GARE de CULMONT - CHALINDREY (SNCF)
 
 
SITUATION / SITUATION / LAGE / SITUAZIONE / SITUACION / USITUOWANY :
- Région du Grand Est, ancienne Région de Champagne-Ardenne, Département de Haute-Marne (52), en France.
- Gare assez proche du Centre ville / City / Zentrum / Centro Città / Centro Ciudad / Centrum miasta / Centraal gemeende.
- Gare située au carrefour des lignes classiques de (Paris) Troyes à Belfort (Mulhouse, Basel/Bâle) et de (Lyon) Dijon à Toul.
- La ville de Chalindrey avait 2.437 habitants / Inhabitants / Einwohnern / Abitanti / Habitantes / Mieszkaniec, intra muros en 2014.
- La commune voisine de Culmont avait 553 habitants / Inhabitants / Einwohnern / Abitanti / Habitantes / Mieszkaniec, intra muros en 2014.
- Villes non jumelées avec une ville européenne, à notre connaissance.
- Altitude de la gare / Sea level / Seehöhe / Altitudine / Altitud / Wysokosci : 332 mètres / m ü.M.
- La ville de Chalindrey vous souhaite la bienvenue / The town of Chalindrey send welcome to you / Chalindreyer Städtische willkommen für Sie zu gehen / Benvenuti in della Cità di Chalindrey / Chalindrey bienvenido / Chalindrey zaprasza.
 

 
ACCES / ACCESS / ZUGANG / ACCESSO / ACCESO / DOSTEP :
Par transports collectifs / by publics transports / mit mit öffentliche Verkehrsmittel / per delli trasporti pubblici / por el transportes público / przez publicznej dworce :
- Trains SNCF / French National Railways / Französische national Bahnen / Treni SNCF / Trenes SNCF / Pociagi SNCF : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- TGV / French High Speed Trains / Französische ICE / TGV Treni Alta velocità / TGV Trenes Alta Velocidad / Pociagi TGV : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains IC-EC / IC-EC Trains / IC-EC Züge / Treni IC-EC / Trenes IC-EC / Pociagi IC-EC : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Trains privés / privates trains / Privat Züge / Treni privati / Trenes / Pociagi : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Regio TER / Regio trains / Regio Züge / Treno Trasporto Regionale TTR / Regio tren / Pociagi regionalne : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, ceux de la Région Champagne-Ardenne.
- RER / … / S-Bahn / … / … / … : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Métro / Tube / U-Bahn / Metropolitana / Metropolitano / Metro : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Tramways / Streetcars / Straßenbahnen / Tramvie / Tranvías / Tramwaje : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Trolleybus / Trolleys / Obus / Filobus / Trolles / Trollejbuz : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Funiculaire / Funicular / Seilbahn / Funicolare / Funicular / Linowa : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Bateaux / Boats / Schiffen / Batelli / Barcos / Statek : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Bus / Bus / Autobus / Autobus / Autobus / Autobus : Non / No / Nein / No / No / Niè.
- Cars, autocars / Corriera / Autokar : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak.
- Taxis / Taxi / Taxi / Tassi / … / Taksowka : Oui / Yes / Ja / Si / Si / Tak, sur demande.

Par cycles / By cycles / Mit Rad / Per cicli / Por el ciclos / Przez kolarski :

Parc à vélo de moyenne capacité devant la gare.

Par route / By road / Mit Strasse / Per la strada / Por el carretera / Przez droga :

Suivre / Follow / Folgen / Seguire / Seguir / Isc :
le fléchage routier «Gare SNCF».
 

 
HEURES D'OUVERTURE AU PUBLIC / WORKING HOURS / ARBEITZEIT / ORARIO DI LAVORO / HORAS DE APERTURA / GODZINY OTWARTE :
Billets délivrés aux guichets (sous réserve de modifications) / Tickets Office / Fahrkartenschalter / Biglietterie / billete ventanilla / kasa biletowa :
- Ouvert du lundi au samedi de 9h40 à 12h25 et de 14h05 à 18h25, les dimanches et fêtes de 13h15 à 20h30.
- Open to Mondays to Saturdays 9.40 a.m. – 0.25 p.m. and 2.05 p.m. – 6.25 p.m., Sundays and Public Holidays 1.15 p.m. – 8.30 p.m.
- Geöffnet von Mo. bis Sa. 09.40 bis 12.25 Uhr und 14.05 bis 18.25 Uhr, Sonn- und Ferientags 13.15 bis 20.30 Uhr.
- Aperto lunedi - sabato : dalle 9.40 alle 12.25 e dalle 14.05 alle 18.25, domeneca e giorni festivi generali dalle 13.15 alle 20.30.
- Abierto lunes - sábado : del 9.40 a 12.25 y del 14.05 a 18.25, domingo y días de fiesta general del 13.15 a 20.30.
- Czinne od ponniedzialku do piatku w sobota od 09:40 do 12:25 w od 14:05 do 18:25, niedziele i swieta od 13:15 do 20:30.
- Automates / Automates (self-service machines) / Automaten / Biglietterie automatiche / Autómatas / PLC.

