en service de la ligne de 78 km de Valence à Moirans, par le PLM.
- Le 15/09/1864, mise en service de la ligne de 50 km de Grenoble à Montmélian, par le PLM.
- Le 05/07/1866, mise en service de la ligne de 39 km d’Aix les Bains à Annecy, par le PLM.
- Le 16/10/1871, mise en service de la ligne de 27 km de Saint-Michel-de-Maurienne à la frontière italienne, par le PLM.
- Le 17/09/1871, inauguration du tunnel ferroviaire du Mont Cenis.
- Le 30/08/1880, mise en service de la ligne de 63 km de Collonges-sous-Salève à Thonon-les-Bains, par le PLM.
- Le 30/08/1880, mise en service de la ligne de 14 km de Virieu-le-Grand à Belley, par le PLM.
- Le 01/06/1882, mise en service de la ligne de 9 km de Thonon-les-Bains à Evian-les-Bains, par le PLM.
- Le 10/07/1883, mise en service de la ligne de 15 km d’Annemasse à La-Roche-sur-Foron, par le PLM.
- Le 05/06/1884, mise en service de la ligne de 38 km d’Annecy à La-Roche-sur-Foron, par le PLM.
- Le 24/09/1884, mise en service de la ligne de 33 km de à Belley à Pressins, par le PLM.
- Le 24/09/1884, mise en service de la ligne de 41 km de Saint-André-le-Gaz à Chambéry via Pressins, par le PLM.
- En Mars 1986, la locomotive diesel-électrique CC 72058, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout un train Grenoble – Genève composé d’une rame Corail.
- Le 01/06/1886, mise en service de la ligne de 18 km d’Evian-les-Bains à Saint-Gingolph, par le PLM.
- Le 01/06/1886, mise en service de la ligne ferroviaire entre Bouveret, Saint-Gingolph, par la compagnie de Suisse Occidentale (SO).
- Le 01/06/1888, mise en service de la ligne ferroviaire entre Genève Eaux Vives, Chêne-Bourg et Ambilly (Annemasse), par la compagnie du Genève - Annemasse (GA).
- Le 06/06/1888, mise en service de la ligne de 2 km d’Annemasse à Ambilly (vers Genève-Eaux-Vives), par le PLM.
- Le 01/06/1890, mise en service de la ligne de 24 km de La-Roche-sur-Foron à Cluses, par le PLM.
- Le 01/06/1893, mise en service de la ligne de 28 km d’Albertville à Moutiers, par le PLM.
- En 1896, l’indicateur PLM indiquait plusieurs trains à vapeur Paris – Grenoble via Chambéry avec arrêts en gare de Gières – Uriage. Un dépliant « Tarentaise » du PLM indiquait même un voyage circulaire Annecy – Ugine – Albertville – Montmélian – Gières Uriage – Grenoble – Voiron – Saint André le Gaz – Lépin le lac – Chambéry – Aix les Bains – Grésy – Albens – Rumilly – Lovagny – Annecy, avec un billet valable 15 jours. Ce même dépliant indiquait que le PLM offrait une réduction pour l’achat d’un billet aller-retour pour l’exposition nationale suisse qui avait lieu à Genève (sous l’égide d’Adrien LACHENAL, alors Président de la Confédération Helvétique et Conseiller fédéral du Canton de Genève).
- Le 05/06/1898, mise en service de la ligne de 23 km de Cluses à Le Fayet (Saint-Gervais), par le PLM.
- En 1901, création de l’annexe traction d’Annecy, dépendante du dépôt de Chambéry, avec remise semi-circulaire à 7 voies pour garages des locomotives à vapeur.
- Le 03/06/1901, mise en service de la ligne de 45,4 km d’Annecy à Albertville via Ugine, par le PLM. Au début de son exploitation, elle est desservie grâce à des locomotives à vapeur de type 030 « Bourbonnais », puis par des 031.
- Le 01/01/1902, création des Chemins de Fer Fédéraux suisses (CFF) / Schweizerische Bundesbahn (SBB) / Ferrovie Federali Svizzere (FFS).
- Le 29/11/1913, mise en service de la ligne de 29 km de Moutiers à Bourg-Saint-Maurice, par le PLM.
- En 1925, mise en service de l’électrification en 1500 V cc avec prise de courant par 3ème rail entre Chambéry et Saint-Pierre-d’Albigny, par le PLM.
- En 1925, le dépôt de Chambéry reçoit dans ses effectifs 26 locomotives à vapeur type 140 L pour services sur Annecy – Albertville, Chambéry – Albertville – Bourg-Saint-Maurice et Chambéry – Grenoble.
- Le 01/04/1927, on note la circulation du train Express 2641/42 Grenoble (06h55) – Genève (13h05), via Pontcharra (07h34), Montmélian (07h44/07h47), Chambéry (08h02/08h50), Aix-les-Bains (09h07/09h25), Culoz (09h48) et donnant correspondance sur le train n° 665 à Culoz (10h03) et Bellegarde (10h45).
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train Rapide BM (avec Wagons-Lits, Couchettes et voitures 1ère 2ème et 3ème classes) Bordeaux-Saint-Jean (7h53) – Périgueux (10h08) – Limoges-Bénédictins (11h42/11h49) – Montluçon (15h12) – Saint-Germain-des-Fossés (17h55) – Roanne (19h22) – Lyon-Perrache (21h36/21h56) – Lyon-Brotteaux (22h08) – Ambérieu (23h23) – Culoz (0h39/0h43) – Aix-les-Bains (1h05) – Chambéry (1h25/2h15) – Saint-Jean-de-Maurienne (3h50) – Modane (4h45 HEO/ 6h35 HEC) – Torino/Turin (9h00 HEC) – Milano-Centrale/Milan/Mailand (12h20 HEC).
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train de luxe Rome-Express L 39 (avec Wagons-Lits, Wagons Pullman et Wagon-restaurant) Paris-G-L. (17h10) – Chambéry (1h43/1h51) – Modane (4h10 HEO/ 5h40 HEC) – Torino/Turin (7h50 HEC) – Milano-Centrale/Milan/Mailand (12h20 HEC) – Venezia-SL/Venise (17h50 HEC) et pour la tranche Roma/Rome (arrivée 20h10 HEC).
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train Rapide n° 603 (avec Wagons-Lits, Couchettes et voitures 1ère 2ème et 3ème classes) Paris-G-L. (22h20) – Culoz (7h08/7h09) – Chambéry (8h05/8h30) – Modane (10h50 HEO/ 12h50 HEC) – Torino/Turin (15h10 HEC) – Milano/Milan/Mailand (18h10 HEC) – Venezia-SL/Venise (23h50 HEC) et pour la tranche Roma/Rome (arrivée 7h20 HEC).
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train Express n° 2643/44 Culoz (9h50) – Chambéry (10h00/10h22) – Grenoble (11h30/12h30) – Valence (14h00) et du train omnibus 2673/74 Chambéry (12h28) – Gières (14h04) - Grenoble (14h14/14h32) – Valence (17h16) , par le PLM.
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train omnibus quotidien n° 621 (1ère, 2ème et 3ème classes) Chambéry (6h20) – Saint-Pierre d’Albigny (6h59/7h01) – Aiguebelle (7h23) – Epierre (7h40) - Saint-Jean-de-Maurienne (8h25) – Modane (9h30), desservant toutes les gares intermédiaires, par le PLM.
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, la circulation du train omnibus quotidien n° 2261 (1ère, 2ème et 3ème classes) Chambéry (7h55) – Saint-Pierre d’Albigny (8h36) – Albertville (9h16/9h43) – Moutiers-Salins-Brides-les-Bains (7h21/7h40) – Bourg-Saint-Maurice (11h57), desservant toutes les gares intermédiaires, par le PLM.
- En 1927/1928 (service d’hiver), on note, entre autres, le circulation du train omnibus quotidien n° 2611 (1ère, 2ème et 3ème classes) Lyon-Perrache (17h42), Saint-André-le-Gaz (19h35) – Pont-de-Beauvoisin (20h05) –Chambéry (21h00) desservant toutes les gares, par le PLM.
- En 1929, mise en service de l’électrification en 1500 V cc avec prise de courant par 3ème rail entre Saint-Pierre-d’Albigny et Saint-Jean-de-Maurienne, par le PLM.
- Le 17/07/1929, mise en service de la locomotive électrique 2CC2 3402 au dépôt de Chambéry.
- En 1930, mise en service de l’électrification en 1500 V cc avec prise de courant par 3ème rail entre Saint-Jean-de-Maurienne et Modane, par le PLM.
- En 1934, commande par le PLM des autorails Decauville de la série ZZP n° 1 à 9 surnommés « Nez de cochon » en livrée bleue et grise du PLM pour circulation en Dauphiné et en Savoie. Ces autorails, affectés en 1936 au Centre autorails de Grenoble, étaient équipés de deux moteurs Diesel Saurer de 300 CV chacun et arboraient une livrée bleue et grise. Les capots furent supprimés lors de leur transformation avec cabines avancées par la SNCF qui les numérota en série XAPDP 52000 et leur appliqua la livrée autorail classique en rouge et crème. L’autorail X 52103, de la seconde sous-série, restauré par les Ateliers d’Oullins en livrée rouge et crème, représente cette série à la Cité du Train de Mulhouse car ce fut les premiers autorails diesel à transmission électrique.
- En 1936, mise en service de l’électrification en 1500 V cc avec prise de courant par caténaires entre Chambéry et Culoz, par le PLM.
- Le 31/08/1937, parution du décret-loi instaurant la création de la SNCF.
- Le 01/01/1938, mise en place de la SNCF qui prend le relais des différents grands réseaux privés français.
- Le 05/05/1938, suppression de la desserte voyageurs sur la ligne d’Annecy à Albertville via Ugine, par la SNCF, à l’exception d’un train spécial d’ouvriers entre Albertville et Ugine.
- Au printemps 1939, suppression du trafic voyageurs sur la ligne de Belley à Saint-André-le-Gaz via Pressins, par la SNCF.
- Le 15/05/1944, le dépôt de Grenoble a reçu la mutation de nouvelles locomotives à vapeur de type 141P n° 12, 13, 14 et 15, en provenance du dépôt de Vénissieux. Toutes les locomotives 141 P n° 1 à 15 sont désormais affectées au dépôt grenoblois.
- Le 26/05/1944, vers 10h15, bombardement (720 bombes) par les américains de la ville de Chambéry et de ses installations ferroviaires (gare, dépôt et triage). Le bombardement fera 200 morts, 300 blessés et 3.000 sans-abris. La gare de Chambéry, son triage et 45 locomotives sont détruites. La rotonde, bien que très soufflée par les explosions, reste miraculeusement debout.
- Le 26/05/1944, la locomotive 141 P n° 9 est détruite lors du bombardement du dépôt de Chambéry où elle était en stationnement.
- En janvier 1945, rétablissement de la desserte ferroviaire de voyageurs entre Annecy et Ugine, les mardis et vendredis.
- Le 01/08/1945, des locomotives 141 P du dépôt de Grenoble ont effectué des roulements sur Chambéry, Lyon, Valence et Avignon. Des locomotives 141 P grenobloises tracteront régulièrement à partir de cette date les trains Alpes-Pyrénées (AP/PA) Saint-Gervais – Hendaye et retour, soit entre Chambéry et Avignon, soit entre Grenoble et Avignon.
- En 1945 et en 1946, des trains spéciaux de la Croix Rouge amenaient des anciens prisonniers, mais aussi des vivres. Un grand nombre de ces trains assuraient des relations régulières depuis Saint-Maurice (en Valais, en Suisse) à Avignon (en Provence, en France) via Saint-Gingolph, Annemasse, Annecy, Montmélian, Gières-Uriage, Grenoble, Valence, Portes les Valence. Ces trains étaient tractées par des locomotives à vapeur de type Decapod de la série C 5/6 des Chemins de Fer Fédéraux suisses (CFF) provenant principalement du dépôt de Saint-Maurice. Ces locomotives ont également été louées par les chemins de fer français pour assurer d’autres trains, dans l’attente de reconstituer un parc de locomotives suffisants après les nombreuses destructions dues à la guerre.
- Le 01/11/1946, des locomotives 141 P du dépôt de Grenoble ont effectué des roulements sur Chambéry, Valence et Vénissieux.
- En 1946, suppression de la desserte ferroviaire de voyageurs entre Annecy et Ugine, les mardis et vendredis.
- En 1949, travaux d’électrification de la ligne d’Aix-les-Bains – La-Roche-sur-Foron via Rumilly et Annecy.
- Le 19/06/1950, mise sous tension en 25 kV 50 Hz de l’électrification de la ligne d’Aix-les-Bains à Annecy avec une rame tractée par la CC 6051 avec à son bord le Directeur Général de la SNCF, l’ingénieur Louis ARMAND.
- Le 10/05/1951, mise sous tension en 25 kV 50 Hz de l’électrification de la ligne d’Annecy à La-Roche-sur-Foron.
- En 1951, le dépôt de Chambéry reçoit dans ses affectifs les locomotives électriques prototypes CC 6051, CC 6052 et BBB 6053.
- En 1952, la locomotive électrique 2CC2 3402 assure la traction du train Rapide Chambéry – Paris-GL (et retour) via Culoz et Ambérieu.
- Le 01/01/1952, le dépôt d’Annemasse avait dans ses effectifs 11 locomotives à vapeur de type 141 C, à savoir les 141 C 158, 141 C 161, 141 C 167, 141 C 184, 141 C 185, 141 C 259, 141 C 295, 141 C 340, 141 C 343, 141 C 365 et 141 C 374, 15 locomotives à vapeur de type 141 D, à savoir la 141 D 31, 141 D 147, 141 D 408, 141 D 422, 141 D 470, 141 D 476, 141 D 479, 141 D 485, 141 D 511, 141 D 530, 141 D 563, 141 D 567, 141 D 601, 141 D 615 et 141 D 654, 7 locomotives à vapeur de type 141 E, à savoir les 141 E 53, 141 E 97, 141 E 280, 141 E 298, 141 E 478, 141 E 494 et 141 E 525.
- Le 08/12/1952, le dépôt de Grenoble cède la locomotive à vapeur SLM de 141 C 2 au dépôt de Chambéry.
- En 1952 et 1953, transformation des autorails Decauville ZZP 1 à 9. Les capots d’extrémités qui leur avaient valu le surnom de « Nez de cochon » furent supprimés lors de leur transformation avec cabines avancées par la SNCF et qui leur appliqua la livrée autorail classique en rouge et crème.
- En 1953, mise en place des navettes trains pour transports d’automobiles entre Modane et Bardonecchia/Bardonnèche.
- En février 1953, un autorail X 52100, en livrée rouge et crème, tractant une voiture « boite à tonnerre », en livrée verte, assurent un omnibus Bourg-Saint-Maurice – Chambéry.
- Le 01/04/1953, fin de la circulation du train spécial d’ouvriers entre Albertville et Ugine et neutralisation de la ligne Annecy-Albertville entre Lathuile et Saint-Jorioz, une unique desserte locale pour trafic de marchandises étant maintenue entre Annecy et Saint-Jorioz.
- En été 1953, le dépôt de Chambéry avait dans ses effectifs 21 locomotives à vapeur de type 141 F, à savoir les 141 F 2, 141 F 9, 141 F 12, 141 F 89, 141 F 107, 141 F 123, 141 F 145, 141 F 148, 141 F 157, 141 F 171, 141 F 181, 141 F 187, 141 F 207, 141 F 224 , 141 F 236, 141 F 257, 141 F 262, 141 F 274, 141 F 296, 141 F 306 et 141 F 315.
- Du 15/06/1953 au 30/09/1953, circulation de la relation estivale Genève – Grenoble – Veynes – Digne (Nice) assurée par les autorails Decauville de la série X 2000 et X 2100 de la SNCF.
- Le 02/09/1953, l’autorail X 2103 (futur XABDP X 52103) assure une relation Digne – Veynes – Grenoble – Genève par la ligne des Alpes.
- Le 03/10/1953, la locomotive électrique 1CCA 3705 tracte un train de voyageurs entre Chambéry et Culoz.
- Le 28/01/1954, le Centre Autorails de Grenoble réceptionne dans ses effectifs 2 autorails de type X 2400 en provenance du dépôt de Lyon-Vaise, à savoir les X 2417 et X 2427.
- En février 1954, un autorail X 2400 tractant une remorque XR ex-Micheline, assure un omnibus Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, sous le soleil dans un cadre enneigé.
- En février 1954, un autorail X 2400 tractant une remorque XR 7500, assure un omnibus Bourg-Saint-Maurice – Chambéry – Lyon-Perrache, sous le soleil dans un cadre enneigé.
- En 1954, mise en place des service des premiers autorails de type X 2700 « Rames à Grand Parcours » (RGP-1) de la SNCF sur la relation de Genève à Cerbère via Chambéry, (Montmélian), Grenoble, Valence, Avignon, Montpellier, Narbonne.
- En 1954, suppression totale de la ligne de Saint-Didier-d’Aoste à Pressins, par la SNCF.
- En 1954, le dépôt de Chambéry cède à celui d’Annemasse les locomotives électriques prototypes CC 6051, CC 6052 et BBB 6053.
- Du 18/06/1954 au 19/09/1954, la relation estivale Genève – Grenoble – Digne (Nice) par ligne des Alpes entre Genève, Grenoble et Veynes, est assurée par les autorails Decauville de la série X 2400 du dépôt de Grenoble ou par des X 2000 et X 2100 (futurs X 52000 et X 52100) du dépôt de Grenoble.
- Le 28/07/1954, mise sous tension en 25 kV-50 Hz de l’électrification de la ligne de La-Roche-sur-Foron à Annemasse.
- En Août 1955, la locomotive électrique 2BB2 3201 et une locomotive électrique CC 7100 tractent un train de voyageurs pour Ambérieu.
- Le 22/08/ 1955, la locomotive électrique 2CC2 3402 tracte un train de voyageurs, avec une voiture CIWL en tête, entre Chambéry et Culoz.
- Le 01/10/1955, création de la relation GC/CG « Le Catalan » Genève – Chambéry – Grenoble – Avignon – Port-Bou, assurée en autorails de type RGP-2 quadricaisses de la série X 2700 + XR 7700 (en livrée verte et crème).
- Le 16/12/1955, mise sous tension en 1.500 V continu de l’électrification de la ligne de Culoz à Bellegarde sur Valserine.
- En 1956, le Centre Autorails de Grenoble renvoi progressivement au dépôt de Lyon-Vaise 5 autorails de type X 2400, à savoir les X 2410, X 2414, X 2527, X 2445 et X 2459.
- Le 20/09/1956, mise sous tension en 1.500 V continu de l’électrification de la ligne de Bellegarde sur Valserine à Genève.
- Le 26/09/1956, le Centre Autorails de Grenoble renvoi au dépôt de Lyon-Vaise son dernier autorail de type X 2400, à savoir l’X 2417.
- Le 27/09/1956, inauguration de l’électrification de la ligne de Bellegarde sur Valserine à Genève avec une rame tractée par la locomotive électrique CC 7121 de la SNCF.
- Le 28/05/1957, le dépôt de Carmaux (Tarn) réceptionne l’autorail X 2801, le 1er autorail de la série X 2800 de la SNCF.
- Le 02/06/1957, création des premiers trains luxueux et rapides européens de type Trans Europ Express (TEE).
- Le 02/06/1957, création du TEE « Le Mont-Cenis » reliant Lyon/Lionne à Milano/Milan/Mailand (461,6 km) via Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne, Modane, Bardonecchia/Bardonnèche, Oulx et Torino-PN/Turin-PN, assuré par une rame automotrice diesel RGP TEE de la SNCF. Ce train remplace la relation « Le transalpin » assuré en rame RGP de la SNCF sur la même relation.
- Le 31/05/1958, le dépôt de Chambéry envoie la locomotive à vapeur SLM de 141 C 2, devenue 141 F 2 au dépôt de Grenoble pour VPF.
- Le 21/06/1958, le dépôt de Lyon-Vaise réceptionne l’autorail X 2818, son 1er autorail de la série X 2800 de la SNCF.
- Le 15/081958, le dépôt de Grenoble renvoie la locomotive à vapeur SLM de 141 F 2 au dépôt de Chambéry.
- Le 31/05/1959, le train GC/CG « Le Catalan » assurant la liaison Genève – Cerbère via Chambéry et Grenoble (864,7 km) assuré avec un couplage de RGP-2 + RGP-1 (en livrée verte et crème) de la SNCF.
- Le 31/05/1959, les autorails panoramiques X 4205 et X 4206 assurent pour la 1ère fois la relation « Alpazur » Genève – Grenoble – Digne (et retour).
- En été 1959, un autorail X 52000 + 3 remorques XR 7500 assurent un omnibus Grenoble – Chambéry.
- Le 01/01/1960, le dépôt de Chambéry avait dans ses effectifs 1 locomotive à vapeur de type 141 E, à savoir la 141 E 486, 24 locomotives à vapeur de type 141 F, à savoir les 141 F 2, 141 F 3, 141 F 9, 141 F 12, 141 F 22, 141 F 81, 141 F 89, 141 F 107, 141 F 123, 141 F 143, 141 F 145, 141 F 148, 141 F 171, 141 F 173, 141 F 181, 141 F 207, 141 F 224, 141 F 227, 141 F 257, 141 F 289, 141 F 296, 141 F 308, 141 F 356 et 141 F 526.
- Le 29/05/1960, le train GC/CG « Le Catalan » assurant la liaison Genève – Cerbère via Chambéry et Grenoble (864,7 km) assuré uniquement par des RGP-1 (en livrée verte et crème) de la SNCF, le couplage avec les RGP-2 de moindre puissance posant des problèmes de traction.
- Le 29/06/1960, le TEE « Le Mont-Cenis » reliant Lyon/Lionne à Milano/Milan/Mailand (461,6 km) via Chambéry est désormais assuré par une rame automotrice double diesel Breda TEE Aln 442 + Aln 448 des FS.
- Le 28/06/1961, la relation Direct 1612/11 Valence (12h30) – Grenoble – Chambéry – Aix-les Bains (14h33) est assurée avec un autorail X 4200 panoramique + autorail X 2400 + 2 remorques unifiées XR 7500. Au retour, la relation Direct 1614/13 Aix-les-Bains (15h20) – Chambéry – Grenoble – Valence (17h30), est assurée avec un autorail X 4200 panoramique + 2 remorques unifiées XR 7500 + autorail X 2400, tandis que la relation Express 704/03 « Alpazur » Genève (11h00) – Digne (16h44) est assurée par un autorail X 4200 panoramique en solo + une voiture unifiée XR 7300 ajoutée à Grenoble (+ renfort éventuel avec une voiture unifiée et un autorail Decauville X 52000 ou X 52100 de Genève à Grenoble).
- Le 01/01/1962, renumérotation du parc moteur de la SNCF.
- Le 14/08/1962, la locomotive électrique 2CC2 3401 tracte par 3è rail électrifié le train 685 Chambéry - Modane.
- En 1963, le dépôt de Chambéry recevait ses premières dotations de locomotives diesel-électriques de type BB 67000 et A1A-A1A 68000 pour la traction des trains principalement sur l’étoile de Grenoble et la Tarentaise. La locomotive BB 67002 assure son 1er train commercial avec le rapide 630 Bourg-Saint-Maurice – Paris-GL de Bourg-Saint-Maurice à Lyon-Perrache.
- Le 30/08/1963, la locomotive diesel-électrique BB 67002, avec son train d’essais, stationne côté Montmélian sur le faisceau hors quais de la gare de Chambéry avec à sa gauche la locomotive électrique 1CC1 3704 (ex-PLM) et à sa droite une locomotive à vapeur 141 R à charbon du dépôt de Grenoble en tête d’une rame de wagons UFR (chargés de remorques rail-route) à destination de Grenoble.
- Le 30/08/1963, la locomotive diesel-électrique BB 67002 tracte le train Chambéry – Albertville via Montmélian, avec une rame de 8 voitures voyageurs vertes.
- Le 10/09/1963, circulation d’un autorail panoramique de type X 4200 entre Genève et Grenoble via Chambéry.
- Le 31/05/1964, mise en service du train rapide de 1ère classe avec supplément GM « le Rhodanien » Genève (17h26) – Marseille-Saint-Charles (22h45) via Bellegarde (17h53), Culoz (18h18), Aix-les-Bains (18h37), Chambéry (18h49), Grenoble (19h30), Romans – Bourg-de-Péage (20h19), Valence-Ville (20h34) et Avignon-Centre (21h37), avec en sens inverse le rapide de 1ère classe avec supplément MG « le Rhodanien » Marseille-Saint-Charles (08h00) – Genève (13h15) via Avignon-Centre (09h05), Valence-Ville (10h09), Romans – Bourg-de-Péage (10h22), Grenoble (11h12),Chambéry (11h52), Aix-les-Bains (12h04), Culoz (12h25) et Bellegarde (12h47), assuré par des rames automotrices diesel-électriques ex-TEE de type RGP 1, rouge et crème, en bi, tri, quadri, pentacaisses (parfois 6 en période de pointe).
- Le 15/09/1964, l’autorail panoramique X 4210 + remorque XR 7921, tous deux en livrée rouge et crème, assure la relation Alpazur Genève – Grenoble – Digne.
- Le 18/11/1964, circulation d’une RGP-1 rouge ex-TEE assurant le train Genève – Marseille baptisé le « Rhodanien » et d’une RGP-1 verte assurant le train Genève – Port Bou, baptisé le « Catalan ».
- Le 16/06/1966, l’automoteur Aln 442/448 des FS assure la relation « Mont-Cenis » Milano-Centrale/Milan/Mailand – Lyon/Lionne via Torino/Turin et Chambéry et passe sur la déviation de Pontamafrey.
- Le 24/06/1966, un autorail diesel-électrique de la série X 52100, en livrée rouge et crème à toit crème, du dépôt de Grenoble, assure en solo le TA 692 Chambéry – Modane.
- Le 01/08/1966, suppression de toutes dessertes entre Annecy et Saint-Jorioz, sauf les 1,7 km menant à la ZI de Vovray au départ d’Annecy.
- En été 1966, desserte marchandise de l’ex-ligne Albertville-Ugine maintenue uniquement jusqu’à l’embranchement de Lathuille (30,1 km) avec locomotives diesel de type BB 67000 ou BB 63000, puis Y 8000. Cette desserte est toujours en service en 2007.
- Le 13/09/1966, la locomotive à vapeur SLM de 141 C 2, devenue 141 F 2 du dépôt de Chambéry est démolie.
- Le 05/01/1967, la locomotive diesel électrique A1A-A1A 68068 assurait un train de Grenoble à Chambéry.
- En Mars 1967, la locomotive diesel électrique BB 67020, en livrée d’origine, tracte l’express Valence - Grenoble – Aix-les-Bains, avec une rame de 9 voitures voyageurs 3 pattes métalliques modernisées Sud-Est.
- Le 28/05/1967, mise en service d’un train automoteur (TA) « Piemonte » entre Lyon/Lione et Turin/Torino via Chambéry assuré par un autorail X 2800/2900 de 1ère classe en livrée verte de la SNCF, circulant en solo.
- Le 19/06/1967, la locomotive électrique 2CC2 3401 tracte par 3è rail électrifié un train de messageries entre Modane et Chambéry.
- En été 1967, la locomotive diesel-électrique BB 67009 tracte le train Bourg-Saint-Maurice – Paris via Chambéry, avec une rame de 7 voitures voyageurs vertes.
- Le 03/02/1968, la locomotive diesel-électrique BB 67301 tracte de Chambéry à Grenoble le train Dortmund-Hbf – Grenoble (11h41) via Strasbourg-Ville et Dijon-Ville, composé de 9 voitures de la DB en livrées bleue ou verte.
- Du 06 au 18/02/1968, les Xèmes Jeux Olympiques d’hiver ont eu lieu à Grenoble. A cette occasion, fut mise en service la gare provisoire olympique de Grenoble (dont le premier bâtiment s’envola à la suite d’une mini tornade) près du stade d’ouverture des Xe Jeux Olympiques d’hiver, appelée pour la circonstance « Grenoble-Olympique ». De nombreux trains supplémentaires furent créés et transitèrent via Chambéry. Le dépôt de Chambéry reçu en renfort des locomotives diesels de type A1A A1A 68500 du dépôt de Chalindrey (dont la 68503).
- Du 06 au 18/02/1968, on note la circulation de nombreux trains spéciaux ou supplémentaires comme des Strasbourg –Grenoble via Nancy et Dijon, des Frankfurt (M) – Grenoble via Mannheim, Kehl, Strasbourg, Dijon et Chambéry, Genève – Grenoble-Olympique, Valence – Grenoble-Olympique, Bourg-Saint-Maurice – Grenoble-Olympique, (London) Calais-Maritime – Grenoble via Paris-Nord, Paris-GL – Grenoble-Olympique, etc. Durant cette même période la circulation d’une longue rame spéciale de la DB entre Dortmund et Grenoble via Essen – Düsseldorf, Köln/Cologne, Bonn, Mainz/Mayence, Mannheim-Hbf, Kehl, Strasbourg, Dijon et Chambéry (voir clichés période des J.O. insérées dans ces pages). Devant sa grande longueur (de 15 à 18 voitures, ce train était manœuvré à son arrivée à Grenoble pour être scindé en deux afin que toutes les voitures soient à quai.
- En Février 1968, l’autorail RP1 ex-TEE à 5 caisses (X+XR+X+XR+X), en livrée rouge et crème, assure le train MG « Le Rhodanien » Marseille-Saint-Charles – Genève via Grenoble et Chambéry. Il dessert la gare provisoire de Grenoble-Olympique à Eybens.
- En Février 1968, la locomotive diesel-électrique BB 67301 a tracté le train de voitures de la DB en provenance de Dortmund entre les gares de Chambéry et de Grenoble.
- Le 03/02/1968, la locomotive diesel-électrique BB 67301 tracte de Chambéry à Grenoble le train Dortmund-Hbf – Grenoble (11h41) via Strasbourg-Ville et Dijon-Ville, composé de 9 voitures de la DB en livrées bleue ou verte.
- Le 17/02/1968, les locomotives diesel-électriques A1A-A1A 68001 et 68027 ont tracté le train de voitures de la DB en provenance de Dortmund entre les gares de Chambéry et de Grenoble.
- En 1968, des locomotives diesel-électriques de type A1A-A1A 68000 ont tracté à plusieurs reprises un train omnibus composé de voitures modernisées « 3 pattes » ex-PLM entre Chambéry et Grenoble et retour. On note, entre autres les 68001, 68007, 68023, 68027, 68047, 68068, 68073.
- Le 31/05/1969, dernier jour de circulation du train GC/CG le « Catalan » assurant la liaison Genève – Cerbère via Chambéry et Grenoble (864,7 km) assuré avec des RGP rouge ex-TEE de 1ère classe de la SNCF. La composition de ce train variant de 4, 5, 6, 7 et 8 caisses.
- Le 31/05/1969, le « Catalan - Talgo » dans le sens Barcelona/Barcelone – Genève via Grenoble était tracté par la locomotive diesel-hydraulique espagnole 3001T « Virgen de Lourdes » de la RENFE, en livrée inox à bande rouge pour prendre son nouveau service au départ de Genève le lendemain.
- Le 01/06/1969, création du train international de type Trans Europ Express (TEE) avec du matériel moteur et tracté espagnol de type « Talgo » à écartement variable des essieux, baptisé TEE 70/71 (72/73 au retour) « Catalan-Talgo » Genève – Barcelona/Barcelone via Grenoble, Avignon, Montpellier, Narbonne, Cerbère et Figueras/Figuères, avec locomotives diesel-hydrauliques Krauss-Maffei (type BB) T 3001 à T 3005 de la RENFE et rames tractée de type Talgo III.
- Le 01/06/1969, on note la circulation du train TEE 70/71 « Catalan-Talgo » Genève/Genf (10h40) – Barcelona/Barcelone (20h30) via Bellegarde (11h08), Culoz (11h32), Aix-les-Bains (11h54), Chambéry (12h08/12h09), Grenoble (12h51), Valence-Ville (13h59), Avignon-Centre (15h01/15h03), Nîmes (15h31), Montpellier-Saint-Roch (15h59), Béziers (16h42), Narbonne (16h54/16h58), Perpignan (17h32), Cerbère (18h01), Port-Bou (18h23) et Gerona/Gérone (19h13, avec en sens inverse le TEE 72/73 « Catalan-Talgo » Barcelona/Barcelone (09h45) – Genève/Genf (19h38) via Gerona/Gérone (11h02), Port-Bou (11h52), Cerbère (12h14), Perpignan (12h42), Narbonne (13h16), Béziers (13h33), Montpellier-Saint-Roch (14h14), Nîmes (14h45), Avignon-Centre (15h14/15h16), Valence-Ville (16h21), Grenoble (17h28), Chambéry (18h08/18h09), Aix-les-Bains (18h22), Culoz (18h45) et Bellegarde (19h09).
- Le 29/06/1969, la locomotive diesel-électrique CC 72070 tracte, de Culoz à Valence, un train Corail Genève – Valence via Chambéry et Grenoble.
- En été 1969, la locomotive électrique 2CC2 3404 tracte par 3è rail électrifié un omnibus Chambéry – Modane, composé de 9 voitures « 3 pattes » métallisées Sud-Est ex-PLM.
- En été 1969, la locomotive électrique 2CC2 3401 tracte par 3è rail électrifié un train de messageries entre Modane et Chambéry.
- En été 1969, la locomotive électrique 1CC1 3801 tracte par 3è rail électrifié un train de marchandises Chambéry – Modane.
- Le 29/10/1969, le train TEE« Catalan-Talgo » circule entre Genève et Barcelona/Barcelone via Grenoble (857 km) et est assuré en rame articulée Talgo espagnole tractée par la locomotive diesel-hydraulique 3005 T de la RENFE.
- En hiver 1969, mise en service du train de nuit « Palatino » reliant Paris-GL/Parigi à Roma-Termini/Rome-Terminus via Chambéry et Modane.
- En 1970, suppression du train automoteur (TA) « Piemonte » entre Lyon/Lione et Turin/Torino via Chambéry.
- En 1970, arrivée des première locomotives électriques de type CC 6500 de type Maurienne, en livrée verte, et équipée de frotteurs latéral pour captage du courant par rail latéral.
- En février 1970, l’autorail X 2841 + 1 remorque XR 7500 assurent un omnibus Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, sous le soleil dans un cadre enneigé.
- En été 1970, la locomotive électrique CC 7144, en livrée d’origine, tracte le train 609 Paris-GL – Roma-Termini/Rome, composé d’un fourgon Dd, de 8 voitures FS, en livrée grise sauf la 7ème en livrée brune, et de plusieurs voitures SNCF en livrée vertes.
- En 26/09/1970, pour célébrer avec faste son cinquantenaire de la Société d’appareillages électriques « Merlin-Gerin » de Grenoble, l’amicale des anciens de l’établissement a emmené 2.800 personnes « Mergers » à un grand banquet sur les bords du lac Léman à Lausanne. A cet effet, elle a affrété 3 trains spéciaux composés de voitures B9 au départ de Grenoble et un autorail X 4500 au départ de Saint-Vallier-sur-Rhône pour acheminer ses membres à Lausanne. Les rames remorquées ont été tractées par des locomotives diesel-électriques de type A1A-A1A 68000 de la SNCF (68047 pour le train A, 68073 pour le train B et 68023 pour le train C) du dépôt de Chambéry puis par des RBe 4/4 des CFF (RBe 4/4 1422 pour le train A) à partir de Genève. L’autorail circula par ses propres moyens jusqu’à Lausanne, de même pour le retour en terre dauphinoise.
- Le 17/12/1970, suite à de trop nombreuses pannes, dernier jour de circulation des locomotives diesel-hydrauliques Krauss-Maffei (type BB) T 3001 à T 3005 de la RENFE, en livrée rouge et Inox, pour la traction de Genève à Cerbère du TEE 70/71 (et 72/73 au retour) « Catalan-Talgo » Genève – Barcelona/Barcelone via Grenoble, Avignon, Montpellier, Narbonne, Cerbère et Figueras/Figuères.
- Le 18/12/1970, 1er jour de circulation des locomotives diesel-électriques BB 67400 de la SNCF, du dépôt de Nîmes, en livrée bleue et blanche et dotées de tampons hydrauliques spéciaux, pour la traction de Genève à Cerbère du TEE 70/71 (et 72/73 au retour) « Catalan-Talgo » Genève – Barcelona/Barcelone via Grenoble, Avignon, Montpellier, Narbonne, Cerbère et Figueras/Figuères.
- Du 27/02/1971 au 03/03/1971, création d’un train quotidien de Genève (Cornavin) à Grenoble-Olympique à l’occasion du 14e Salon International des sports d’hiver de Grenoble (SIG). Cette desserte était assurée par un élément automoteur bi-caisse ex-TEE rouge de type RGP de la SNCF et transitait par Gières. Une correspondance par bus spécial (un SC 10 Saviem) de la SGTE assurait la liaison avec le Palais des expositions Alpexpo.
- En Avril 1971, la locomotive électrique 1CC1 3705 tracte un train de marchandises d’Ambérieu à Chambéry via Culoz.
- Le 22/05/1971, dernière circulation du train de 1ère classe GM/MG « le Rhodanien » Genève – Marseille-Saint-Charles via Grenoble en RGP 1 ex-TEE, il est remplacé par un train EC en rame Corail dès le lendemain, le nom de « Le Rhodanien » étant repris par un TEE Paris – Marseille.
- Le 23/05/1971, nouvelle numérotation des trains de voyageurs à la SNCF.
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train TEE 70/71 « Catalan-Talgo » Genève (10h40) – Barcelona/Barcelone (20h30), via Bellegarde (11h08/11h09), Culoz (11h34/11h42), Aix-les-Bains (11h58/11h59), Chambéry (12h12/12h13), Grenoble (12h52/12h53), Valence-Ville (13h56/13h57), Avignon-Centre (14h59/15h10), Nîmes (15h29/15h30), Montpellier-Saint-Roch (15h57/15h58), Béziers (16h38/16h39), Narbonne (16h55/16h57), Perpignan (17h31/17h32), Cerbère (18h01/18h03) et Port-Bou (18h25/18h27) avec en sens inverse le TEE 72/73 « Catalan-Talgo » Barcelona/Barcelone (09h45) – Genève (19h38) via Port-Bou, Cerbère (12h12/12h14), Perpignan (12h41/12h42), Narbonne (13h14/13h16), Béziers (13h32/13h33), Montpellier-Saint-Roch (14h11/14h12), Nîmes (14h40/14h41), Avignon-Centre (15h08/15h10), Valence-Ville (16h20/16h21), Grenoble (17h27/17h28), Chambéry (18h07/18h08), Aix-les-Bains (18h19/18h20), Culoz (18h37/18h44) et Bellegarde (19h07/19h08).
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train Express 5698/99 (ex-RG) Vintimiglia/Vintimille (19h32) – Genève (08h10) via Menton (19h42/19h45), Monaco – Monte-Carlo (19h54/19h57), Beaulieu-sur-Mer (20h07), Nice-Ville (20h15/20h30), Cagnes-sur-Mer (20h41), Antibes (20h48/20h51), Cannes (21h05/21h09), Saint-Raphaël-Valescure (21h31/21h34), Les Arcs (21h54/21h56), Toulon (22h33/22h39), Marseille-Saint-Charles (23h28/23h56), Arles (00h45), Avignon-Centre (01h07/01h16), Valence-Ville (03h05/03h21), Romans – Bourg-de-Péage (03h23), Saint-Marcellin (03h54), Moirans (04h18/04h19), Grenoble (04h36/04h41), Pontcharra (05h17), Montmélian (05h27/05h28), Chambéry (05h41/06h00), Aix-les-Bains (06h12/06h13), Culoz (06h54/07h00), Seyssel-Corbonod (07h14) et Bellegarde (07h29h/07h39).
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train Express 8563/62 Grenoble (07h43) – Genève (10h20) via Pontcharra (08h26), Montmélian (08h33/08h34), Chambéry (08h44/08h46), Aix-les-Bains (08h57/08h59), Culoz (09h15/09h25) et Bellegarde (09h49/09h51).