Agence de Voyage (sous réserve de modifications) / Travel Agency / Reisebüro / Ufficio Viaggo / Officina Viage / Biuro podrozy :
- Ouvert du lundi au samedi de 9h40 à 12h25 et de 14h05 à 18h25, les dimanches et fêtes de 13h15 à 20h30.
- Open to Mondays to Saturdays 9.40 a.m. – 0.25 p.m. and 2.05 p.m. – 6.25 p.m., Sundays and Public Holidays 1.15 p.m. – 8.30 p.m.
- Geöffnet von Mo. bis Sa. 09.40 bis 12.25 Uhr und 14.05 bis 18.25 Uhr, Sonn- und Ferientags 13.15 bis 20.30 Uhr.
- Aperto lunedi - sabato : dalle 9.40 alle 12.25 e dalle 14.05 alle 18.25, domeneca e giorni festivi generali dalle 13.15 alle 20.30.
- Abierto lunes - sábado : del 9.40 a 12.25 y del 14.05 a 18.25, domingo y días de fiesta general del 13.15 a 20.30.
- Czinne od ponniedzialku do piatku w sobota od 09:40 do 12:25 w od 14:05 do 18:25, niedziele i swieta od 13:15 do 20:30.

Change (sous réserve de modifications) / Exchange / Wechsel / Cambio / Troca / Kantor :

- Oui, mais pas dans la gare et horaires non communiqués.
- Yes, but no in the station and times no communicate.
- Ja, sondern nicht im Bahnhof und Stunden nicht mitteilen.
- Si, ma non alla stazione e orario non confermare.
- Sí, pero no en la estación y los horarios comunicados.
- Tak, ale nie na stacji, a nie przekazane harmonogramow.
 

 
CORRESPONDANCES / CONNECTION / ANSCHLUSS / COINCIDENZA / COMBINACION / PRZESIADKA :
* En direction de Langres, Chaumont, Troyes, Romilly-sur-Seine, Paris-Est.
* En direction de Langres, Chaumont, Saint-Dizier, Vitry-le-François, Châlons-en-Champagne, Reims.
- Correspondance en gare de Châlons-en-Champagne pour Epernay, Meaux-Paris-Est.
- Correspondance en gare de Reims pour Laon, Amiens.
* En direction de Vesoul, Belfort.
- Correspondance en gare de Belfort pour Altkirch, Mulhouse-Ville (changement de train), Saint-Louis, Basel-SNCF/Bâle-SNCF.
- Correspondance en gare de Belfort pour Delle (par autocar TER, à nouveau en train dès décembre 2015).
* En direction d’Is-sur-Tille, Dijon-Ville, Lyon-Part-Dieu, Valence-TGV, Avignon-TGV, Marseille-Saint-Charles.
- Correspondance en gare de Dijon-Ville pour Auxerre, Dôle-Ville, Besançon-Viotte (changement de train), Morteau, Le Locle, La-Chaux-de-Fonds.
- Correspondance en gare de Dijon-Ville pour Louhans, Bourg-en-Bresse, Bellegarde, Genève.
- Correspondance en gare de Dijon-Ville pour Beaune, Chagny, Chalon-sur-Saône, Tournus, Mâcon-Ville, Lyon-Part-Dieu (changement de train), Bourgoin, La Tour-du-Pin, Voiron, Grenoble.
* En direction d’Andilly, Merrey, Neufchâteau, Toul, Metz-Ville, Hagondange, Luxembourg.
- Correspondance en gare de Metz-Ville pour Sedan.
* En direction d’Andilly, Merrey, Contrexéville, Mirecourt, Vézelise, Nancy-Ville.
- Correspondance en gare de Nancy-Ville pour Lunéville, Sarrebourg, Saverne, Strasbourg-Ville.
- Correspondance en gare de Nancy-Ville pour Lunéville, Epinal.
* En direction d’Andilly, Merrey, Epinal, Saint-Dié-des-Vosges.
- Correspondance en gare de Saint-Dié-des-Vosges pour Saales, Molsheim, Strasbourg-Ville.
- Correspondance en gare de Saint-Dié-des-Vosges pour Saales, Molsheim (changement de train), Obernai, Barr, Sélestat.
* En direction de nombreuses autres destinations.
 