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train Corail Rapide 5692/93 Genève (17h10) – Marseille-Saint-Charles (22h49) via Bellegarde (17h39/17h40), Culoz (18h03/18h09), Aix-les-Bains (18h26/18h27), Chambéry (18h40/18h41), Grenoble (19h22/19h23), Romans – Bourg-de-Péage (20h13), Valence-Ville (20h27/20h39), Avignon-Centre (21h40) et Arles.
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train Express 8586/87 Genève (17h51) – Grenoble (20h40) via Bellegarde (18h18/18h21), Culoz (18h52/18h58), Aix-les-Bains (19h21/19h22), Chambéry (19h33/19h37), Montmélian (19h49/19h50) et Pontcharra (19h59).
- Du 23/05/1971 au 25/09/71, on note le circulation du train Express 5696/97 (ex-GR) Genève (22h16) – Ventimiglia/Vintimille (10h06) via Bellegarde (22h45/23h30), Culoz (23h28/23h34), Aix-les-Bains (23h52/00h06), Chambéry (00h19h/00h33), Montmélian (00h48/00h49), Pontcharra (00h56/00h57), Grenoble (01h29/00h36), Moirans (01h51/01h52), Saint-Marcellin (02h22/02h23), Romans – Bourg-de-Péage (02h45/00h46), Valence-Ville (03h05/03h21), Avignon-Centre (04h34/04h43), Arles (05h05), Marseille-Saint-Charles (05h38/06h13), Bandol (06h50), Toulon (07h00/07h04), Carnoules (07h26), Les Arcs (07h47/07h48), Saint-Raphaël-Valescure (08h05/08h07), Cannes (08h30/08h35), Antibes (08h47/08h49), Nice-Ville (09h07/09h22) Beaulieu-sur-Mer (09h33), Monaco – Monte-Carlo (09h41/09h45) et Menton (09h54/09h56).
- Le 23/05/1971, début du service d’été, on note la circulation d’un autorail RGP1 (1ère et 2ème classes) assurant le nouveau train 5637/36 Lyon-Perrache (10h40) – Saint-Gervais-les-Bains (14h18) avec retour Saint-Gervais-les-Bains (15h50) – Lyon-Perrache (19h10), via Saint-André-le-Gaz.
- Le 23/05/1971, début du service d’été, on note la circulation d’un autorail (1ère et 2ème classes) assurant le nouveau train Lyon-Perrache (13h43) – Chambéry (14h47) via Saint-André-le-Gaz, et donnant correspondance à Chambéry au train 5615 partant de Chambéry à 14h57 pour Bourg-Saint-Maurice.
- Le 23/05/1971, à l’horaire d’été, huit allers-retours par trains relient Grenoble à Genève via Chambéry. La SNCF édite un dépliant de couleur bleue sur l’ensemble de ses relations au départ et à l’arrivée de Genève.
- Le 03/07/1971, on note la circulation du train Grenoble (06h00) – Genève via Culoz.
- En Août 1971, la locomotive électrique 1CC1 3803 tracte un train de wagons porte-autos de Chambéry à Ambérieu via Culoz.
- Le 21/08/1971, on note la circulation du train Grenoble (06h12) – Genève.
- Le 10/09/1971, la locomotive diesel-électrique BB 67483 de la SNCF, en livrée d’origine bleue et blanche, tracte de Genève à Valence le train TEE « Catalan-Talgo » Genève/Genf (10h40) – Barcelona/Barcelone (20h30) via Bellegarde (11h08/11h09), Culoz (11h34/11h42), Aix-les-Bains (11h58/11h59), Chambéry (12h12/12/13), Grenoble (12h52/12h53), Valence-Ville (13h56/13h57), Avignon-Centre (14h59/15h01), Nîmes (15h29), Montpellier (15h55/15h57), Narbonne (16h55/16h57), Perpignan (17h31), Cerbère (18h01), Port-Bou (18h25/18h27), composé d’une rame Talgo III de la RENFE, en livrée Inox à bande latérale rouge.
- Le 30/10/1971, on note la circulation du train Grenoble (07h43) – Genève.
- Le 06/11/1971, on note la circulation du train Grenoble (07h43) – Genève.
- Le 27/12/1971, on note la circulation du train Riviera – Genève (RG) Ventimiglia/Vintimille – Marseille-Saint-Charles – Grenoble (04h41) – Genève (07h25). William LACHENAL l’utilise ce jour-là pour se rendre à München-Hbf/Munich-Ple via Zürich-HB et Bregenz pour y effectuer un reportage pour l’hebdomadaire La Vie du Rail sur la préparation des Jeux Olympiques d’été de Munich 1972.
- Le 01/01/1972, en France, l’Etat crée les Schémas Régionaux de Transports (SRT).
- En 1972, démolition de la grande marquise de la gare de Chambéry.
- En Avril 1972, l’autorail Decauville XAPDP 52101, en livrée rouge et crème à toit rouge, tractant 3 remorques XR en même livrée, assure une relation omnibus Grenoble – Chambéry et stationne sous la marquise en cours de démolition de la gare de Chambéry.
- En Avril 1972, le turbotrain tricaisses expérimental RTG 01 assure une marche d’essais Chambéry – Modane et retour.
- En Avril 1972, la locomotive électrique 1CC1 3802 tracte un train de wagons porte-autos de Chambéry à Ambérieu via Culoz, tandis que la locomotive électrique 1ABBA1 3603 manœuvre au dépôt de Chambéry.
- Le 16/05/1972, par suite d’un éboulement de rochers le long du lac du Bourget vers Chindrieux, la voie ferrée reliant Aix les Bains à Culoz est totalement interrompue et le trafic du Sillon Alpin entre Grenoble et Genève est détourné depuis Aix les Bains via Annecy et Annemasse sur la gare de Genève-Eaux Vives avec transfert des voyageurs par autobus de type Saurer-Leyland des TPG (ligne n°14) entre la gare des Eaux-Vives et celle de Cornavin. Le dépôt d’Annemasse reçoit à cette occasion en renfort un lot de locomotives de type BB 12000 venant du dépôt de Thionville et des autorails X 4500 venants de Lyon-Vaise.
- Le 28/05/1972, le train Genève – Torino/Turin (ex- 639/640) est renuméroté 319/318 via Chambéry.
- Le 03/06/1972, la locomotive électrique 2CC2 3403 stationne sur le faisceau extérieur du dépôt de Chambéry.
- Le 04/06/1972, les locomotives électriques 1CC1 3803 et 1CC1 3705 manœuvraient séparément entre le dépôt et la gare de Chambéry.
- En Juin 1972, l’autorail bicaisses Bréda Aln 442/448 des FS assure le TEE « Le Mont-Cenis » Milano-Centrale/Milan/Mailand – Lyon-Perrache/Lionne.
- En Juillet 1972, la locomotive diesel-électrique BB 67453, en livrée bleue et blanche, tracte le TEE « Catalan-Talgo » Barcelone – Genève via Grenoble et Chambéry.
- Le 04/08/1972, on note la circulation du train Grenoble (16h30) – Chambéry – Annecy – Genève-Eaux-Vives.
- En été 1972, un autorail X 52100 + 3 remorques XR 7500, en livrée rouge et crème, assurent un Express Valence - Grenoble – Chambéry – Aix-les-Bains.
- En été 1972, un autorail X 52000 + 1 remorque XR, en rouge et crème, assurent le TA 1631/32 Grenoble – Chambéry.
- En Septembre 1972, une UM de BB 67300 tracte le train Express Torino/Turin – Modane – Lyon, détourné depuis Chambéry via Grenoble, composé de voitures FS en livrée grise et de voitures OCEM de la SNCF en livrée verte.
- En Septembre 1972, une UM de locomotives diesel-électriques BB 67300 (avec la BB 67366 en tête), en livrée bleue et blanche, tracte d’Annecy à Lyon-Perrache le train Annecy – Paris détourné via Chambéry et Grenoble.
- En Septembre 1972, une UM de BB 67300 tracte un train de wagons « Kangourou » Modane – Lyon détourné depuis Chambéry via Grenoble.
- Le 30/09/1972, dernier jour de circulation du TEE le « Mont-Cenis » reliant Milano/Milan/Mailand à Lyon/Lionne via Modane.
- Du 30/06/1972 au 03/09/1972, le train « Alpazur » circule quotidiennement uniquement entre Grenoble et Digne via Grenoble (355 km), suite à l’éboulement de Chindrieux.
- Le 01/10/1972, le « Mont-Cenis » reliant Milano-Centrale/Milan/Mailand à Lyon-Perrache/Lione devient un train EC comportant les 2 classes et composé d’une rame tractée de voitures Eurofima oranges tractée par une BB 37300 de la SNCF de Chambéry à Lyon/Lione.
- Le 01/10/1972, le « Mont-Cenis » reliant Milan/Milano/Mailand à Lyon/Lionne via Modane, devenu EC, est à nouveau assuré par une rame automotrice bi-caisses diesel-électrique du type RGP-1, mais ex-TEE, rouge de la SNCF.
- Le 01/10/1972, des autorails bicaisses (type EAD) X 4500 effectuent leur 1er service commercial sur la ligne Valence-Ville – Grenoble – Chambéry – Genève, et circulèrent via Annecy et Annemasse lors des détournements de Chindrieux.
- En Octobre 1972, la locomotive électrique CC 7148, en livrée d’origine, tracte de Genève à Chambéry le train 5692 Genève – Marseille-Saint-Charles.
- Le 07/11/1972, réouverture sur une voie le long du lac du Bourget vers Chindrieux.
- Le 13/11/1972, réouverture de la seconde voie le long du lac du Bourget vers Chindrieux.
- En Décembre 1972, la locomotive diesel-électrique CC 72001, en livrée bleue et blanche, tracte le train Marseille-Saint-Charles – Genève, composé d’un fourgon Dd OCEM 30, d’une voiture B11, d’une voiture A9 et de 3 voitures B10.
- En hiver 1972/1973, le dépôt d’Annemasse transfert au dépôt de Chambéry les 8 locomotives électriques CC 25000 restantes, la 9ème la CC 25002 étant radiée suite à un tamponnement.
- Le 04/02/1973, l’autorail Decauville XAPDP 52008, en livrée rouge et crème à toit rouge, tractant deux remorques XR en même livrée, assure une relation Genève – Grenoble via Chambéry.
- En Février 1973, locomotive diesel-électrique BB 67481, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le TEE « Catalan-Talgo » Genève – Barcelona/Barcelone via Culoz (rebroussement), Chambéry et Grenoble.
- En Avril 1973, présentation officielle au dépôt de Chambéry du nouveau chasse-neige CN1 type HB 600 de Beilhack, remplaçant l’ancien chasse-neige à vapeur Henschel construit par Nivelles (en Belgique) du dépôt de Chambéry encore en service en 1972. Un second chasse-neige CN2 du même type sera livrée peu de temps après au même dépôt de Chambéry.
- En Mai 1973, la locomotive diesel-électrique BB 67466, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le TEE « Catalan-Talgo » Barcelona/Barcelone – Genève via Grenoble, Chambéry et Culoz (rebroussement).
- En été 1973, le train « Alpazur » circule quotidiennement entre Genève et Digne via Grenoble (355 km).
- En Août 1973, la locomotive électrique CC 7131 tracte de Modane à Lyon-Perrache le train Express 218 Napoli/Naples/Milano-Centrale/Milan/Mailand – Paris-GL via Torino/Turin – Modane – Chambéry, Lyon-Perrache et Dijon-Ville, avec en tête de sa composition une voiture-restaurant Modane – Paris, en livrée rouge et grise.
- Le 29/09/1973, dernier jour de circulation du train direct 319/318 Genève – Torino/Turin (ex- 639/640) via Chambéry.
- En 1973, le dépôt de Chambéry réforme les locomotives électriques CC 25004 et CC 25007.
- En Août 1973, la locomotive diesel-électrique CC 72035, en livrée bleue et blanche, tracte un train Genève – Valence-Ville via Culoz, Chambéry et Grenoble, composé de 5 voitures en livrée verte.
- Le 26/04/1974, mise en Attente d’Amortissement (AA) de la locomotive électrique 2CC2 3402 du dépôt de Chambéry, totalisant 4.134.537 kilomètres parcourus.
- Du 28/06/1974 au 01/09/1974, le train « Alpazur » avec X 4200 circule quotidiennement entre Genève et Digne via Grenoble (355 km).
- En Février 1975, la locomotive diesel-électrique BB 67556 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, tracte de Genève à Valence le train TEE « Catalan-Talgo » Genève/Genf – Barcelona/Barcelone via Grenoble, composé d’une rame Talgo III de la RENFE, en livrée Inox à bande latérale rouge.
- Le 01/06/1975, le train « Alpazur » est désormais assuré par des autorails X 4500/4600 sur Genève - Grenoble – Veynes - Digne par la ligne des Alpes françaises avec correspondance par les chemins de fer de la Provence (CP) pour Nice.
- Du 27/06/1975 au 31/08/1975, on note la circulation du train « Alpazur » Genève (10h08) – Digne (16h40) via Bellegarde (10h38), Culoz (11h07), Aix-les-Bains (11h24), Chambéry (11h38), Grenoble (12h20/13h20), Veynes (15h10), Sisteron (15h50) et Saint-Auban (16h13), et permettant par correspondance à Digne (16h50) une arrivée à Nice-CP (19h30), avec en sens inverse et relevant à Digne (09h40) la correspondance de Nice-CP (07h05), le train « Alpazur » Digne (09h55) – Genève (16h15) via Saint-Auban (10h23), Sisteron (10h36), Veynes (11h25), Grenoble (13h20/14h00), Chambéry (14h43), Aix-les-Bains (14h57), Culoz (15h22) et Bellegarde (15h46).
- En Août 1975, la locomotive électrique CC 6551, en livrée verte « Maurienne », circule en voie unique temporaire (VUT) à Saint-Pierre-d’Albigny et tracte l’Express 319 Lyon-Perrache – Torino/Turin via Culoz, Chambéry et Modane, avec une rame composée d’un fourgon Sud-Est PLM et de voitures FS, toutes en livrée grise.
- Le 14/08/1975, la locomotive électrique CC 7135, en livrée d’origine, tracte l’Express 219 Paris-GL – Torino/Turin, composé de 3 voitures FS, en livrée grise, d’un fourgon DD de la SNCF, en livrée verte, et de 5 voitures FS, en livrée grise.
- Le 14/08/1975, la locomotive électrique CC 7140, en livrée d’origine, tracte par 3ème rail électrifié et en voie unique temporaire (VUT) sur la voie 2, en raison de la pose des caténaires sur la voie 1, un lourd train de fret sur la ligne de la Maurienne.
- Le 31/08/1975, dernière circulation du train « Alpazur » Genève (10h08) – Digne (16h40) via Chambéry, Grenoble, Veynes par la ligne des Alpes (et retour).
- En Septembre 1975, la locomotive électrique CC 7138, en livrée d’origine, tracte par 3ème rail électrifié l’Express 218 Torino/Turin – Paris-GL, composé de 8 voiture FS en livrée grise.
- En Septembre 1975, la locomotive électrique CC 7140, en livrée d’origine, tracte par 3ème rail électrifié, avec les BB 24 et BB 29 en renfort, un train de fret Chambéry – Modane.
- En Septembre 1975, les locomotives électriques BB 29 et BB 24 en UM tracte, par 3è rail électrifié, un train de fret Chambéry – Modane.
- En Septembre 1975, la locomotive électrique CC 7155, en livrée d’origine, tracte un omnibus Chambéry – Modane, composé d’un fourgon Sud-Est PLM et de 4 voitures Romilly dont une de 1ère classe placée en avant dernière position.
- Le 28/09/1975, le TEE le « Catalan-Talgo » assurant la liaison Genève – Barcelona/Barcelone transite désormais via Lyon-Brotteaux (865,6 km) et non plus via Chambéry et Grenoble.
- Le 28/09/1975, premier service commercial des turbotrains ETG sur Valence – Grenoble – Chambéry – Genève et sur Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy.
- Le 28/09/1975, au service d’hiver, on note la création des ETG 5650/51 Grenoble (7h05) – Genève (9h07), ETG 5654/55 Valence-Ville (14h12) – Grenoble – Genève (17h12), ETG 5636/37 Genève (9h38) – Grenoble – Valence-Ville (12h40), ETG 5644/45 Genève (18h37) – Grenoble – Valence-Ville (21h44), et ETG 5648/49 Genève (20h50) – Grenoble (22h52).
- Le 28/09/1975, au service d’hiver, on note la création d’un jumelage bitranches de turbotrains ETG 5703 Lyon-Perrache (7h27) – Grenoble (8h48) / Annecy via Chambéry se découplant à Saint-André-le-Gaz et d’un ETG 5721 Lyon-Perrache (18h33) – Grenoble (19h56).
- Le 28/09/1975, au service d’hiver, on note la création des ETG 5986 Annecy (8h12) – Lyon-Perrache (10h11), ETG 5988 Annecy (11h17) – Lyon-Perrache (13h25) et ETG 5982/3 Lyon-Perrache (19h27) – Annecy (21h26), tous via Saint-André-le-Gaz.
- Vers la fin des années 1970, la SNCF réalise une voie d’évitement de la gare de Culoz, franchissable à 60 km/h) pour les trains reliant Aix-les-Bains à Genève.
- En 1975 et 1976, le dépôt de Chambéry réforme les locomotives électriques CC 25003, CC 25005 et CC 25009.
- En 1976, la Région Rhône-Alpes signe son 1er Schéma Régional de Transports (SRT) et crée le SOFRA permettant aux Départements de la Région de pouvoir conventionner seuls (la Loire et le Rhône se sont associés pour créer les relations « Stélyrail » entre Lyon et Saint-Etienne, puis l’Isère a crée les relations « Lazer » entre Rives et Grenoble, prolongée par la suite jusqu’à Gières).
- Le 12/01/1976, premier service commercial des turbotrains ETG sur Lyon – Annecy via Saint-André-le-Gaz.
- Le 20/04/1976, sortie des ateliers d’Oullins de l’autorail Decauville X 52103 du dépôt de Grenoble, entièrement remis à neuf pour sa présentation au musée du chemin de fer de Mulhouse (actuelle Cité du train). Cet autorail a circulé, entre autres, sur la ligne Grenoble – Chambéry – Genève.
- En Juillet 1976, on note la circulation de l’Express saisonnier n° 5586 Genève – Port-Bou, composé d’une rame de 10 voitures dont une B7D UIC en livrée verte, une Bruhat B10t en livrée verte, trois B10myfi DEV-AO Forestier en livrée verte, une DEV ex-Capitole en livrée rouge et blanche, une B7D UIC en livrée verte, une A8myfi DEV-AO Forestier en livrée verte, une B10myfi DEV-AO Forestier en livrée verte et deux Bruhat B10t en livrée verte.
- En 1977, le dépôt de Chambéry réforme les locomotives électriques CC 25001 et CC 25006.
- Le 03/04/1978, mise en service du compostage des billets et suppression des tickets de quai et du contrôle des billets à l’entrée et à la sortie des gares.
- Le 28/05/1978, le « Mont-Cenis » reliant Milan-Centrale/Milano/Mailand à Lyon/Lionne-Perrache via Modane, devient un train EC comportant les 2 classes et composé d’une rame tractée de voitures Eurofima oranges tractée par une BB 67300 de la SNCF de Chambéry à Lyon.
- En Juillet 1978, une UM de locomotives diesel-électriques BB 67400, toutes deux en livrée bleue et blanche, tracte le train Genève – Port-Bou via Grenoble, composé d’une rame de 8 voitures vertes à l’exception d’une voiture ex-Capitole, en livrée rouge avec bande blanche, placée en 3ème position derrière une voiture mixte 1ère et 2ème classe verte.
- Le 28/09/1978, faute de clientèle suffisante via Lyon-Brotteaux, le TEE le « Catalan-Talgo » assuré avec du matériel moteur et tracté espagnol de type « Talgo » à écartement variable des essieux, baptisé « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève-Barcelona/Barcelone (et retour) transite à nouveau via Grenoble. Pour éviter un temps trop long de changement de traction, une locomotive de type BB 67500 ou CC 72000 était simplement ajoutée devant la BB 7200 entre Chambéry, Grenoble et Valence.
- Le 03/06/1979, une crue subite de l’Isère provoqua l’affaissement du pont ferroviaire de Montmélian (Savoie), entraînant un transbordement par autocars des voyageurs entre les gare de Pontcharra et de Montmélian jusqu’à l’installation en juillet d’un pont provisoire de type Bonnet-Schneider par le génie militaire dans l’attente de la construction d’un nouvel ouvrage. Les rames ETG de et pour Annecy ou Genève sont limitées entre Valence-Ville et Pontcharra.
- Le 26/07/1979, la locomotive électrique CC 6501, en livrée d’origine, tracte un train de fret Chambéry – Modane.
- Fin 1979, le dépôt de Chambéry réforme la locomotive électrique CC 25008, la dernière de la série encore en service.
- Le 01/06/1980, création de l’IC 215/214 « Le Mont-Cenis » reliant Lyon-Perrache à Milano-Centrale/Milan/Mailand via Chambéry, assuré en train rapide de 1ère/ 2ème classes composé d’une rame de voitures Eurofima oranges et/ou voitures Corail SNCF.
- Le 01/06/1980, une locomotive électrique de type CC 6500 de la SNCF tracte de Paris-GL à Modane le train D 218/219 Paris-GL – Torino-PN/Turin-PN via Lyon/Lionne et Chambéry, composé d’une rame de voitures UIC vertes et de voitures Corail SNCF.
- En Juillet 1980, les rames ETG circulent sur le pont provisoire sur l’Isère près de Montmélian entre Chambéry et Grenoble.
- En Juillet 1980, la locomotive diesel-électrique CC 72008, en livrée bleue et blanche, tracte de Bourg-Saint-Maurice à Lyon-Perrache, le train Bourg-Saint-Maurice - Paris, avec une composition de 4 voitures Corail.
- En Août 1980, la locomotive diesel-électrique CC 72008, en livrée bleue et blanche, tracte de Bourg-Saint-Maurice à Lyon-Perrache le train Rapide Bourg-Saint-Maurice – Paris-GL, composé d’une rame de 4 voitures Corail.
- Le 15/09/1980, la locomotive diesel-électrique CC 72001, en livrée bleue et blanche, tracte de Bourg-Saint-Maurice à Lyon-Perrache le train Rapide Bourg-Saint-Maurice – Paris-GL, composé d’une rame de 4 voitures Corail dont une B5D, deux B10tu et une AB.
- En Mars 1981, la locomotive diesel-électrique CC 72013, en livrée bleue et blanche, tracte le train se sport d’hiver Bourg-Saint-Maurice - Dortmund via Chambéry, avec une composition de 3 voitures DB en livrée crème et turquoise et d’un fourgon à bogies.
- Le 02/06/1981, une rame RGP 1 quadricaisses (en livrée orange et grise), composée des éléments X 2729 + XR 7729 + XR 7723 + X 2733 de la SNCF, inaugure le nouvel Alpazur entre (Nice) Digne, Grenoble et Genève.
- Du 13/06/1981 au 26/09/1981, reprise de la circulation quotidienne (interrompue en 1975) de l’« Alpazur » entre Genève, Grenoble et Digne (Nice).
- En Août 1981, une locomotive électrique CC 7100 tracte le train bi tranches Torino/Turin / Bourg-Saint-Maurice – Lyon-Perrache.
- Le 27/09/1981, mise en service partielle de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) sur 273 km entre Saint-Florentin, Pasilly, Mâcon-Loché et Sathonay (TGV Paris – Lyon, ligne Paris – Sud-Est), par la SNCF, Paris et Lyon étant reliées en 2h40 de trajet et desservies par 13 relations par TGV.
- En hiver 1981, mise en service d’un TGV direct entre Paris et Lyon.
- En Février 1982, la locomotive diesel-électrique CC 72046, en livrée bleue et blanche, tracte de Bourg-Saint-Maurice à Lyon-Perrache, le train supplémentaire Bourg-Saint-Maurice - Paris, avec une composition de 13 voitures « EUROFIMA » en livrée « Orange C1 ».
- En Février 1982, la locomotive diesel-électrique CC 72011, en livrée bleue et blanche, tracte le train 56636/7 Genève - Valence via Chambéry et Grenoble, avec une composition de 6 voitures en livrée vertes.
- Le 27/03/1982, la locomotive électrique BB 7322, en livrée gris béton tracte au départ de Chambéry un train pour Bourg-Saint-Maurice avec en tête une voiture Corail suivie d’une voiture DEV Inox, etc.
- En Avril 1982, la locomotive diesel-électrique CC 72010, en livrée bleue et blanche, tracte le train 5655/6 Valence - Genève via Grenoble et Chambéry, avec une composition de 6 voitures en livrée vertes.
- En Avril 1982, la locomotive diesel-électrique CC 72085, en livrée bleue et blanche, tracte le train 56636/7 Genève - Valence via Chambéry et Grenoble, avec une composition de 6 voitures panachées en livrée vertes ou vertes et grises.
- Le 22/05/1982, dernier jour de circulation du TEE le « Catalan-Talgo » assurant la liaison Genève – Barcelona/Barcelone via Lyon.
- Le 23/05/1982, le train « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève – Barcelona via Lyon est supprimé en tant que TEE et devient un train classique mais toujours composé de la rame Talgo espagnole.
- Le 23/05/1982, création d’un train IC « Le Rhodanien », assurant la liaison directe Genève – Marseille (IC 5642/43) via Grenoble (et retour IC 5694/95) avec arrêts à Bellegarde, Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon. Ce train est composé d’une rame de 6 voitures Corail avec traction par BB 7200 en livrée Béton, exceptée une CC 72000 ou une UM de BB 67300 de Chambéry à Valence.
- Le 22/07/1982, la locomotive électrique CC 6545, en livrée verte « Maurienne », tracte de Modane à Lyon un Express Torino/Turin – Lyon via Modane, Chambéry, Culoz et Ambérieu composé de 5 voitures FS dont une de 1ère classe, toutes en livrée grise, et d’une voiture-fourgon B6D DEV SNCF, en livrée verte et grise.
- En été 1982, roulements réguliers de rames ETG entre Valence et Genève via Grenoble, Chambéry et Bellegarde.
- En Octobre 1982, une UM de locomotives électriques BB 8100, avec en tête le BB 8101, tracte un train de conteneurs Ambérieu – Modane.
- Le 28/10/1982, la locomotive électrique BB 7294, en livrée gris béton, tracte de Genève à Chambéry l’EC « Catalan-Talgo » Genève – Barcelona/Barcelone via Chambéry et Grenoble, composé d’une rame Talgo III de la RENFE.
- Le 27/11/1982, une rame spéciale Corail Grenoble (6h45) – Zürich-HB (13h09) et retour était affrétée par le SMTC de Grenoble pour emmener 400 grenoblois visiter le réseau de tramways de Zürich. Ce train fut tracté de Grenoble à Chambéry par la locomotive diesel BB 67327, en livrée bleue et blanche, de la SNCF, de Chambéry à Genève par la locomotive électrique CC 6568, en livrée Arzens, de la SNCF et de Genève à Zürich-HB par la locomotive électrique Re 4/4 II n° 11178, en livrée verte, des CFF qui fit une halte à Langenthal pour être dépassée par un train Intercités régulier. Les voitures Corail (7 B10tu et un fourgon DD4) avaient été spécialement acheminée du Nord de la France sur Grenoble pour assuré ce train. Par ailleurs, c’était la première fois qu’une rame Corail circulait en territoire suisse jusqu’à Zürich-HB. A Zürich, ce sont 6 tramways articulés de la série 2000 des VBZ qui transportèrent les grenoblois sur les lignes de leur réseau. C’est en fait 3 convois en double traction qui circulèrent dans Zürich et utilisèrent exceptionnellement la ligne menant au Zoo. Au retour, le train quitta Zürich-HB à 17h28 et regagna Grenoble à 23h53 via Genève, tracté par les mêmes locomotives mais dans l’ordre inverse. Ce voyage fut déterminant sur le résultat de la votation en faveur de la réalisation du réseau de tramways modernes grenoblois.
- En hiver 1982, mise en service d’un TGV direct entre Paris et Chambéry donnant correspondance pour Annecy et entraînant la suppression du train direct 5603/5602 Paris – Annecy.
- Du 29/05/1983 au 24/09/1983, dernière période de circulation quotidienne au départ de Genève du train « Alpazur » avec des autorails X 7700 aux couleurs orange et grise, sur Genève – Grenoble – Veynes – Digne (et retour) par la ligne des Alpes françaises avec correspondance par les chemins de fer de la Provence (CP) pour Nice.
- Le 13/06/1983, mise en service de la nouvelle gare de Lyon Part-Dieu modifiant l’ensemble des dessertes Grenoble - Lyon.
- En été 1983, mise en service du 1er TGV direct entre Paris et Annecy via Chambéry.
- En Juin 1983, une UM d’automotrices type Z2, toutes deux en livrée d’origine, assure une relation omnibus Chambéry – Modane.
- En Juillet 1983, la locomotive électrique CC 6544, en livrée verte « Maurienne » et inscriptions jaunes, tracte de Modane à Lyon un Express Torino/Turin – Lyon/Lionne via Modane, Chambéry, Culoz et Ambérieu composé de 4 voitures Corail, un fourgon DD DEV en livrée Corail (tranche Modane-Lyon) et de 7 voitures FS, toutes en livrée grise et une voiture DEV en livrée verte et grise (tranche Torino/Turin – Lyon/Lionne).
- En Juillet 1983, la locomotive électrique CC 6542, en livrée verte « Maurienne » et inscriptions jaunes, tracte de Modane à Lyon un Express Torino/Turin – Lyon/Lionne via Modane, Chambéry, Culoz et Ambérieu composé de voitures FS, en livrée grise ou grise et grenat.
- Le 27/09/1983, mise en service complète de la ligne TGV-PSE entre Paris et Lyon (426 km), ces villes étant reliées à la vitesse maximale de 270 km/h, soit en 2h00 de trajet.
- En hiver 1983, circulation de 3 TGV directs entre Paris et Annecy via Chambéry.
- Le 02/08/1984, la locomotive électrique CC 6568, en livrée Arzens, tracte un train de fret Ambérieu - Chambéry, composé d’une rame homogène de wagons jaunes à bestiaux.
- Du 30/09/1984 au 01/06/1985, on note la circulation du train quotidien RG/RS 5699 Ventimiglia/Vintimille (19h20) – Marseille (23h53) – Valence-Ville (2h40/2h57) – Grenoble (4h16/4h21) – Chambéry (5h07/5h30) – Aix-les-Bains (5h43 avec séparation des deux tranches) – Genève (7h49) / Saint-Gervais-les-Bains (9h00) avec passage pour la tranche Saint-Gervais à Annecy (6h49).
- Du 30/09/1984 au 01/06/1985, on note la circulation du train quotidien GR n° 5696 Genève (23h00) – Aix-les-Bains (h) – Chambéry (0h29/0h42) – Grenoble (01h11/1h32) – Valence-Ville (2h59/3h20h) – Avignon-Centre (4h24) – Marseille-Saint-Charles (5h52) – Ventimiglia/Vintimille (10h08).
- Du 30/09/1984 au 01/06/1985, on note la circulation du train périodique (sauf Ve + DI + F) n° 5669 Grenoble (22h21) – Paris-GL via Chambéry avec arrêts à Pontcharra (22h50) et Chambéry (23h07/23h40).
- Du 30/09/1984 au 01/06/1985, on note la circulation (sauf Sa, Di + F) du train omnibus 8531 Grenoble (5h57) – Domène (6h07) – Lancey (6h12) – Brignoud (6h16) – Tencin (6h22) – Goncelin (6h27) – Le Cheylas-La Buissière (6h32) – Pontcharra (6h38) – Sainte-Hélène-du-Lac (6h43) – Montmélian (6h48) – Chambéry (7h00). Ce train ne desservait pas la gare de Gières.
- Du 30/09/1984 au 01/06/1985, on note la circulation seuls les trains omnibus n° 8545, 8549 et 8515 Grenoble – Chambéry desservaient la gare de Gières (respectivement à 12h32, 17h12 et 18h23) et seuls les trains omnibus n° 8532, 8540 et 8546 Chambéry – Grenoble desservaient la gare de Gières (respectivement à 7h27 ou 7h36 suivant les jours, 12h59 et 17h44).
- En hiver 1984, mise en service des rames réversibles Corail tractées par des locomotives électriques de la série BB 25200 entre Lyon, Annecy et Saint-Gervais.
- En Février 1986, une rame RGP1 à 6 caisses, en livrée orange et grise, assure dans la neige un train Bourg-Saint-Maurice – Chambéry.
- En Mai 1986, la locomotive diesel-électrique CC 72011, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout l’Express 5651 Corail Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- En Mai 1986, la locomotive diesel-électrique CC 72014, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout l’Express 5644 Corail Genève (18h42) – Grenoble (20h50) – Valence.
- En Mai 1986, la locomotive diesel-électrique CC 72007, en livrée bleue et blanche, tracte un train Corail Genève – Valence via Grenoble et Chambéry.
- Le 31/05/1986, suppression du train IC « Le Rhodanien », assurant la liaison directe Genève – Marseille (IC 5642/43) via Grenoble (et retour IC 5694/95) remplacé par un train express.
- En Août 1986, la locomotive électrique CC 6574, en livrée Arzens, tracte un train complet de wagons avec remorques routières Ambérieu – Modane via Culoz, Aix-les-Bains et Chambéry.
- En Janvier 1987, la locomotive diesel-électrique CC 72012, en livrée bleue et blanche, tracte un train omnibus Grenoble – Chambéry et dessert Gières sous la neige.
- Le 31/05/1987, dernier jour de circulation du train TEE « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève/Genf – Barcelona/Barcelone.
- Le 31/05/1987, transformation du train TEE « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève/Genf – Barcelona/Barcelone, en train EC mais toujours composé de la rame Talgo III-E espagnole.
- Le 31/05/1987, l’IC 215/214 « Le Mont-Cenis » reliant Lyon à Milano-Centrale/Milan/Mailand via Chambéry est assuré en train rapide de 1ère/ 2ème classes composé d’une rame de voitures Corail SNCF.
- En Octobre 1987, le Pendolino ETR 460 28B des FS, en livrée blanche et rouge, assure relation Lyon/Lionne – Turin/Torino.
- Le 19/11/1987, le dépôt de Chambéry reçoit dans ses effectifs la locomotive électrique BB 25236 MUX, en livrée verte d’origine.
- Le 20/02/1988, les locomotives diesel-électriques BB 67301 et BB 67302 en UM, en livrée bleue et blanche, tracte le Rapide 10953 Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé de voitures Corail.
- Le 20/02/1988, les locomotives diesel-électriques BB 67335 et BB 67346 en UM, en livrée bleue et blanche, tracte l’Omnibus 8786 Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de voitures USI en livrée verte et grise.
- En Mai 1988, l’autorail XABD 2866, en livrée bleu et blanche, du dépôt de Lyon-Vaise et tractant deux remorques Decauville, en livrée rouge et crème à toit rouge, assure un omnibus Chambéry – Grenoble.
- Le 28/05/1988, suppression du train express, assurant la liaison directe Genève – Marseille via Chambéry et Grenoble.
- Le 29/05/1988, création d’un train direct entre Genève et Nice-Ville via Grenoble, par prolongation du train 5636/7 Genève (9h42) - Valence-Ville (12h42) via Grenoble, sur Nice (17h30) et mais avec un retour Nice-Ville (8h42), Genève (17h15) avec changement à Valence-Ville (13h35/14h09) via Grenoble. A cette occasion, le train 5642/3 Genève (16H00) Marseille-Saint-Charles (21h25) ne circule plus que les vendredis entre Valence-Ville et Marseille-Saint-Charles de même que le train 5694/5 Marseille-Saint-Charles (7h09) Genève (12h38) ne circule plus que les samedis entre Valence-Ville et Marseille-Saint-Charles.
- Le 25/09/1988, le train Express Corail 5651 Grenoble (06h49) – Genève (09h02) via Gières-Campus (06h59), Pontcharra (07h19), Montmélian (07h26), Chambéry (07h37/07/41), Aix-les-Bains (07h53) et Bellegarde (08h31), composé de 6 voitures Corail et tracté par une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche. Ce train dessert pour la 1ère fois la gare de Gières-Campus, future 2ème gare de l’agglomération grenobloise (Grenoble-Universités-Gières).
- Le 30/07/1988, une UM des BB 67340 et BB 67308, toutes deux en livrée bleue et blanche, tracte un train Corail Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé d’une rame de voitures Corail dont une B7D placée en 3ème position.
- En automne 1988, l’autorail XABD 2866 (en livrée bleu et blanche) de Lyon-Vaise tractant deux remorques Decauville (aux couleurs rouge et crème), a circulé entre les gares de Chambéry et de Grenoble en s’arrêtant en fin d’après midi en gare Gières.
- Le 28/05/1989, création du train international Eurocity, en rame Talgo, « Pablo Casals», assurant la liaison nocturne directe Bern/Berne – Barcelona/Barcelone via Genève, Chambéry, Grenoble, Perpignan (et retour), mais sans aucun arrêt sur le territoire français.
- Le 29/05/1988, création d’un train direct entre Genève et Nice via Grenoble, par prolongation du train 5636/7 Genève (9h42), Chambéry, Grenoble, Valence (12h42) sur Nice (17h30) et mais avec un retour Nice (8h42), Genève (17h15) avec changement à Valence (13h35/14h09). A cette occasion, le train 5642/3 Genève (16H00) Marseille (21.25) ne circule plus que les vendredis entre Valence et Marseille de même que le train 5694/5 Marseille (7h09) Genève (12h38) ne circule plus que les samedis entre Valence et Marseille.
- En Juillet 1988, la locomotive électrique CC 6554, en livrée Arzens, tracte de Modane à Lyon un Express Torino/Turin – Lyon/Lionne via Modane, Chambéry, Culoz et Ambérieu composé de voitures FS, toutes en livrée grise et grenat.
- En 1990, circulation de 4 TGV directs entre Paris et Annecy via Chambéry.
- Du 27/05/1990 au 029/09/1990, on note la circulation du train-hôtel EC « Pablo Casals» Zürich-HB (19h33) – Barcelona/Barcelone (09h10) via Bern/Berne (20h47), Fribourg/Freiburg FR (21h10), Lausanne (21h57), Genève/Genf (22h46) et Gerona/Gérone (07h54), avec en sens inverse le train EN « Pablo Casals» Barcelona/Barcelone (20h15) – Zürich-HB (09h13) via Gerona/Gérone (21h26), Genève/Genf (05h52), Lausanne (06h40), Fribourg/Freiburg FR (07h27), Bern/Berne (07h51), sans aucun arrêt commercial dans les deux sens sur le parcours français via Chambéry et Grenoble.
- Le 29/06/1990, la locomotive diesel-électrique CC 72070, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte de bout en bout un train Corail Genève - Grenoble, composé de 6 voitures Corail.
- De fin Juin au début Septembre 1990, mise en service d’une voiture-lits soviétique (2 voitures SZD affectées à ce service à savoir, les n° 017 04139, 56 20 70-80 452-0 et 017 03487, 56 20 70-80 447-4) reliant Moscou à Madrid (4.831 km, record européen de distance pour une voiture directe) via Berlin, Frankfurt (Main)-Hbf/Francfort (Main)-Ple, Basel-SBB/Bâle-CFF, Genève, Chambéry, Grenoble, Valence-Ville, Avignon-Centre, Montpellier-Saint-Roch et Hendaye (et retour), le parcours étant effectué en 3 jours et 4 nuits. La voiture directe soviétique circulait une fois par semaine, le lundi au départ de Moscou avec arrivée le vendredi à Madrid, et retour le samedi de Madrid avec arrivée le mercredi à Moscou. Les autres jours, la voiture-lits soviétique était limitée au parcours Moscou – Frankfurt, Moscou – Bern/Berne ou Moscou - Genève. De Moscou à Basel-SBB/Bâle-CFF, cette voiture lits soviétique était incorporée au train D 358/D 359. Sur le parcours français, elle était acheminée par les trains 5479 Genève – Hendaye via Grenoble et 4678 Hendaye – Genève via Grenoble et Chambéry.