 
PARTICULARITES / CHARACTERISTICS / BESONDERHEIT / PARTICOLARITA / PARTICULARIDAD / SZCZEGOLNY :
- Quelques commerces à proximité de la gare.
- Office du Tourisme / Tourist Information / Tourismus Zentrum / Ufficio Turistico / Oficina de Turismo / Centrum informacji Turystycznej.
- Eglise / Church / Kirche / Chiesa / Iglesia / Kosciol.
- Hôtel de Ville / City Hall / Rathaus / Palazzo di Cità, Municipio / Ayuntamiento / Ratusz.
- Fort du Cognelot / Fort / Bunker / Bastioni.
- Fontaine / fountain / Brunn / Fontana / Fuente / Fontanna.
- Place / place / Platz / Piazza / Plaza / Plac.
- Jardin / Garden / Garten / Giardini / jardin, parque / park.
- Musée / Museum / Museum / Museo / Museo / Muzeum.
- Gastronomie : spécialités régionales / Specialities / Spezialitäten / Specialiti, piatti tipici della regione / platos típicos de la zona / Specjalnosci.
 

 
ACTUALITES / NEWS / NEUHEIT INFORMATIONEN / NOVITA / NOTICIAS / WIADOMOCI :
- ATTENTION, des lignes peuvent être fermées ou des ralentissements créés, pour causes de travaux. Se renseigner dans les gares.
- Nouvelles offres tarifaires et touristiques.
- L’AEDTF vous informe : Déplacez-vous en train! / The AEDTF say to you : use the train ! / Die AEDTF informiert : fährt Bahn !
 

 
ASTUCES, COMBINES ET AIDES POUR LES VOYAGEURS / ASTUTENESS, TRICKS AND AID TO PASSENGERS / VERSCHLAGENHEIT, KNIFFE, UND HILFE FUR DEN REISEND / ASTUZIA, COMBINI E SCALTREZZA PER DELLO VIAGGIO / ASTUCIA, COMBINA Y AYUDA POR EL VIAJEROS / PRZEBIEGLOSC, KOMBINACJA I POMOC DO PODROZNIK :
- Attention, surveillez vos bagages et effets personnels.
- Attention, peu de personnes parlent les langues étrangères.
- Pensez à comparer itinéraires, longueur de trajets et prix. Utilisez les abonnements annuels, mensuels ou hebdomadaires.
- Attention, les trains TGV, Thalys, Eurostar, Lyria et Téoz sont à réservation obligatoire et à supplément.
- Attention, les trains type Thalys ou Eurostar ne prennent pas en compte certaines réductions de la SNCF dont les abonnements fréquence.
- Les suppléments pour l’utilisation des trains ICE de la DB (En Allemagne) sont valables toute la journée quelque soit le nombre de trains ICE utilisés.
- Attention, beaucoup de lignes à grande vitesse (parcourues par des TGV, ICE, AVE) sont bordées de murs antibruit de plus de 4 mètres de hauteurs qui empêchent toute visibilité des voyageurs effectuant du tourisme.
- Tout ne passe pas par les Lignes Nouvelles à Grande Vitesse (LNGV) / NeuBauStrecke (NBS), pensez aussi aux lignes transversales comme celles de la ligne de Lille à Bruxelles/Brussel via Arras, de la ligne Nantes à Bordeaux via Saintes, de la ligne de Lyon à Bordeaux via Montluçon, Guéret et Limoges et de Paris à Belfort via Troyes, Chaumont et Vesoul ainsi qu’aux lignes touristiques comme celles des Vosges, des Cévennes par les gorges de l'Allier entre Clermont-Ferrand et Nîmes, de la ligne des Alpes entre Grenoble, Veynes et Marseille, comme celle de Nice – Breil – Coni.
- Il existe plusieurs lignes régionales très intéressantes autour de Chalindrey. N'hésitez pas à les utiliser.
- Pensez à réserver vos places sur les trains grandes lignes, surtout en période d’été ou de pointes de sports d’hiver. La réservation est obligatoire sur les TGV et les trains Téoz.
 

 
SECOURS, URGENCES / RESCUE, EMERGENCY / HILFE, NOTTRUF / AIUTO, EMERGENZA / SOCCORO, URGENTE / POMOC, NAGLOSC :
- Police, Gendarmerie / Police / Polizei, Gendarmerie / Polizia, Carabinieri / Policia, Guardia Civil / Policja, Zendarmeria : Tel : 112 et 17.
- Pompiers, Incendie / Firemen, Fire / Feuerwehr, Feuer / Pompiri, fuoco / Bomberos, fuego / Strazak, Pozar : Tel : 112 et 18.
- Médecin, Ambulance / Doctor, Ambulance / Artz, Krankenwagen / Medico, Ambulanza / Medico, Ambulancia / Lekarz, Ambulans : Tel 112 et 15.
- En France (Im Frankreich) : SOS Victimes, en cas d’agression, disparition, vol, viol, accident, déraillement, vous pouvez utilisez le téléphone par n° vert (Green number, Nr. Grün) gratuit (Free use for you / Gratis für Sie) pour les aides aux victimes, en composant le 08.842.846.37.
 

 
CURIOSITES FERROVIAIRES / RAILWAYS CURIOSITIES / SEHENWÜRDDIGKEITEN EISENBAHNEN / CURIOSITA FERROVIARIA / CURIOSIDADES FERROCARRILES / CIEKAWOSC KOLEJOWY :
- Matériels ferroviaires variés à traction électrique et thermique / electric’s and diesel’s engines / Electro- und Diesel Lokomotiven und Triebwagen / Locomotive Elettrice e Diesel.
- Trains Express Régionaux de type TER / regional trains / Regional Züge / Treno Trasporto Regionale (TTR) / Trenes regionales / Pociagi regionalne.
- Dépôt de locomotives / locomotives shed / Lokomotiven Bw / Deposito de locomotive.
- Technicentre de Culmont-Chalindrey.
- Circulation de locomotives de la série CC 72100 du dépôt de Chalindrey.
 