- En Juillet 1990, une locomotive électrique BB 22200, en livrée gris-béton, tracte un train Corail Chambéry – Lyon-Part-Dieu, composé de 5 voitures Corail.
- Du 30/09/1990 au 01/06/91, on note, entre autres, la circulation des trains Express Corail quotidien 5651 Grenoble (6h49) – Gières-Campus (6h59) – Chambéry (7h27/7h41) – Genève (9h02), Express quotidien 5694 Valence (9h22) – Grenoble (10h23/10h25) – Chambéry (11h05/11h17) – Genève (12h38).
- Du 30/09/1990 au 01/06/91, on note, entre autres, la circulation des trains Express quotidien 5698 (ex-RG) Nice-Ville (20h22) – Marseille-Saint-Charles (23h17/23h42) – Avignon-Centre (0h54/1h31) – Valence (2h45/3h15) – Grenoble (4h20/4h25) – Chambéry (5h08/5h32) – Genève (7h43), Rapide quotidien 6676 Nice-Ville (8h41) – Marseille-Saint-Charles (11h13/11h25) – Avignon-Centre (12h21/12h24) – Valence (13h33/14h09) – Grenoble (15h10/15h12) – Chambéry (15h50/16h00) – Genève (17h18) et EC 73 « Catalan-Talgo » quotidien Barcelona/Barcelone – Montpellier-Saint-Roch (14h26/14h28) – Avignon-Centre (15h23) – Valence (16h24/16h32) – Grenoble (17h33/17h35) – Chambéry (18h17/18h25) – Genève (19h44).
- Du 30/09/1990 au 01/06/91, on note, entre autres, la circulation des trains EC 70 « Catalan-Talgo » quotidien Genève (11h27) – Chambéry (12h31) – Grenoble (13h29/13h31) – Valence-Ville (14h30/14h43) – Avignon-Centre (15h42) – Montpellier-Saint-Roch (16h37/16h39) – Barcelona/Barcelone, du train Rapide Corail 5642 quotidien Genève (16h00) – Chambéry (17h20/1730) – Grenoble (16h13/16h15) – Valence-Ville (19h16) et Express 5644 Genève (18h38) – Chambéry (19h57/20h07) – Grenoble (20h47/20h50) – Valence-Ville (21h50).
- En Décembre 1990, on note la circulation des tains-hôtels nocturnes quotidiens bitranches EN 273/274 « Pablo Casals » Barcelona/Barcelone – Genève/Genf – Zurich-HB (1195 km) et EN 371/372 « Salvador Dali » Barcelona/Barcelone – Milano-Centrale/Milan/Mailand (1198 km) circulant via Grenoble et fusionnés jusqu’à Chambéry.
- En Mai 1991, la locomotive diesel-électrique CC 72083, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte de bout en bout le train Express Corail 5651Grenoble (06h49) – Genève (09h02) via Gières-Campus (06h59), Pontcharra (07h19), Montmélian (07h26), Chambéry (07h37/07/41), Aix-les-Bains (07h53) et Bellegarde (08h31), composé de 6 voitures Corail.
- En Mai 1991, une UM de locomotives diesel-électriques BB 67300 (avec la BB 67329 en tête), tracte le train 5644 Genève – Valence via Grenoble et Chambéry, composé de 7 voitures Corail.
- Le 02/06/1991, le train IC Genève – Nice-Ville via Grenoble est transformé en IC 370/1-379 Basel-SBB/Bâle-CFF – Genève – Grenoble – Nice-Ville.
- Du 02/06/1991 au 28/09/1991, suite à un manque de matériel roulant, la SNCF a loué aux CFF une rame de 7 voitures composée de 4 à 3 voitures Eurofima (en livrée orange C1) et de 3 à 4 voitures Bpm (en livrée grise et verte). Cette rame composait la tranche suisse du train Venezia-SL/Venise-SL – Genève qui repartait pour assurer le train 5644/5 Genève (18h38) – Chambéry (19h22/19h45) – Grenoble (20h47/20h50) – Valence-Ville (22h00), rame qui retournait ensuite avec le train 58527 Valence-Ville (22h05) - Grenoble (23h23), puis la rame CFF était remisée au dépôt de Grenoble pour pouvoir assurer le lendemain matin le train 5651/0 Grenoble (6h49) – Gières-Campus (6h59) – Chambéry (7h37/7h41) – Genève (9h02) puis assurait ensuite au départ de Genève (9h24) la relation Genève – Venezia-SL/Venise-SL de matinée. Sur parcours français, la rame CFF était tractée par une UM de deux locomotives diesel-électriques de la série BB 67300 ou par locomotive une diesel-électrique de la série CC 72000 de la SNCF.
- De fin Juin au début Septembre 1991, reconduction de la voiture-lits soviétique reliant Moscou à Madrid (4.831 km, record européen de distance pour une voiture directe) via Genève, Chambéry, Grenoble, Valence, Avignon, Montpellier et Hendaye (et retour), le parcours étant effectué en 3 jours et 4 nuits.
- Du 29/09/1991 au 30/05/1992, on note la circulation du train Express quotidien 5698 Nice-Ville (20h37) – Genève (07h43) via Antibes (20h53/20h56), Cannes (21h15/21h19), Saint-Raphaël-Valescure (21h40/21h43), Les Arcs (22h02/22h04), Toulon (22h41/22h47), Marseille-Saint-Charles (23h27/23h45), Avignon-Centre (00h51/01h31), Valence-Ville (02h43/02h59), Grenoble (04h16/04h22), Chambéry (05h05/05/40), Aix-les-Bains (05h51/06h16) et Bellegarde (07h01.
- Du 29/09/1991 au 30/05/1992, on note la circulation du train Express temporaire 6484 Hendaye (18h23) – Genève (08h38) via Bayonne (19h15), Pau (20h28/20h32), Lourdes (21h21), Tarbes (21h17/21h21), Toulouse-Matabiau (23h41/23h47), Carcassonne (00h30/00h38), Narbonne (01h07/01h18), Béziers (01h33/01h36), Sète (02h02), Montpellier-Saint-Roch (02h07/02h32), Nîmes (02h59/03h06), Avignon-Centre (03h35/03h43), Valence-Ville (04h48/04h59), Romans – Bourg-de-Péage (05h19), Grenoble (06h20/06h24), Chambéry (07h08/07h18), Aix-les-Bains (07h28/07h32) et Bellegarde (08h08) , avec en sens inverse le train Express temporaire 6984 Genève (20h29) – Irun (10h46) via Bellegarde (21h01), Aix-les-Bains (21h38/21h40), Chambéry (21h51/22h01), Grenoble (22h42/22h45), Saint-Marcellin (23h31), Romans – Bourg-de-Péage (23h51), Valence-Ville (00h09/00h20), Avignon-Centre (01h27/01h31), Nîmes (01h58/02h01), Montpellier-Saint-Roch (02h28/02h32), Sète (02h50h), Béziers (03h14/03h17), Narbonne (03h32/04h33), Carcassonne (05h05/05h07), Toulouse-Matabiau (05h56/06h07), Tarbes (07h46/07h48), Lourdes (08h09), Pau (08h34/08h37) et Bayonne (10h00).
- Du 29/09/1991 au 30/05/1992, on note la circulation du train EC 370 Basel-SBB/Bâle-CFF (h) – Nice-Ville (17h34), via Genève/Genf (09h44), Bellegarde (10h09), Aix-les-Bains (10h46/10h48), Chambéry (10h58/11h01), Grenoble (11h39/11h42), Romans – Bourg-de-Péage (12h27), Valence-Ville (12h43/12h54), Avignon-Centre (15h52), Marseille-Saint-Charles (14h5215h07), Toulon (15h47/15h49), Saint-Raphaël-Valescure (16h38/16h40), Cannes (17h05/17h08) et Antibes (17h17/17h19), avec en sens inverse le Rapide 372 Nice-Ville (08h41) – Basel-SBB/Bâle-CFF (h) via Antibes (08h54/08h55), Cannes (09h04/09h07), Saint-Raphaël-Valescure (09h29/09h32), Toulon (10h21/10h24), Marseille-Saint-Charles (11h13), Avignon-Centre (12h08/12h11), Valence-Ville (13h33/14h09), Romans – Bourg-de-Péage (14h24), Grenoble (15h10/15h12), Chambéry (15h50/16h00), Aix-les-Bains (16h09/16h10), Bellegarde (16h48), Genève/Genf (17h18).
- Du 08/02/1992 au 14/02/1992, XVIe Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville, inaugurés par le Monsieur François MITTERAND (Président de la République Française). Durant cette période, les principaux trains spéciaux sur cette gare avaient pour provenance ou origine Genève, Lyon et Paris. Les nombreux trains spéciaux ou supplémentaires ont transités par Montmélian.
- En Février 1992, une UM de locomotives diesel-électriques BB 67300 (avec la BB 67347 en tête), toutes deux en livrée bleue et blanche, tracte le train 5644 Genève (18h38) – Valence-Ville (21h53) via Bellegarde (19h05), Aix-les-Bains (19h44/19h47), Chambéry (19h57/20h07), Grenoble (20h46), composé de 7 voitures Corail.
- Le 17/02/1992, la locomotive électrique BB 25642, en livré gris béton, tracte une rame VB 2N, en livrée grise et orange, sur une navette Chambéry – Albertville.
- Le 17/02/1992, la locomotive électrique BB 25650, en livré gris béton, tracte également une rame VB 2N, en livrée grise et orange, sur une navette Chambéry – Albertville.
- Le 17/02/1992, la locomotive électrique BB 22250, en livré gris béton, tracte un train Lyon-Satolas – Chambéry – Albertville, spécialement mis en place pour les JO d’Albertville (grâce à un raccordement provisoire à la gare de l’Aéroport de Lyon-Satolas), composé de 3 voitures Corail dont une B8D.
- En Mars 1992, la locomotive diesel-électrique CC 72085, en livrée bleue et blanche, tracte un train Valence-Ville – Genève via Chambéry et Grenoble, composé de 6 voitures Corail.
- Le 16/03/1992, l’important déraillement d’un train de marchandises en gare d’Aix-les-Bains (côté Culoz/Annecy) entraine pendant plusieurs jours des détournements de trains de et pour la Maurienne via la ligne de Chambéry à Saint-André-le-Gaz et celles de Chambéry – Grenoble – Lyon.
- Du 26/06 au 21/08/1992, dernier été de circulation de la voiture-lits soviétique reliant Moscou à Madrid (4.831 km, record européen de distance pour une voiture directe) via Genève, Chambéry, Grenoble, Valence, Avignon, Montpellier et Hendaye (et retour), le parcours étant effectué en 3 jours et 4 nuits.
- Le 02/09/1992, les locomotives électriques BB 25634, en livrée verte et lisérés blancs et placée côté Grenoble, et la BB 25637, en livrée gris béton et placée côté Gières, encadrent à chaque extrémité la rame de mesure lors de la mise sous tension de l’électrification en courant 25 kV 50 Hz de la section de ligne de Grenoble à Gières.
- Le 13/12/1992, circulation de 5 TGV directs entre Paris et Annecy via Chambéry.
- En 1993, création des Trains Express Régionaux (TER) par les Régions et la SNCF.
- Le 20/01/1993, la locomotive électrique CC 7122, modernisée, est vue sortant de la rotonde du dépôt de Chambéry.
- En Mai 1993, l’IC 215/214 « Le Mont-Cenis » reliant Lyon à Milano/Milan/Mailand via Chambéry est assuré en train rapide de 1ère/ 2ème classes composé d’une rame de voitures Corail SNCF.
- Le 22/05/1993, dernier jour de circulation du train direct 370/1 reliant Basel-SBB/Bâle-CFF à Nice-Ville via Genève, Chambéry, Grenoble, Valence-Ville, Avignon-Centre et Marseille-Saint-Charles, remplacé le lendemain par une relation Corail Genève – Nice et retour.
- Le 23/05/1993, suppression des arrêts de Bellegarde, Aix-les-Bains, Nîmes et Béziers de l’EC « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève-Barcelona/Barcelone via Chambéry et Grenoble (et retour) et tracté par une BB 7200 remorquée par une BB 67300 ou une CC 72000 (avec la BB 7200 en véhicule) de Chambéry à Valence.
- En Juin 1993, la locomotive diesel-électrique BB 67327, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout un train Valence – Grenoble – Genève composé de 7 voitures Corail.
- En Août 1993, la locomotive diesel-électrique CC 72067, en livrée bleue et blanche, tracte de Genève à Valence le train Corail Genève – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 26/09/1993, le dépôt de Chambéry cède la locomotive électrique BB 25236 MUX, en livrée verte d’origine, au dépôt de Vénissieux.
- Du 29/05/1994 au 24/09/1994, on note la circulation des trains de nuit 5696/7 Genève (23h12) – Nice-Ville (09h11), via Chambéry (00h34) Grenoble (01h35), Valence-Ville (02h58/03h16), Avignon-Centre (04h19), Arles (05h00) et Marseille-Saint-Charles (05h47/06h20), ainsi que 5698/9 Nice-Ville (20h45) – Genève (07h43), via Marseille-Saint-Charles (23h33/23h45), Arles (00h31), Avignon-Centre (01h31), Valence-Ville (02h45/03h16), Grenoble (04h26) et Chambéry (05h15).
- Du 29/05/1994 au 24/09/1994, on note la circulation du train 5651/0 Grenoble (6h38) – Genève (9h02) via Gières-Campus (6h49), Chambéry (7h37/7h41), Aix-les-Bains (07h54), Bellegarde (08h33), et du train 5644/5 Genève (18h38) – Bellegarde (19h03) via Aix-les-Bains (19h44), Chambéry (19h57), Grenoble (20h46/20h49) , Romans-Bourg-de-Péage (21h36), Valence-Ville (21h50).
- Le 03/07/1994, mise en service d’un TGV aller-retour reliant Genève à Montpellier par suppression de l’EC « Catalan-Talgo ».
- En été 1994, la locomotive électrique BB 25205, en livrée gris-béton, tracte un train Corail Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de 5 voitures Corail dont une B7D placée en queue.
- En été 1994, dernier été de circulation du train SP/PS 5984/5 Genève (20h29) – Irun via Grenoble (22h47), quotidien jusqu’au 28/08/1994, les vendredis et dimanches jusqu’au 24/09/1994.
- Le 24/09/1994, dernier jour de circulation l’EC « Catalan-Talgo », assurant la liaison directe Genève-Barcelona via Chambéry et Grenoble (et retour).
- En 1995, l’Etat transfert à titre expérimental la compétence du transport ferroviaire 5 régions dont Rhône-Alpes.
- Le 04/04/1995, mise en service du Block Automatique Lumineux (BAL) avec commande centralisée entre Aix-les-Bains et Annecy.
- Le 28/05/1995, les trains de nuit 5696/7 Genève – Nice-Ville et 5698/9 Nice-Ville – Genève, via Grenoble, sont accélérés sur le parcours et se voient réduire leurs temps de stationnement à Chambéry.
- En Mars 1996, la locomotive diesel-électrique CC 72083, en livrée bleue et blanche, tracte un train Valence-Ville – Genève via Chambéry et Grenoble, composé de 8 voitures Corail.
- Le 28/09/1996, dernier jour de circulation de l’EC « Mont-Cenis » reliant Milano-Centrale/Milan/Mailand à Lyon/Lionne via Modane.
- Le 29/09/1996, la gare SNCF de Gières-Campus devient seconde gare d’agglomération grenobloise et prend le nom de « Grenoble-Universités-Gières » au sud-est de Grenoble (sur la commune de Gières, pour la desserte du Campus universitaire), sur la ligne de Montmélian à Grenoble.
- Le 29/09/1996, mise en service de 2 allers-retours reliant Paris-GL à Milano/Milan/Mailand via Lyon/Lionne et Torino-Porta-Nuova, par rames TGV Réseau tricourant série 4500 de la SNCF en livrée gris métallisé et bleu.
- Le 29/09/1996, mise en service de 3 allers-retours reliant Lyon-Part-Dieu à Torino-Porta-Susa/Turin-PS, par rames pendulaires ETR 460 des FS, en livrée rouge et blanche, en remplacement de rames tractées classiques.
- Le 30/10/1996, la rame TGV PSE n° 25, en livrée orange, assure une relation Paris-G-L. – Chambéry via Culoz.
- En 1997, six Régions expérimentent la régionalisation ferroviaire, à savoir l’Alsace, le Centre, le Nord-Pas-de-Calais, les Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Rhône-Alpes.
- En Septembre 1997, la locomotive électrique BB 25336, en livrée verte d’origine, tracte un train TER Chambéry – Lyon avec une rame homogène de 5 voitures Corail en livrée TER-RRA d’origine grise avec bandeaux bleu ciel et blanc, dont une voiture pilote en queue.
- En Septembre 1997, la locomotive électrique CC 6503, en livrée Arzens, tracte de Genève à Chambéry le train 5612 Genève – Valence via Grenoble et Chambéry, composé de 4 voitures Corail dont une de 1ère classe placée en tête.
- Le 28/09/1997, mise en service des horaires d’hiver.
- Le 28/09/1997, utilisation de la pendulation sur les rames pendulaires ETR 460 des FS entre Ambérieu et Culoz et entre Chambéry et Modane permettant un gain de 7 à 8 minutes sur le trajet entre Lyon et Turin.
- En Octobre 1997, la locomotive électrique BB 26211, de bout en bout en livrée gris béton, tracte un train de conteneurs Dijon – Modane via Ambérieu, Culoz et Chambéry.
- En 1998, création de la SNCF Fret Italia (SFI) société de droit italien.
- En Mai 1998, la locomotive électrique BB 26206, de bout en bout en livrée gris béton, tracte un train de conteneurs Dijon – Modane via Ambérieu, Culoz et Chambéry.
- Le 27/06/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72088, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train Grenoble – Genève, composé de 6 voitures Corail.
- En été 1998, utilisation de la pendulation sur les rames pendulaires ETR 460 des FS également entre Culoz et Chambéry.
- Le 06/08/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72056, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train Grenoble – Genève, composé de 6 voitures Corail.
- Le 14/08/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72084, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train 5644 Genève – Valence via Grenoble, composé de 7 voitures Corail dont une B6D.
- En Octobre 1998, la locomotive électrique BB 25236, en livrée verte d’origine, tracte un TER Lyon-Part-Dieu – Bourg-Saint-Maurice, composé d’une voiture DEV B7D, de 2 voitures DEV B 10 et d’une voiture USI, toutes en livrée verte et grise.
- En Octobre 1998, la locomotive diesel-électrique CC 72070, en livrée bleue et blanche, tracte un train Aix-les-Bains – Valence via Chambéry et Grenoble.
- En Octobre 1998, une UM de locomotives BB 67300 (BB 67361 en tête), toutes deux en livrée bleue et blanche, tracte un train de fret Sibelin – Grenoble détourné via Chambéry avec son UM de BB25500, toutes deux en livrée gris béton, en véhicules.
- Le 31/10/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72023, en livrée bleue et blanche, tracte le train 5607/6 Aix-les-Bains – Valence via Chambéry et Grenoble, composé de 4 voitures Corail et d’une voiture USI verte et grise, cette dernière étant en queue du train.
- Un dimanche soir de Novembre 1998, la locomotive diesel-électrique BB 67558, en livrée bleue et blanche, tracte le train 5644 Genève – Valence via Grenoble, composé de 7 voitures Corail, et dessert la gare de Gières-Campus pour permettre la descente des étudiants allant au camus universitaire.
- Le 28/11/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72069, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train Grenoble – Genève, composé de 6 voitures Corail.
- En Décembre 1998, la locomotive diesel-électrique CC 72087, en livrée bleue et blanche, tracte un train Annecy – Valence via Chambéry et Grenoble.
- En 1999, La Région Limousin rallie les six Régions qui expérimentent la régionalisation ferroviaire.
- Le 14/05/1999, création de la Feralp Team avec le but de soutenir l’initiative de la Province de Turin (Provincia di Torino) pour réaliser le musée du transport ferroviaire à travers les Alpes, à l’intérieur de l’ancien dépôt des locomotives de Bussoleno (en Italie).
- Le 30/05/1999, on note la circulation des trains de nuit 5696/7 Genève (22h22) – Nice-Ville (09h11), via Bellegarde (22h50), Aix-les-Bains (23h30), Chambéry (23h59) Grenoble (00h45), Valence-Ville (01h50/03h16), Avignon-Centre (04h19), Arles (05h00) et Marseille-Saint-Charles (05h47/06h20), ainsi que 5698/9 Nice-Ville (20h45) – Genève (07h18), via Marseille-Saint-Charles (23h33/23h45), Arles (00h31), Avignon-Centre (01h31), Valence-Ville (02h45/03h33), Grenoble (04h47), Chambéry (05h48), Aix-les-Bains (06h01) et Bellegarde (06h48).
- Le 30/05/1999, le train quotidien Chambéry (13h15) – Grenoble (14h02) est désormais prolongé jusqu’à Valence (15h23). Création d’un nouvel aller-retour entre Grenoble et Chambéry passant à Grenoble-Universités-Gières à 14h22 à l’aller et à 16h57 au retour.
- Le 30/05/1999, le train quotidien de matinée Valence (08h39) – Genève (12h17) via Grenoble (09h56), dessert désormais la gare SNCF de Grenoble-Universités-Gières à 10h07.
- Le 30/05/1999, mise en service de 6 TGV directs entre Paris et Annecy via Chambéry.
- Le 24/06/1999, la locomotive diesel-électrique CC 72058, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout un train Corail Annecy – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 29/06/1999, la locomotive diesel-électrique CC 72070, en livrée bleue et blanche avec logo nouille, tracte de bout en bout le train 5614 Genève – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 21/08/1999, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train Grenoble (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h38), composé de 6 voitures Corail.
- Le 07/10/1999, la locomotive électrique CC 7105, tracte le train 58485 Chambéry – Lyon-Perrache, avec une rame RRR3 en livrée à bande jaune.
- En Octobre 1999, la locomotive électrique BB 25236, en livrée verte d’origine, tracte un TER Bourg-Saint-Maurice – Lyon-Part-Dieu, composé de 3 voitures USI, en livrée verte et grise et de 4 voitures Corail, en livrée TER.
- Le 28/11/1999, suppression de l’un des 3 allers-retours par ETR série 460 des FS entre Paris et Lyon/Lionne via Chambéry et Modane.
- Le 20/12/1999, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- Le 23/12/1999, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train 5644 Genève (18h38) – Grenoble (20h56), via Bellegarde (19h04), Aix-les-Bains (19h53), Chambéry (20h08), Grenoble-Universités-Gières (20h43), composé de 7 voitures Corail dont une B6D. Ce train continuait sur Valence-Ville (21h59) les vendredis, dimanches et fêtes.
- Le 24/02/2000, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h00) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h10), Chambéry (06h50), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- Le 10/04/2000, la locomotive diesel-électrique CC 72052, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout un train Valence – Annecy composé de 4 voitures Corail.
- En Mai 2000, la locomotive diesel-électrique CC 72059, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train 5614 Genève – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 20/05/2000, la locomotive diesel-électrique BB 67628, en livrée bleue et blanche, tracte un train Nice-Ville – Saint-Gervais-les-Bains-Le-Fayet via Valence et Grenoble, composé de 9 voitures.
- Du 28/05/2000 au 02/12/2000, on note la circulation des trains de nuit 5696/7 Genève (22h22) – Nice-Ville, via Bellegarde (22h51), Aix-les-Bains (23h30), Chambéry (23h59) Grenoble (00h44), Valence-Ville (01h50), Avignon-Centre, Arles et Marseille-Saint-Charles, ainsi que 5698/9 Nice-Ville – Genève (07h18), via Marseille-Saint-Charles, Arles, Avignon-Centre, Valence-Ville (03h33), Grenoble (04h48), Chambéry (05h48), Aix-les-Bains (06h01) et Bellegarde (06h48).
- En Juin 2000, la locomotive électrique BB 26221, en livrée gris béton avec 3ème phare central, tracte un train Torino/Turin – Lyon/Lionne via Chambéry, composé de voitures FS en livrées diverses dont une voiture Eurofima en livrée orange C1 placée en 2ème position.
- Le 08/07/2000, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- En Juillet 2000, la locomotive diesel-électrique BB 67505, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Chambéry – Grenoble, composé de 6 voitures Corail et USI.
- En Août 2000, la locomotive électrique BB 36022, en livrée rouge et grise d’origine, tracte un lourd train de fret Ambérieu – Modane via Chambéry.
- Le 02/11/2000, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- Le 12/11/2000, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- Le 28/11/2000, une locomotive diesel-électrique CC 72000, en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout le train (06h01) – Genève (08h05) via Grenoble-Universités-Gières (06h11), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h00), Bellegarde (07h37), composé de 6 voitures Corail.
- Le 03/12/2000, mise en place des horaires d’hiver.
- En Janvier 2001, la rame TGV tritensions 456, en livrée bleue et grise, assure une relation Milano-Centrale/Milan/Mailand – Paris/Parigi.
- Le 22/02/2001, la locomotive électrique prototype « Prima » d’Alstom, en livrée bleue, rouge et grise, tracte un train d’essais de Chambéry à Modane via Montmélian. On note dans la composition de la rame deux voitures de mesures, une locomotive électrique BB 26000, en livrée gris béton et placée en 3ème position, et une rame de fourgons MC 76 Corail, en livrée d’origine. La locomotive BB 26000 tractionne lorsque la Prima n’est pas autorisée à lever ses pantographes.
- Le 01/04/2001, reprise des tains-hôtels nocturnes quotidiens EN 273/274 « Pau Casals » Barcelona/Barcelone – Genève – Zurich-HB (1195 km) et EN 371/372 « Salvador Dali » Barcelona/Barcelone – Milano-Centrale/Milan/Mailand (1198 km) circulant via Grenoble (et fusionnés jusqu’à Chambéry) par le groupe « Elipsos », transitent désormais via Lyon et fusionnés jusqu’à Lyon et ne circulent désormais que 3 fois par semaine.
- En Avril 2001, la locomotive électrique BB 36026, en livrée rouge et grise d’origine, tracte de bout en bout un train de conteneurs Dijon – Modane via Ambérieu, Culoz et Chambéry.
- Le 07/05/2001, un automoteur diesel bicaisses X 72500, en livrée TER, assure le train matinal Grenoble – Genève.
- Le 27/05/2001, un automoteur diesel bicaisses X 72500, en livrée TER, assure le train matinal Grenoble – Genève.
- Le 01/06/2001, création de Trenitalia et de Rete Ferroviaria Italiana (RFI).
- Le 03/06/2001, l’automoteur bicaisses X 72681, en livrée d’origine et logos « Million » Rhône-Alpes, assure la relation Genève (18h44) - Grenoble.
- Le 09/06/2001, dernier jour de circulation du train direct reliant Genève à Nice via Chambéry, Grenoble, Valence, Avignon et Marseille.
- Le 10/06/2001, mise en service de la LGV Méditerranée et suppression des trains TRN de jour et de nuit Genève/Saint-Gervais – Nice. La Région Rhône-Alpes renforce l’axe Valence – Grenoble – Annecy avec un cadencement aux 2 heures (dont 3 trains sont bi-tranches jusqu’à Aix-les-Bains, pour Genève), avec la mise en circulation de 30 trains jours entre Valence et Grenoble, 51 trains jours entre Grenoble et Chambéry et 51 trains jours entre Chambéry et Annecy.
- En Juin 2001, une UM de locomotives diesel-électriques BB 67300, dont une en livrée multiservice en tête et l’autre en livrée bleue et blanche, tracte de bout en bout un TER Genève – Grenoble – Valence composé d’une rame de 4 voitures Corail.
- Le 07/07/2001, un automoteur diesel X 72500, en livrée TER, assure le train matinal Grenoble – Genève.
- Le 24/11/2001, la locomotive électrique CC 7140 effectue deux allers-retours 83303/83358 et 83309/83360 Chambéry – Modane, ainsi que le 83654 Chambéry – Culoz et 83323 Culoz – Modane avec retour HLP sur Chambéry.
- Le 25/11/2001, la locomotive électrique CC 7140 effectue ses derniers services commerciaux avec un aller-retour 83303/83358 Chambéry – Modane, c’est la fin des circulations de ce type de locomotive en France. Ce même jour, les locomotives électriques CC 7140 et CC 20001 (cette dernière dégarée expressément du dépôt où elle est préservée) stationnent côte à côte en gare de Chambéry, au grand bonheur des amateurs de chemins de fer.
- Le 01/01/2002, en France, la loi SRU transfert la tutelle des transports ferroviaires régionaux à l’ensemble des Régions françaises.
- En hiver 2002, suppression des 2 derniers allers-retours par ETR série 460 des FS entre Paris et Lyon/Lionne via Chambéry et Modane.
- Le 19/01/2002, départ de Chambéry (à 3h00) pour Montluçon (arrivée à 18h00) des locomotives diesel-électriques BB 67364 et BB 67238, encadrant une voiture B5D, pour le rapatriement de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 au dépôt de Chambéry.
- Le 20 et 21/01/2002, départ de Montluçon (3h00 le 20/01/2002) pour Chambéry (4h55 le 21/01/2002) via Lapeyrouse (4h07/4h22), Gannat (5h40/6h20), Saint-Germain-des-Fossés (7h10/7h30 avec rebroussement), Roanne (9h48/12h30, avec garage), Feurs (13h57), Saint-Etienne (15h25/16h40, avec garage), Rives-de-Giers (17h25/18h38), Chasse (19h16), Lyon-Guillotière (20h00/0h50, avec garage) et Saint-André-le-Gaz (2h55/3h10), des locomotives diesel-électriques BB 67364 et BB 67238, encadrant une voiture B5D, avec rapatriement de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 au dépôt de Chambéry.
- Le 11/05/2002, entrée officielle de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 pavoisée sous la grande rotonde couverte du dépôt de Chambéry, à l’aide de la locomotive électrique CC 6558, en livrée verte.
- 01/12/2002, les trains de nuit « Palatino » et « Rialto », Paris/Parigi – Roma/Rome, transitent via Vallorbe, Lausanne/Losanna, Brig/Brigue/Briga, le Simplon et Milano-Centrale/Milan/Mailand au lieu de via Lyon/Lionne, Chambéry, Modane, le Mont-Cenis et Torino/Turin.
- Le 15/12/2002, mise en service des horaires d’hiver.
- Le 30/12/2002, un automoteur diesel X 72500, en livrée TER-RRA, assure le train 96600 Grenoble (6h05) – Genève (8h23) via Grenoble-Universités-Gières (06h15), Pontcharra (06h36), Montmélian (06h44), Chambéry (06h56), Aix-les-Bains (07h06/07h09) et Bellegarde (07h55).
- Le 01/02/2003, la locomotive électrique BB 26202, en livrée d’origine, tracte un TER Bourg-Saint-Maurice – Lyon, composé de 6 voitures.
- Le 21/06/2003, un autorail bicaisses X 72500, en livrée TER, assure un TER Valence – Genève via Grenoble et Chambéry.
- En été 2003, la locomotive électrique BB 36359, en livrée verte et grise, tracte un train de fret Zeebrugge - Quévy - Ambérieu – Chambéry - Modane - Melzo de Quévy à Modane, composé de nombreux wagons porte conteneurs à bogies.
- Le 04/11/2003, début des essais de l’autoroute ferroviaire entre Ayton (Savoie, France) et Orbassano (Turin/Torino, Italie) avec 3 allers-retours quotidiens.
- Le 14/12/2003, mise en service d’un 3ème aller-retour par TGV tricourants série 4500 de la SNCF entre Paris et Milan/Milano/Mailand via Lyon/Lionne, Chambéry et Modane, condamnant les deux derniers trains assurés en rame classique reliant Lyon/Lione et Torino/Turin.
- Le 15/12/2003, mise en service des horaires d’hiver.
- En Janvier 2004, une rame Thalys assure une relation Amsterdam – Bourg-Saint-Maurice.
- Le 30/01/2004, la locomotive électrique CC 6510, en livrée Arzens, tracte un TER Chambéry – Modane composé de 4 voitures Corail, en livrée TER-RRA.
- Le 15/04/2004, l’automoteur diesel tricaisses X 72707, en livrée TER bleue et grise d’origine, assure une relation Genève – Grenoble – Valence.
- En Juillet 2004, création des Comités de ligne par la Région Rhône-Alpes.
- Le 30/07/2004, la locomotive électrique BB 25241, en livrée « en voyage », tracte un TER Annecy - Chambéry – Lyon-Part-Dieu, composé de 6 voitures Corail.
- Le 30/08/2004, mise en service de la nouvelle gare d’Echirolles sur la ligne de Montmélian à Grenoble au sud de l’agglomération grenobloise entre la gare centrale de Grenoble-Universités-Gières et celle de Grenoble.
- En Septembre 2004, la locomotive électrique CC 6503, en livrée Arzens, tracte un TER Chambéry – Modane composé de 4 voitures dont une B6D UIC, en livre verte et grise, et 3 voitures Corail, en livrée TER-RRA.
- Le 06/11/2004, départ de Chambéry (à 3h00) pour les Ateliers d’Oullins via Saint-André-le-Gaz et Lyon-Perrache pour acheminement de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 conservée au dépôt de Chambéry, pour travaux de remise en peinture en Vert 306 M 8152 et remplacement des équipements pneumatiques.
- En Juin 2005, présentation au public de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 sous la grande rotonde couverte du dépôt de Chambéry, lors des journées du patrimoine.
- En Octobre 2005, la locomotive électrique BB 25239, en livrée multiservices, tracte un TER Saint-Gervais – Lyon via Annecy, Chambéry et Saint-André-le-Gaz composé d’une rame de voitures Corail en livrée TER-RRA dont une en livrée TER-RRA d’origine grise avec bandeaux bleu ciel et blanc.
- Le 13/10/2005, a eu lieu à Savoie-Expo, à Chambéry, un colloque sur les percées alpines dans le cadre de l’exposition Alpes 2020 avec les quatre principales traversées alpines du Brenner, du Gothard, du Lötschberg et du Lyon-Turin.
- Le 19/11/2005, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train matinal Grenoble (6h05) – Genève (8h23).
- Le 19/11/2005, voyage circulaire du Président de l’AEDTF Grenoble, Genève, Lausanne, Brig/Brigue, Lötschberg sommital, Bern/Berne, Basel-SBB/Bâle-CFF, Biel/Bienne, Neuchâtel/Neuenburg (NE), Genève/Genf, Grenoble.
- Le 12/12/2005, création de deux nouveaux trains entre Chambéry et Grenoble, avec arrêts en gare de « Grenoble-Universités-Gières ». Nouveau départ de Chambéry à 9h25 pour Grenoble (arr.10h20) et nouveau départ à 11h35 de Grenoble pour Chambéry (arr.12.35). Réouverture au trafic des voyageurs de la gare de Lancey.
- Le 12/12/2005, réouverture de la nouvelle gare de Lancey sur la ligne de Montmélian à Grenoble entre la gare de Brignoud et celle de Domène.
- En Décembre 2005, réduction des périodes de circulation du train nocturne bitranches Paris-Bercy – Bourg-Saint-Maurice/Saint-Gervais, par trains classiques en rames tractées.
- Le 05/01/2006, une UM d’automoteurs monocaisses diesel (X-TER) X 73500 (dont l’X 73667 en queue), tous deux en livrée kaléidoscope RRA, assure exceptionnellement (à la place d’un X 72500) la relation Grenoble (05h58) – Genève (8h35) via Grenoble-Universités-Gières (06h09), Pontcharra (06h31), Montmélian (06h38), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h02) et Bellegarde (07h48).
- Le 12/02/2006, la locomotive électrique CC 6575, en livrée Arzens modernisée, tracte le TER 17591 Lyon-Perrache – Bourg-Saint-Maurice, composé d’une rame V2N, cette dernière venue spécialement de la région parisienne en renfort pour les pointes de sports d’hiver.
- Le 20/04/2006, l’automoteur diesel tricaisses X 72531, en livrée kaléidoscope RRA, assure la relation Grenoble (05h58) – Genève (8h35) via Grenoble-Universités-Gières (06h09), Pontcharra (06h31), Montmélian (06h38), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h02) et Bellegarde (07h48).
- Le 20/04/2006, un automoteur diesel tricaisses type X 72500, en livrée TER-RRA, assure la relation– Genève (18h46) – Grenoble (21h00) via Bellegarde (19h15), Aix-les-Bains (19h56), Chambéry (20h11), Montmélian (20h23), Pontcharra (20h31) et Grenoble-Universités-Gières (20h51).
- Le 10/06/2006, la locomotive électrique BB 25179, en livrée fret verte et blanche, tracte le TER 883358 Modane – Aix-les-Bains, composé de 6 voitures Corail en livrée TER-RRA à l’exception de la 4ème voiture en livrée Corail d’origine.
- Le 14/08/2006, la locomotive électrique BB 22350, en livrée gris béton, tracte un TER Bourg-Saint-Maurice – Aix-les-Bains composé d’une rame de voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 05/09/2006, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (05h58) – Genève (8h35) via Grenoble-Universités-Gières (06h09), Pontcharra (06h31), Montmélian (06h38), Chambéry (06h49), Aix-les-Bains (07h02) et Bellegarde (07h48).
- Le 18/09/2006, lancement officiel des travaux de la ligne de 65 km du Haut-Bugey, dite des Carpates, entre Bellegarde et Bourg-en-Bresse pour permettre le passage des TGV Genève – Paris (en 3 heures) en 2010.
- En Juillet 2006, la locomotive électrique BB 22524, en livrée « en voyage », tracte un TER Modane - Chambéry composé de 4 voitures dont une A4B5 UIC, une B6D UIC, toutes deux en livrée verte et grise, et 2 voitures Corail, en livrée TER-RRA.
- Les 21 et 22/10/2006, manifestation commémorative des 150 ans de la ligne d’Aix-les-Bains à Saint-Jean-de-Maurienne avec train spécial composé de 3 voitures USI vertes et grises tractées par la locomotive électrique CC 6658 en livrée verte « Maurienne » et la CC 7102 remorquant en véhicule (précédant les 3 voitures) les 1ABBA1 3603 et BB 36. Au retour c’est la CC 6570 en livrée Arzens et la CC 7102 qui tractèrent ce convoi au retour. Les locomotives électriques 2CC2 ex-PLM et CC 21000 étaient exposées sous la rotonde de Chambéry ainsi que les locomotives à vapeur 242 AT 6 (ex-PLM) et 141 F 282 (ex-PLM).
- Le 22/10/2006, la locomotive électrique CC 6561, en livrée Arzens, tracte un train TER Modane - Chambéry, composé de 4 voitures Corail dont 1 en livrée d’origine et 3 en livrée TER-RRA.
- Le 10/12/2006, mise en service d’une nouvelle desserte entre Genève (14h10) et Aix-les-Bains (15h17) et retour Aix-les-Bains (16h41) et Genève (17h48) donnant dans les deux sens correspondance avec des trains en provenance d’Annecy pour Grenoble et Valence et inversement. Ces nouveaux trains desservent Bellegarde.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Genève (07h26) – Grenoble via Bellegarde, Aix-les-Bains et Chambéry.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Grenoble (5h57) – Genève (08h17) via Chambéry, Aix-les-Bains et Bellegarde.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Genève (10h13) – Valence-Ville via Bellegarde, Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble-Universités-Gières et Grenoble.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train temporaire Valence-Ville – Genève (11h35) via Grenoble, Grenoble-Universités-Gières, Chambéry, Aix-les-Bains et Bellegarde.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Genève (14h10) – Aix-les-Bains via Bellegarde.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Valence-Ville – Genève (19h38) via Grenoble, Grenoble-Universités-Gières, Chambéry, Aix-les-Bains et Bellegarde.
- Du 10/12/2006 au 08/12/2007, on note la circulation du train Genève (18h46) – Grenoble via Bellegarde, Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble-Universités-Gières et Grenoble. Ce train était prolongé sur Valence-Ville les vendredis, dimanches et fêtes.
- Le 12/12/2006, la locomotive électrique BB 22384, en livrée gris-béton, tracte une rame de voitures TER V2N sur un train Bourg-Saint-Maurice – Lyon.
- Le 20/01/2007, la locomotive électrique BB 25244, en livrée multiservice, tracte un TER Bourg-Saint-Maurice – Chambéry – Lyon-Part-Dieu, composé de 8 voitures Corail.