 
HISTORIQUE / HISTORICAL / HISTORISCH / STORICO / HISTORICO / HISTORYCZNY :
- Le 10/04/1848, mise en service de la ligne de 100 km entre Montereau et Troyes, par la Compagnie de l’Est.
- Le 17/07/1855, mise en service de la ligne de 38 km entre Saint-Dizier et Donjeux, par la Compagnie de l’Est.
- Le 22/02/1858, mise en service de la ligne de 84 km entre Vesoul et Langres, par la Compagnie de l’Est.
- Le 26/04/1858, mise en service de la ligne de 62 km entre Vesoul et Belfort, par la Compagnie de l’Est.
- Le 22/07/1858, mise en service de la ligne de 45 km entre Chalindrey et Gray, par la Compagnie de l’Est.
- Le 04/02/1860, mise en service de la ligne de 30 km entre Aillevillers et Port d’Atelier, Compagnie de l’Est.
- Le 20/07/1862, mise en service de la ligne de 29 km entre Troyes et Bar-sur-Seine, par la Compagnie de l’Est.
- Le 24/09/1863, mise en service de la ligne de 53 km entre Gray et Vesoul, par la Compagnie de l’Est.
- Le 24/09/1863, mise en service de la ligne de 43 km entre Epinal et Aillevillers, par la Compagnie de l’Est.
- Le 10/11/1864, mise en service de la ligne de 24 km entre Epinal et Remiremont, par la Compagnie de l’Est.
- Le 01/09/1866, mise en service de la ligne de 43 km entre Châtillon-sur-Seine et Chaumont, par la Compagnie de l’Est.
- Le 09/10/1868, mise en service de la ligne de 32 km entre Bar-sur-Seine et Châtillon-sur-Seine, par la Compagnie de l’Est.
- Le 10/12/1868, mise en service de la ligne de 22 km entre Saint-Dizier et Wassy, par la Compagnie de l’Est.
- Le 22/07/1872, mise en service de la ligne de 63 km entre Besançon et Vesoul, par la Compagnie du PLM.
- Le 28/10/1872, mise en service de la ligne de 29 km entre Dijon et Is-sur-Tille, par la Compagnie du PLM.
- Le 01/03/1873, mise en service au trafic des marchandises de la ligne de 14 km entre Pagny-sur-Moselle et Vaucouleurs, par la Compagnie de l’Est.
- Le 01/03/1873, mise en service au trafic des voyageurs de la ligne de 14 km entre Pagny-sur-Moselle et Vaucouleurs, par la Compagnie de l’Est.
- Le 14/04/1873, mise en service de la ligne de 32 km entre Neufchâteau et Vaucouleurs, par la Compagnie de l’Est.
- Le 27/08/1877, mise en service de la ligne de 30 km entre Pagny-sur-Moselle et Conflans, par la Compagnie de l’Est.
- Le 25/04/1878, mise en service de la ligne de 31 km entre Aillevillers et Lure, par la Compagnie de l’Est.
- Le 15/06/1878, mise en service de la ligne de 11 km entre Aillevillers et Plombières, par la Compagnie de l’Est.
- Le 01/03/1881, mise en service de la ligne de 88 km entre Mirecourt, Andilly et Chalindrey, par la Compagnie de l’Est.
- Le 21/09/1881, mise en service de la ligne de 88 km entre Andilly et Langres, par la Compagnie de l’Est.
- Le 09/12/1882, mise en service de la ligne de 71 km entre Châtillon-sur-Seine et Is-sur-Tille, par la Compagnie de l’Est.
- Le 11/02/1884, mise en service de la ligne de 39 km entre Neufchâteau et Merrey, par la Compagnie de l’Est.
- Le 01/06/1889, mise en service de la ligne de 24 km entre Neufchâteau et Barisey-la-Côte, par la Compagnie de l’Est.
- Le 01/08/1936, création par l’Etat français du billet annuel de congés payés offrant 30% de réduction.
- Le 31/08/1937, parution du décret-loi instaurant la création de la SNCF.
- Le 01/01/1938, mise en place de la SNCF qui prend le relais des différents grands réseaux privés français.
- L’important dépôt-atelier de locomotives de Culmont-Chalindrey a eu dans ses effectifs d’abord de nombreux type de locomotives à vapeur (de type 141 P, 150 P) puis des locomotives diesel-électriques de type A1A-A1A 68500, CC 72000 dont certaines de ces dernières ont été remotorisées et transformées en CC72100.
- Le 03/06/1956, en France, suppression de la 3ème classe, par la SNCF.
- Le 02/06/1957, création des premiers trains luxueux et rapides européens de type Trans Europ Express (TEE).
- Le 02/06/1957, création du TEE l’ « Arbalète » reliant Paris-Est à Zürich-HB via Troyes, Chaumont, Vesoul, Belfort, Mulhouse-Ville et Basel/Bâle. Cette rame était composée d’éléments automoteurs de type RGP1-TEE de la SNCF à laquelle était souvent attelée en queue un rame RGP1 verte de la SNCF limitée au parcours français de Paris à Mulhouse.
- Le 01/09/1957, la locomotive à vapeur de la série 140 C tracte un train de voyageurs en gare de Culmont-Chalindrey.
- Le 08/09/1960, mise en service de l’électrification en 25 kV 50 Hz entre Toul et Neufchâteau, par la SNCF.
- Le 01/01/1962, renumérotation du parc moteur de la SNCF.
- En juillet 1963, la locomotive à vapeur Mountain 241 A 7 tracte le train n° 42 Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’une rame de voitures Est grandes lignes, en livrée verte.
- En juillet 1963, la locomotive à vapeur Mountain 241 A 26 tracte le train n° 45 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé de deux fourgons DD2 et d’une rame de voitures Est grandes lignes, en livrée verte.
- En juillet 1963, la locomotive à vapeur Mountain 241 A 21 tracte le train n° 45 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé de deux fourgons DD2 et d’une rame de voitures Est grandes lignes, en livrée verte, avec en tête une voiture postale en livrée grenat.