- Le 17/02/2007, la locomotive électrique CC 6558, en livrée verte Maurienne, tracte le train TER 883309 Chambéry – Modane, composé de 4 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 22/02/2007, la locomotive électrique CC 6575 (ex-CC 21001 transformée), en livrée Arzens, tracte le train 883313 Lyon-Part-Dieu – Modane, composé de 6 voitures Corail dont 5 en livrée TER-RRA et une en livrée Corail Intercités.
- Le 17/03/2007, la locomotive électrique CC 6575, en livrée Arzens, tracte un train TER Chambéry – Modane, composé de 4 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 17/04/2007, la locomotive électrique CC 6549, en livrée Arzens, tracte un train TER Modane - Chambéry, composé de 4 voitures UIC ou USI panachées en livrée verte et grise ou livrée TER-RRA.
- En Mai 2007, la locomotive électrique BB 22214, en livrée « En Voyage », tracte un train TER Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de 4 voitures dont 3 Corail et une USI.
- Le 09/05/2007, arrêt en gare de Chambéry d’un train spécial à traction vapeur organisé par un groupe d’amateurs anglais sur le circuit Lyon – Grenoble – Chambéry – Culoz – Lyon, avec la 141 R 1199 dotée d’une plaque « Mistral » à l’avant et tractant une rame historique de l’AJECTA composée d’une voiture Pullman CIWL, d’une allége postale, d’une voiture couchettes SNCF, d’une voiture PO et d’une voiture PLM.
- Le 12/05/2007, la locomotive électrique CC 6558, en livrée verte Maurienne avec lettres blanches, tracte un train TER Chambéry – Modane, composé de 4 voitures dont une USI verte et grise, une A4B5 UIC verte et grise, une USI verte et grise, et USI en livrée TER-RRA.
- Le 12/05/2007, la locomotive électrique CC 6559, en livrée fret verte et blanche, tracte un train TER Chambéry – Modane, composé de 4 voitures dont une USI verte et grise, une A4B5 UIC verte et grise, une USI verte et grise, et USI en livrée TER-RRA.
- Le 30/05/2007, la locomotive électrique BB 26018, en livrée gris-béton, tracte un long train de camions militaires du 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) de Bourg Saint-Maurice entre Chambéry et Bourg-Saint-Maurice.
- Le 21/07/2007, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (5h57) – Genève (8h17).
- Le 08/09/2007, la locomotive électrique BB 22316, en livrée gris-béton, tracte un TER Chambéry – Modane, composé de 4 voitures Corail dont 2 en livrée TER et 2 en livrée Intercités.
- Le 15/09/2007, la locomotive électrique BB 25188, en livrée gris-béton, tracte un TER Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé de 4 voitures.
- Le 22/09/2007, circulation expérimentale d’un train de fret composé de 10 wagons à boggies chargés de gypse entre Laragne, Veynes-en-Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Clelles, Grenoble et Chambéry, tracté par une UM des BB 67444 et BB 67494 (en livrée fret).
- Le 29/09/2007, à l’occasion du 150ème anniversaire du début du percement du tunnel de Fréjus, l’APMFS a acheminé à Modane les locomotives électriques historiques 2CC2 3402, CC 20001, CC 6558 et une voiture OCEM-RA pour présentation au public et a organisé des trains spéciaux. Les locomotives CC 7102 et CC 6570 étaient également présentées.
- Le 29/09/2007, la locomotive à vapeur historique 141 R 420 tracte un train spécial à l’occasion du 150ème anniversaire du début du percement du tunnel de Fréjus, avec une rame composée d’un tombereau gris pour le transport du charbon, une voiture ex-PLM grenat et noire, un fourgon en livrée verte, d’une voiture B10 UIC verte et de 6 voitures USI en livrée verte et grise.
- Le 29/09/2007, les autorails X 2800 (dont l’X 2819 en tête) encadrant 2 remorques XR 6000, tous en livrée bleue et blanche, assure le 22137 Lyon-Perrache – Modane.
- Le 29/09/2007, les autorails X 2800 (dont l’X 2815 en tête) encadrant 2 remorques XR 6000, tous en livrée bleue et blanche, assure le 22131 Ambérieu – Modane.
- Le 04/10/2007, festivités en gare de Modane avec présentation de locomotives historiques françaises et italiennes dont 141 R 420 de la SNCF, 2CC2 3402 SNCF (ex-PLM), CC 6558 (en livrée verte) et CC 6545 (en livrée grise et rouge) de la SNCF, E 426-287 des FS.
- Le 10/11/2007, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (5h57) Genève (8h17).
- Le 08/12/2007, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (5h57) Genève (8h17).
- Le 08/12/2007, dernier jour de circulation du train direct quotidien aller et retour entre Evian et Valence, via Annemasse, Annecy et Grenoble, par la Région Rhône-Alpes. Ce train partait d’Evian à 4h52 pour une arrivée à Grenoble à (Grenoble-Universités-Gières à 8h00 et ville à 8h17) et en sens inverse quittait Grenoble (ville à 18h23 et Grenoble-Universités-Gières à 18h33) pour une arrivée à Evian à 21h48.
- Le 09/12/2007, mise en service de l’horaire cadencé sur les principales lignes de la Région Rhône-Alpes, dont Grenoble – Chambéry – Annecy.
- Le 09/12/2007, la mise en place de l’horaire cadencé en Région Rhône-Alpes, modifie les horaires de TGV Paris-GL/Parigi – Milano-Centrale/Milan/Mailand.
- Le 09/12/2007, mise en service des nouveaux horaires régionaux avec augmentation du nombre des trains pour Lyon, mais forte diminution de l’offre vers Bellegarde et Genève ainsi que pour au delà d’Annecy sur Saint-Gervais, et suppression totale des trains entre Annecy et Genève-Eaux-Vives.
- Le 09/12/2007, certains TER Grenoble – Genève (et retour) assurés en automoteurs diesels X 72500 desservent Culoz.
- Le 16/02/2008, une locomotive électrique BB 22200, en livrée gris béton, le train Corail Lunéa Quimper – Bourg-Saint-Maurice via Chambéry, composé de 12 voitures.
- Le 23/02/2008, la locomotive électrique BB 22316, en livrée « en voyage », tracte de bout en bout le TER Modane – Lyon via Ambérieu, Culoz et Chambéry, composé de 9 voitures Corail dont une B6Dux placée en queue.
- En Avril 2008, la locomotive électrique BB 25656, en livrée gris béton, tracte exceptionnellement un TER Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de 8 voitures Corail, en livrées TER RRA à l’exception de 2 Corail Intercités placées en 2èle et 3èle position, et d’une en livrée TER-RRA grise à bande bleue et blanche placée en 4ème position.
- Le 10/06/2008, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h22) – Genève (8h35).
- Le 21/08/2008, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h22) – Genève (8h35).
- En Août 2008, la locomotive électrique BB 25188, en livrée gris béton, tracte un TER Albertville – Chambéry, composé de 4 voitures Corail, en livrée TER-RRA.
- En Août 2008, la locomotive électrique BB 22395, en livrée « en voyage »,, tracte un TER Lyon-Part-Dieu – Chambéry, composé d’une rame de 7 voitures Corail, en livrée TER, dont une B6Dux placée en queue.
- Le 10/12/2008, la locomotive électrique BB 25259, en livrée « en voyage », tracte le TER 883696 Lyon-Part-Dieu – Chambéry, composé d’une rame de voitures Corail réversibles, la voiture pilote étant place juste derrière la locomotive.
- Le 13/10/2008, présentation au public de la locomotive électrique historique 2CC2 3402 sous la grande rotonde couverte du dépôt de Chambéry, lors des journées du patrimoine.
- Le 05/11/2008, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h22) – Genève (8h35).
- Le 28/11/2008, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h22) – Genève (8h35).
- Le 30/11/2008, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Genève (18h42) – Grenoble (20h50).
- Le 14/12/2008, mise en service de l’horaire cadencé sur la ligne Grenoble – Veynes par la Région Rhône-Alpes et rétablissement des correspondances à Veynes avec les trains pour Sisteron, Aix-en-Provence et Marseille-Saint-Charles.
- Mi Décembre 2008, la locomotive diesel-électrique BB 67373, en livrée bleue isabelle et venant d’être affectée au dépôt de Chambéry, stationne en gare de Grenoble assurant le TER 85125 composé d’une RRR.
- En Décembre 2008, la locomotive électrique BB 25246, en livrée multiservices, tracte un TER Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de 7 voitures Corail, en livrée TER-RRA.
- Fin Décembre 2008, le TGV Duplex 272 assure une relation Bourg-Saint-Maurice – Paris-GL, via Chambéry.
- Le 24/12/2008, la rame automotrice diesel tricaisses X 72695/696, en livrée bleue et grise TER, assure le TER 96630 Genève – Grenoble – Valence-Ville.
- Le 25/12/2008, la locomotive diesel-électrique BB 67377, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 27/12/2008, la locomotive diesel-électrique BB 67385, en livrée bleue et blanche, est en levage au dépôt de Chambéry pour un opération de maintenance.
- Le 01/01/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67357, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 11/01/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67306, en livrée bleue et blanche, tracte le TER 17542 Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- En Janvier 2009, une UM d’automoteurs tricaisses X 72500, avec en tête l’X 72532 en livrée TER-RRA, assure un TER Annecy – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 25/01/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67301, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 28/01/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67346, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 28/01/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67302, en livrée bleue et blanche, manœuvre en gare de Chambéry.
- Le 26/02/2009, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h22) – Genève (8h35).
- Le 15/04/2009, les locomotives diesel-électriques BB 67301 et BB 67602 en livrée bleue et blanche, ainsi que la BB 67373, en livrée bleue Isabelle, assurent chacune un TER Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 07/05/2009, l’automoteur tricaisses X 72580, en livrée TER, assure une relation Genève – Chambéry via Culoz.
- Le 05/05/2009, l’automoteur tricaisses X 72683, en livrée TER bleue et grise d’origine avec logos Rhône-Alpes, assure un TER Grenoble – Genève.
- Les 16 et 17/05/2009, la locomotive électrique BB 22236, en livrée verte d’origine, est exposée à Saint-Jean-de-Maurienne pour les 150 ans de la ligne de la Maurienne. Elle tractera au retour un train vers Chambéry.
- Le 25/05/2009, présentation à la presse des nouvelles rames B 82500 du dépôt de Lyon-Vaise, avec un voyage de démonstration entre Chambéry et Grenoble.
- Le 01/07/2009, la locomotive électrique BB 22395, en livrée « en voyage », tracte de bout en bout un train Dijon-Ville – Chambéry via Lyon-Part-Dieu, composé de la locomotive BB 22400, en livrée gris béton, en véhicule et d’une rame non réversible de 8 voitures Corail dont une voiture mixte fourgon B7D en livrée TER-RRA, une voiture Corail Intercités et 6 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- En juillet 2009, l’automoteur diesel tricaisses X 72531, en livrée TER Kaléidoscope Rhône-Alpes, assure un TER Annecy –Valence-Ville.
- Le 30/07/2009, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- Le 11/08/2009, un automoteur diesel tricaisses X 72500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- Le 05/09/2009, dernier jour de circulation des rames automotrices diesel X 72500 sur la ligne Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy/Genève.
- Le 06/09/2009, mise en service des rames « Bi-Bi » Bi-modes Bi-courants B 82500 sur la ligne Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy/Genève.
- Le 08/09/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67383, en livrée multiservice, tracte le TER 17544 Valence – Annecy composé de 5 voitures Corail.
- Le 10/09/2009, la locomotive électrique BB 22359, en livrée « en voyage », tracte le TER Bourg-Saint-Maurice - Lyon via Chambéry, composé de 6 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 27/09/2009, la locomotive électrique BB 22214, en livrée « En Voyage », tracte un TER Chambéry – Dijon-Ville détourné par Ambérieu, composé d’une rame non réversible de 9 voitures Corail, en livrée TER Bourgogne et RRA.
- Le 30/09/2009, la locomotive diesel-électrique BB 67305, en livrée bleue et blanche, tracte le TER 883756 Chambéry – Saint-Marcellin composé d’une rame RIB4 en livrée bleue clair ex-« Basse Normandie ».
- Le 02/10/2009, l’automotrice électrique (Bibi) B 82568/67, en livrée TER bleue et grise, assure le train 96605 Grenoble – Genève (8h36).
- Le 27/10/2009, la locomotive électrique BB 22315, en livrée « en voyage », tracte de bout en bout le TER Lyon - Modane via Chambéry, Culoz et Ambérieu, composé de 9 voitures Corail dont une B6Dux placée en queue.
- Le 17/11/2009, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- Le 12/12/2009, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- Le 29/04/2010, la locomotive électrique BB 25240, en livrée multiservice, tracte un TER Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé de 6 voitures Corail.
- En 2010, réouverture de la ligne entre Bellegarde-sur-Valserine, La Cluse et Nurieux, par la SNCF.
- En 2010, début des travaux de modernisation de la ligne de Gières à Montmélian.
- Le 22/02/2010, la locomotive électrique Jacquemin BB 25236, en livrée verte clair d’origine, tracte le TER 883117 Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé d’une rame de 6 voitures Corail en livrée TER dont une B5Dux placée en queue.
- Le 22/07/2010, la locomotive électrique BB 25236, en livrée verte d’origine, tracte le TER 83174 Bourg-Saint-Maurice – Chambéry, composé de 6 voitures Corail dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 13/08/2010, la locomotive diesel électrique CC 72013, en livrée Fret verte et blanche, achemine une rame de matériels radiés au chantier de casse de Culoz.
- Le 29/08/2010, la locomotive diesel électrique CC 72013, en livrée Fret verte et blanche, stationne sur les voies du dépôt de Chambéry.
- Le 30/08/2010, la locomotive électrique BB 25252, en livrée « en voyage », tracte un TER Annecy - Chambéry – Lyon-Part-Dieu, composé de 6 voitures Corail dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 05/09/2010, la locomotive électrique BB 25250, en livrée multiservice, tracte un TER Lyon-Part-Dieu – Chambéry – Annecy, composé de 6 voitures Corail dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 19/09/2010, les locomotives électriques historiques CC 6558 (verte) et CC 6570 (Arzens) tractent ensembles entre Modane et Chambéry une rame de 7 voitures Corail dont 6 en livrée TER-RRA et une en livrée AFA, cette dernière étant placée en queue.
- Le 02/10/2010, l’automotrice B 87721 bimodes – bicourants (BiBi) assure sous le soleil mais dans la neige une relation TER Annecy – Valence via Chambéry et Grenoble.
- Le 08/10/2010, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h21) – Genève (8h29) via Grenoble-Universités- Gières (06h30) – Chambéry (07h09) – Aix-les-Bains (07h21), Culoz (07h42) et Bellegarde (08h29).
- Le 12/12/2010, mise en service de nouveaux horaires sur Grenoble – Genève, avec création d’un 5ème aller-retour diurne.
- Le 14/12/2010, la locomotive électrique Jacquemin BB 25254, en livrée « en voyage », tracte sous le soleil mais dans la neige le TER 883113 Chambéry – Bourg-Saint-Maurice, composé de 6 voitures Corail en livrée TER dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 07/01/2011, la locomotive diesel-électrique CC 72013, en livrée Fret verte et blanche, manœuvre sur la plaque tournante extérieure du dépôt de Chambéry.
- Le 05/02/2011, le TGV Thalys 4301 assure la relation Bruxelles/Brussel/Brussels – Bourg-Saint Maurice.
- Le 01/04/2011, une UM des automotrices quadricaisses (Bibi) B 82617/618 + B 82609/610, toutes deux en livrée TER bleue et grise, assure le TER 96672 Genève (8h41) – Grenoble (11h05) via Bellegarde (09h09), Culoz (09h37), Aix-les-Bains (10h00), Chambéry (10h14), et Grenoble-Universités-Gières (10h56).
- Le 08/04/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Genève (8h58) via Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Aix-les-Bains (07h54) et Bellegarde (08h32).
- Le 26/04/2011, la locomotive électrique BB 22356, en livrée « en voyage », tracte un TER Chambéry – Lyon-Part-Dieu, composé de 5 voitures Corail en livrée TER dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 30/04/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Genève (8h58) via Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Aix-les-Bains (07h54) et Bellegarde (08h32).
- Le 07/05/2011, les locomotives électriques historiques CC 6558 (verte) et BB 25236 (verte) tractent ensembles entre Chambéry et Modane une rame homogène de 6 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 18/05/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Genève (8h58) via Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Aix-les-Bains (07h54) et Bellegarde (08h32).
- Le 23/05/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Genève (8h58) via Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Aix-les-Bains (07h54) et Bellegarde (08h32).
- Du 28/05/2011 au 04/09/2011, fermeture totale de la ligne de Gières à Montmélian pour travaux de modernisation avec renouvellement voies et ballast (RVB).
- Le 06/09/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Genève (8h58).
- Le 15/11/2011, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h56) – Grenoble-Universités- Gières (07h06) – Chambéry (07h41) – Genève (8h58).
- Le 10/12/2011, la locomotive électrique BB 25188, en livrée gris béton, assure le dernier train commercial tracté par une « Jacquemin » à savoir le TER 883366 Modane (12h20) – Chambéry (13h45), composé de 9 voitures Corail en livrée TER Rhône-Alpes dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 11/12/2011, mise en service de nouveaux horaires sur Genève – Chambéry – Grenoble, avec 6 allers-retours (au lieu de 5 allers-retours).
- Le 13/12/2011, l’automotrice (Bibi – BGC) B 82569/82570, en livrée Sillon Alpin Sud, assure une relation Grenoble - Genève.
- Le 28/12/2011, la locomotive diesel BB 67335, en livrée bleue et blanche, assure un TER Chambéry –Saint-Marcellin –, composé d’un segment de RRR4, en livrée bleue TER.
- Le 10/01/2012, la locomotive électrique BB 22392R, en livrée « en voyage », tracte le TER 18518 Lyon-Part-Dieu – Chambéry, composé de 7 voitures Corail, en livrée TER à l’exception d’une voiture Corail Intercités intercalée en 2ème position, dont une voiture B6Dux placée en queue pour la réversibilité.
- Le 21/01/2012, l’Eurostar 9097 assure la relation London-St.Pancras/Londres-Saint-Pancras – Bourg-Saint Maurice (arrivée à 6h18).
- Le 26/01/2012, l’automotrice quadricaisses (Bibi) B 82569/670, en livrée TER bleue et grise avec décoration Sillon Alpin Sud (SAS), assure un train Grenoble (6h54) – Genève (9h00) et est reçu en gare de Cornavin sur la voie 7.
- Le 01/02/2012, la locomotive diesel-électrique CC 72074, en livrée « en voyage », tracte deux locotracteurs « Yoyo » en marche spéciale 818903 de Chambéry à Marseille-Blancarde.
- Le 15/03/2012, deux locomotives électriques BB 22399 et BB 22380, toutes deux en livrée jaune Infra avec liseré rouge) encadrant une voiture de mesures et deux voitures Corail+, assure une relation Saint-Gervais-les-Bains – Chambéry.
- Le 20/03/2012, l’automotrice Z 9516 (type Z2), en livrée TER Bourgogne et louée par la Région Rhône-Alpes, assure le TER n° 883372 Modane – Chambéry.
- Le 17/04/2012, l’automotrice quadricaisses (Bibi) B 82569/670, en livrée TER bleue et grise avec décoration Sillon Alpin Sud (SAS), assure un train Grenoble (6h07) – Genève (7h29) et est reçu en gare de Cornavin sur la voie 6.
- Le 01/05/2012, un couplage des autorails « Caravelle XR 8508 + X 4506, en livrée rouge et crème à toit crème, et X 3900, en livrée rouge et crème à toit crème, assure le train 21922 longe le lac du Bourget en direction de Culoz.
- Le 07/05/2012, une automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (06h55) – Genève (9h00) via Grenoble-Universités-Gières (07h06) – Chambéry (07h44) – Aix-les-Bains (07h57), et Bellegarde (08h33).
- Le 01/06/2012, la locomotive électrique BB 36354 (E 436-354-MF), en livrée verte et grise et moustaches oranges, tracte un train de fret Ambérieu – Modane via Chambéry, composé de nombreux wagons plats à bogies avec rangers vides.
- Du 02/06/2012 au 02/09/2012, fermeture complète de la ligne Montmélian – Grenoble-Universités-Gières pour début des travaux d’électrification de la ligne (matage et pose de la caténaires).
- Le 21/06/2012, la locomotive électrique BB 36022, en livrée rouge et grise d’origine, tracte le train 47315 Ambérieu – Modane via Chambéry, composé de nombreux wagons à bogies avec chargements de bois.
- Le 30/06/2012, la locomotive électrique historique CC 6558 (verte) tracte entre Modane et Chambéry une rame homogène de 7 voitures Corail en livrée TER-RRA.
- Le 23/07/2012, l’automotrice quadricaisses Bimode-Bicourant (Bibi – BGC) B 82599/600, en livrée TER, assure un TER Grenoble (6h54) – Genève (9h00) et arrive en gare de Cornavin sur la voie 6.
- Le 15/09/2012, une automotrice quadricaisses B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Genève (9h00).
- Le 15/09/2012, l’automotrice quadricaisses Bimode-Bicourant (Bibi – BGC) B 82613, en livrée TER, assure un TER Genève (18h42) – Grenoble (20h50) et part de la gare de Cornavin sur la voie 8.
- Le 08/12/2012, la locomotive électrique CC 6558, en livrée verte et blanche « Maurienne », de l’APMFS tracte un train Chambéry – Lyon-Perrache (et retour) à l’occasion de la Fête des lumières à Lyon.
- Le 09/12/2012, rétablissement du train du dimanche soir entre Chambéry et Lyon-Part-Dieu.
- Du 09/12/2012 au 14/12/2013, fermeture complète de la ligne Moirans – Valence-Ville pour modernisation et électrification de la ligne.
- Le 18/12/2012, l’automotrice quadricaisses (Bibi) B 82500, en livrée TER, assure le train Grenoble (5h54) – Genève (7h32).
- Le 29/12/2012, l’automotrice quadricaisses (Bibi – BGC) B 82569/82570, en livrée Sillon Alpin Sud, assure une relation Genève (18h42) – Grenoble (20h50) via Culoz.
- Le 03/03/2013, l’automotrice Z 9633 + 19633 (type Z2) en livrée « Bourgogne » assure un TER Chambéry – Lyon via Culoz et Ambérieu.
- Le 07/03/2013, la locomotive diesel BB 67302, en livrée bleue et blanche, assure un TER Grenoble – Chambéry, composé d’un segment de RRR4.
- Le 07/03/2013, la locomotive diesel BB 67375, en livrée bleue et blanche, assure en pousse un TER Chambéry – Grenoble, composé d’un segment de RRR4.
- Le 13/04/2013, la locomotive électrique CC 6558, en livrée verte et blanche « Maurienne », de l’APMFS effectue 2 allers-retours Chambéry – Modane avec une rame composée de voitures Corail en livrée Rhône-Alpes.
- Le 11/06/2013, les BB 67364, BB 67385, BB 67386 et BB 67387, toutes en livrée bleue et blanche « délavée », et la BB 67349, en livrée multiservices, assurent séparément la traction de rames RRR4 sur des TER Grenoble – Chambéry et vice-versa.
- Le 22/06/2013, la locomotive diesel-électrique BB 67375, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Chambéry – Grenoble, composé d’un segment de RRR4.
- Le 24/06/2013, la locomotive diesel-électrique BB 67302, en livrée bleue et blanche, tracte un TER Chambéry – Grenoble, composé d’un segment de RRR4.
- Du 29/06/2013 au 01/09/2013, fermeture complète de la ligne Montmélian – Grenoble-Universités-Gières pour fin des travaux électrification de la ligne (sous-stations et équipements divers) et du 02/06/2012 au 02/09/2012, fermeture complète de la ligne Montmélian – Grenoble-Universités-Gières pour mise en place du Block Automatique Lumineux (BAL).
- Le 20/11/2013, la rame TGV-RGV-2N2 n° 809, en livrée grise, bleue et blanche, assure sous une pluie diluvienne la 1ère marche d’essais TGV entre Grenoble et Chambéry.
- Le 13/12/2013, signature de la convention sur les Trains d’Equilibre du Territoire (TET) entre l’Etat français et la SNCF.
- Le 14/12/2013, mise en service commerciale de l’électrification en 25 kV-50 Hz de la ligne de Gières à Montmélian.
- Le 15/02/2014, mise en service commerciale de l’électrification en 25 kV-50 Hz de la ligne de Romans à Moirans.
- De Mars à Mai 2014, démolition du bâtiment de l’ancien buffet de la gare de Chambéry.
- De Mai à Août 2014, montage progressif de la nouvelle passerelle piétons-cycles de la gare de Chambéry.
- Le 17/05/2014, la locomotive à vapeur historique 241 P 17 du Creusot tracte un train spécial à vapeur Lyon-Perrache – Peyraud – Livron – Valence-Ville – Grenoble – Chambéry – Aix-les-Bains – Culoz – Ambérieu – Lyon-Perrache, avec une rame composé d’un wagon tombereau à charbon et à 2 essieux, d’une voiture A4B5 DEV, en livrée verte et grise, d’une voiture B10 DEV Inox, d’une voiture A4B6 USI, en livrée verte et grise, d’une voiture A9 DEV, en livrée verte et grise, et d’une voiture B10 DEV Inox.
- Le 05/07/2014, la locomotive électrique historique CC 6558, en livrée Maurienne verte et blanche et propriété de l’Association de Préservation du Matériel Ferroviaire Savoyard (APMFS), tracte de bout en bout un train spécial APMFS « d’adieu au 1.500 volts entre Bellegarde et Genève-Cornavin » Chambéry (9h20) – Aix-les-Bains (9h30) – Genève (11h00) et Genève (18h00) – Aix-les-Bains (19h40) – Chambéry (19h50), composé de 4 voitures Corail, en livrée TER grise à bande bleue foncée d’origine.
- Le 11/07/2014, la locomotive diesel-électrique BB 67302, en livrée bleue et blanche, tracte le TER n° 885149 Grenoble - Chambéry, composé d’un segment de RRR4, en livrée bleue TER.
- Du 15/07 au 24/06/2014, limitation des IC (Valence) – Grenoble – Genève à Bellegarde, en raison des travaux de réélectrification de la ligne Bellegarde – Genève.
- Le 20/07/2014, fermeture totale de la gare de Chambéry pour début de la pose de la passerelle piétons-cycles, le TGV 9245 Paris/Parigi – Milano-Centrale/Milan/Mailand et le TGV 9244 Milano-Centrale/Milan/Mailand – Paris/Parigi, sont détournés via Grenoble.
- Le 27/07/2014, fermeture totale de la gare de Chambéry pour fin de la pose de la passerelle piétons-cycles, les TGV 9239, 9245 et 9249 Paris/Parigi – Milano-Centrale/Milan/Mailand et les TGV 9240, 9244 et 9248 Milano-Centrale/Milan/Mailand – Paris/Parigi, sont détournés via Grenoble.
- Le 13/09/2014, une UM3 d’automotrices quadricaisses (Bibi) B 82500 (avec B 82276 en tête), toutes trois en livrée TER grise et bleue et logos RRA, assure un TER Genève (18h56, départ normal de 18h42 retardé suite à travaux sur La Plaine) – Grenoble (21h12) et part de Genève sur la voie 7.
- Le 13/09/2014, une UM2 d’automotrices quadricaisses (Bibi) type B 82500, toutes deux en livrée TER grise et bleue et logos RRA, assure un TER Valence-Ville (06h46) – Grenoble (07h51/07h54) – Chambéry (08h23) - Genève (10h00).
- Le 23/10/2014, une locomotive électrique BB 22200, en livrée en voyage, tracte une rame TER Corail réversible Grenoble (06h54) – Genève (09h00).
- Le 06/01/2015, la locomotive diesel-électrique BB 67382 de 1970, en livrée multiservices, pousse une rame RRR4 sur le TER n° 85145 Saint-Marcellin (13h06) – Chambéry (15h06) via Grenoble (13h48/14h06).
- Le 06/01/2015, la locomotive électrique BB 22260, en livrée fantôme, stationnait en gare de Chambéry en tête d’une rame Corail réversible.
- Le 06/01/2015, la locomotive électrique BB 26064, en livrée fantôme, tracte un train de fret Ambérieu – Modane via Chambéry.
- Le 06/01/2015, la locomotive diesel-électrique BB 67363, en livrée bleue et blanche, pousse une rame RRR4 sur le TER Chambéry (16h53) – Saint-Marcellin (18h55) via Grenoble (17h55/18h09).
- Le 12/04/2015, la locomotive à vapeur historique 241 P 17 du Creusot tracte un train spécial à vapeur Lyon-Perrache – Peyraud – Livron – Valence-Ville – Grenoble – Chambéry – Aix-les-Bains – Culoz – Ambérieu – Lyon-Perrache, avec une rame composé d’un wagon tombereau à charbon et à 2 essieux, d’une voiture A9 DEV, en livrée verte et grise, d’une voiture A4B5 DEV, en livrée verte et grise, d’une voiture A4B6 USI, en livrée verte et grise, et de 2 voitures B10 DEV Inox.
- Le 26/04/2015, la locomotive électrique historique CC 6559, en livrée verte et blanche Fret, assure un train spécial Chambéry – Lyon via Aix-les-Bains et Ambérieu (et retour) pour le compte de l’Association SIMiL500 avec une rame Corail réversible, en livrée TER (la voiture pilote B5Dux n’étant pas fonctionnelle avec les CC 6500, la locomotive a du être manœuvrée à Lyon pour être placée en tête devant le B5Dux au retour).
- Le 10/08/2015, une UM2 de automotrices électriques Z2 bicourants avec en tête la Z 9617, en livrée bleue TER, et la Z 9516, en livrée TER Bourgogne (avec faces frontales l’une rouge l’autre jaune, assure le TER Grenoble (12h06) – Grenoble-Universités-Gières (12h20) – Chambéry (13h06).
- Le 18/08/2015, une UM2 des automotrices quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi) B 82726/82825 + B 82594/82593, en livrée TER, assure le TER 96601 Grenoble (5h07) – Grenoble-Universités-Gières (05h18) – Chambéry (05h57) – Genève (7h26) via Culoz.
- Le 18/08/2015, l’automotrice quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi) B 82620/619, en livrée TER, assure le train Grenoble (6h54) – Grenoble-Universités-Gières (07h05) – Chambéry (07h43) – Genève (9h00).
- Le 18/08/2015, une UM2 des automotrices quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi – BGC) B 82719/720 + B 82617, en livrée Sillon Alpin Sud, assure une relation Genève (16h42) – Chambéry (18h18) –Grenoble-Universités-Gières (18h55) – Grenoble (19h04) via Culoz.
- Le 23/08/2015, une locomotive électrique du type BB 22200R, en livrée « En voyage », pousse une rame Corail réversible (B5Dux en tête) assurant le TER Annecy (10h39) – Chambéry (11h39) – Grenoble-Universités-Gières (12h16) – Grenoble (12h27/12h30) –Valence-Ville (13h44).
- Le 23/08/2015, l’automotrice quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi) B 82576/575, en livrée TER, assure le train Annecy (13h39) – Chambéry (14h39) – Grenoble-Universités-Gières (15h16) – Grenoble (15h27/15h30) –Valence-Ville (16h45).
- Le 23/08/2015, l’automotrice quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi) B 82614/613, en livrée TER, assure le train Valence-Ville (14h15) – Grenoble (15h30/15h34) – Grenoble-Universités-Gières (15h44) – Chambéry (16h23) – Annecy (17h15).
- Le 23/08/2015, une UM2 des automotrices quadricaisses bimodes et bicourants (Bibi) B 82582 + B 82617/618, en livrée TER, assure le train Annecy (14h39) – Chambéry (15h39) – Grenoble-Universités-Gières (16h16) – Grenoble (16h27/16h30) –Valence-Ville (17h45).
- Le 26/08/2015, une rame Z2N NG tricaisses de la série Z 23500, en livrée « Aubergine TER-RRA» assure la relation Saint-Marcellin (16h06), Grenoble (16h48/17h06), Grenoble-Universités-Gières (17h20), Pontcharra (17h49), Montmélian (17h57), Chambéry (18h06).
- Le 03/09/2015, une locomotive électrique du type BB 22200R, en livrée « En voyage », pousse une rame Corail réversible (B5Dux en tête) assurant le TER Annecy (16h39) – Chambéry (17h40) – Grenoble-Universités-Gières (18h17) – Grenoble (18h27/18h29) –Valence-Ville (19h44).
- Le 18/09/2015, la locomotive diesel-électrique BB 67386, en livrée bleue et blanche avec logo Carmillon, tracte le TER Chambéry (17h24) – Pontcharra (17h41) –Grenoble-Universités-Gières (18h09) – Grenoble (18h23/18h37) – Saint-Marcellin (19h19), composé d’une RRR4 en livrée bleue et complètement taguée.
- Le 18/09/2015, la locomotive électrique du type BB 22358R, en livrée gris argent « fantôme », tracte une rame Corail réversible (B5Dux en queue) assurant le TER Annecy (16h39) – Chambéry (17h40) – Grenoble-Universités-Gières (18h17) – Grenoble (18h27/18h29) –Valence-Ville (19h44).
- Le 18/09/2015, l’automotrice électrique tricaisses Z 24337, en livrée « Aubergine » Rhône-Alpes, assure le TER Saint-Marcellin (17h06) – Grenoble (17h48/18h06) – Grenoble-Universités-Gières (18h20) – Pontcharra (18h49) – Chambéry (19h06).
- Le 10/12/2015, la locomotive électrique BB 22264, en livrée « En voyage », tracte le TER Valence-Ville (20h15) – Valence-TGV (20h25) – Romans-Bourg-de-Péage (20h32), Saint-Marcellin (20h56) – Moirans (21h18) – Grenoble (21h50/21h34), Grenoble-Universités-Gières (21h44) – Pontcharra (22h03) – Montmélian (22h10) – Chambéry (22h23) – Aix-les-Bains (22h36) – Rumilly (23h01), Annecy (23h15), composé d’une rame de voitures Corail, en livrée TER avec une B5Dux placée en queue.
- Le 13/12/2015, certains automoteurs quadricaisses B 82500 (bimodes, bicourants) sont remplacés par des automoteurs quadricaisses Z 27500 (bicourants) sur les dessertes du Sillon-Alpin Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy/Genève. Des automotrices électriques tricaisses Z 24500 font également leur apparition sur certains TER Valence – Annecy et vice-versa.
- Le 23/12/2015, la locomotive diesel-électrique BB 67386, en livrée bleue et blanche avec logo Carmillon, tracte le TER Chambéry (14h24) – Montmélian (14h34) – Pontcharra (14h41) – Goncelin (14h49) – Grenoble-Universités-Gières (15h09) – Grenoble (15h23), composé d’une RRR4 complètement taguée.
- Le 10/01/2016, la rame automotrice (Bibi – BGC) B 82569/82570, en livrée Sillon Alpin Sud, assure la relation Annecy (13h39) – Chambéry (14h40) – Grenoble-Universités-Gières (15h17) – Grenoble (15h27) – Valence-Ville (16h46), puis la relation de sens inverse Valence-Ville (17h15) – Grenoble (18h29) – Grenoble-Universités-Gières (18h44) – Chambéry (19h22)– Annecy (20h15).
- Le 26/01/2016, l’automotrice quadricaisses (Bibi) B 82622/621, en livrée bleue et grise TER, assure le train IC-SA Valence-Ville (13h44) – Grenoble (14h51/14h54) – Grenoble-Universités- Gières (15h06) – Chambéry (15h41) – Genève (17h00) et passe à Gières avec 25 minutes de retard.
- Le 26/01/2016, la locomotive diesel-électrique BB 67352, en livrée multiservices avec gris clair et avec logo casquette, tracte le TER Chambéry (14h24) – Montmélian (14h34) – Pontcharra (14h41) – Goncelin (14h49) – Grenoble-Universités-Gières (15h09) – Grenoble (15h23), composé d’une rame RRR4 bleue TER complètement taguée.
- Le 26/01/2016, l’automotrice quadricaisses (Bibi – BGC) B 82722/82721, en livrée bleue et grise TER, assure la relation Annecy (13h39) – Chambéry (14h40) – Grenoble-Universités-Gières (15h17) – Grenoble (15h27) – Valence-Ville (16h46), puis la relation de sens inverse Valence-Ville (17h15) – Grenoble (18h29) – Grenoble-Universités-Gières (18h44) – Chambéry (19h22)– Annecy (20h15).
- Le 26/01/2016, l’automotrice tricaisses (type Z2N n° 346) Z 24532, en livrée bleue et grise TER, assure le TER Valence-Ville (14h15) – Grenoble (15h29) – Grenoble-Universités-Gières (15h44) – Chambéry (16h22) – Annecy (17h15) et passe à Gières avec 10 minutes de retard.
- Le 26/01/2016, une UM2 des automotrices quadricaisses bicourants Z 27685/686 et Z 27753/754, en livrée bleue et grise TER, assure le train Annecy (14h39) – Chambéry (15h39) – Grenoble-Universités-Gières (16h16) – Grenoble (16h27/16h30) –Valence-Ville (17h45).
- Le 26/01/2016, la locomotive électrique BB 26021, en livrée gris béton et orange, tracte le train de coils bihebdomadaire des mardis et jeudis par la ligne du Sillon Alpin entre Valence-Ville et Montmélian via Grenoble (et passant à Grenoble-Universités-Gières à 16h25).
- Le 26/01/2016, la locomotive diesel-électrique BB 67352, en livrée multiservices avec gris clair et avec logo casquette, pousse le TER Grenoble (15h38) – Grenoble-Universités-Gières (15h50) – Goncelin (16h10) – Pontcharra (16h18) – Montmélian (16h25) – Chambéry (16h35), composé d’une rame RRR4 bleue TER complètement taguée.
- Le 26/01/2016, une locomotive électrique de la série BB 22200R, en livrée « en voyage » pousse le TER Valence-Ville (15h15) – Grenoble (16h29) – Grenoble-Universités-Gières (16h44) – Chambéry (17h22) – Annecy (18h15), composé d’une rame Corail réversible (B5Dux en tête).
 

 
 
 

 
ACTIVITES DE L'AEDTF / AEDTF ACTIVITIES / AKTIVITÄT FUR DIE AEDTF / ATTIVITA PER L'AEDTF / ACTIVIDAD DE AEDTF / AEDTF DZIALALNOSE :
- Depuis sa création en 1988, l’AEDTF milite pour l’ensemble des dessertes ferroviaires et plus particulièrement l’amélioration des dessertes ferroviaires internationales, nationales, interrégionales, régionales, transversales et transfrontalières.
- L’AEDTF souhaite une priorité sur les ouvrages ferroviaires (ponts et tunnels) permettant de franchir les obstacles naturels (fleuves et montagnes) et le développement des transports ferroviaires urbains tels que les Trams-trains / Regiotram, Tramways / Strassenbahn, RER / S-Bahn et métro / U-bahn.
- L’AEDTF demande la mise en place d’un service cadencé aux 2 heures entre (Valence) Grenoble et Genève via Chambéry, Aix-les-Bains et Bellegarde.
- L’AEDTF demande la création d’un train EC Genève – Torino/Turin via Chambéry et Modane (et retour) permettant un aller – retour de journée (avec arrivée à 9h30 à Turin et départ vers 17h30 de Turin).
- L’AEDTF soutient le développement des lignes ferroviaires de cette région dont l’amélioration de l’offre du RER genevois dont elle a été l’un des initiateurs, le projet CEVA et la réouverture de la ligne du TONKIN (RER Sud Léman).
- L’AEDTF a créé une filiale, l’Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL), pour améliorer et promouvoir les dessertes ferroviaires du Sillon Alpin de Genève à Valence via Annecy, Chambéry et Grenoble, et accélérer son électrification totale et sa mise en double voie intégrale. Elle demande la création de trains directs d’Annecy à Lausanne via le futur raccordement ferroviaire genevois Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse (CEVA), projet que l’AEDTF et l’ARDSL a soutenu.
- L’AEDTF a créé l’Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL) pour améliorer et promouvoir les dessertes ferroviaires du Sillon Alpin et accélérer son électrification totale et sa mise en double voie intégrale.