- En juillet 1963, la locomotive à vapeur Mountain 241 A 45 tracte le train n° 42 bis Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est. Cette locomotive sera l’une des dernières de sa série à circuler et sera préservée par la suite comme locomotive à vapeur historique en Suisse pour la traction de trains spéciaux.
- En juillet 1963, une locomotive à vapeur Mikado 141 P tracte un train omnibus Chalindrey – Paris-Est, composé de 5 voitures Romilly, un voiture Est grandes lignes, de 2 voitures Romilly et d’un fourgon DD2.
- Le 13/12/1963, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68001.
- En 1963, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68501.
- En 1963 toujours, le dépôt de Grenoble accueillait la nouvelle locomotive diesel A1A-A1A 68001 du dépôt de Chalindrey pour des essais sur l’étoile de Grenoble, dont Grenoble - Veynes.
- Le 18/04/1964, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique prototype BB 69001.
- Courant 1964, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique prototype BB 69002.
- Le 14/04/1964, la locomotive diesel-électrique BB 69001 du dépôt de Chalindrey était au dépôt de Grenoble et effectué une marche d’essais entre Grenoble et Veynes-Dévoluy.
- En avril 1964, la locomotive à vapeur Decapod 150 P 66 tracte, de Chalindrey à Dijon-Ville, un lourd train de marchandises.
- En avril 1964, la locomotive à vapeur Decapod 150 P 89 tracte, de Chalindrey à Dijon-Ville, un lourd train de marchandises.
- En avril 1964, la locomotive à vapeur Decapod 150 P 88 tracte, de Dijon-Ville à Chalindrey, un lourd train de marchandises.
- En juin 1964, la locomotive à vapeur Mikado 141 P 210 tracte un train de marchandises entre Chalindrey et Belfort.
- En juin 1964, la locomotive à vapeur Mikado 141 P 32, du dépôt de Noisy-le-Sec, tracte un train Express Paris-Est – Mulhouse-Ville, composé de 15 voitures DEV-AO et Métalliques Est.
- Le 30/06/1964, mise en service de l’électrification en 25 kV-50 Hz entre Neufchâteau et Chalindrey, par la SNCF.
- Le 02/08/1964 le TEE l’ « Arbalète » reliant Paris-Est à Zürich-HB est équipé d’une rame automotrice diesel NS/CFF (souvent en double composition).
- Fin 1964, le dépôt de Chalindrey perd de ses effectifs 26 locomotives à vapeur de type Decapod de la série 150 P au profit du dépôt de Chaumont-Choignes.
- En 1965, le dépôt de Chalindrey compte dans ses effectifs 40 locomotives diesel-électriques A1A-A1A 68500.
- Le 03/04/1965, la locomotive diesel électrique A1A-A1A 68503 du dépôt de Chalindrey était au dépôt de Grenoble et a effectué une marche d’essais sur la ligne des Alpes entre Grenoble et Veynes-Dévoluy. Le convoi d’essais était composé de la A1A-A1A 68503, de 2 voitures d’expériences, de la BB 67016 et d’une rame de 7 voitures voyageurs vides.
- Le 29/06/1965, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs les autorails X 5541 et X 5544 en provenance du dépôt d’Epinal.
- Le 29/06/1965, la locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68008, en livrée bleue et blanche d’origine et fenêtres d’angles, tracte de bout en bout le train 41 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’une rame de 6 voitures DEV Inox.
- Le 17/12/1965, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique prototype CC 70001.
- En mai 1966, la locomotive diesel-électrique CC 70001 tracte l’Express 409 Paris-Est – Culmont-Chalindrey.
- En juin 1966, la locomotive à vapeur Mikado 141 P 34 tracte l’Express 42 Mulhouse-Ville – Paris-Est et croise à Chaumont un train de marchandises tracté par la locomotive à vapeur 141 R 369.
- Le 01/07/1966, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs la locomotive diesel-électrique prototype CC 70002.
- En été 1966, la locomotive diesel-électrique BB 69002, en livrée bleue et blanche, tracte un train Express Paris-Est – Mulhouse-Ville.
- En été 1966, la locomotive diesel-électrique CC 72002, en livrée bleue et blanche et fenêtres d’angles, tracte un train Express Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF.
- Le 01/08/1966, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs les autorails X 5550 et X 5802 en provenance du dépôt de Nîmes.
- En septembre 1966, une locomotive à vapeur Mountain 241 A de la SNCF (ex-Est) tracte de bout en bout le train 45 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé de deux fourgons Est à deux essieux, et une rame de voitures DEV et Est.
- Le 29/09/1966, la locomotive diesel électrique CC 70002 du dépôt de Chalindrey effectuait des essais sur la ligne des Alpes de Grenoble à Veynes-Dévoluy et fut hébergée au dépôt principal du dépôt de Grenoble, et ce sur une voie annexe car cette locomotive était trop longue pour être manœuvrée sur la plaque tournante de la rotonde.
- En avril 1967, la locomotive à vapeur Mountain 241 A 25 tracte le train n° 42 Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’une rame de 10 voitures Est grandes lignes, en livrée verte, et d’une voiture Brochet (ex-DR) placée en seconde position (derrière une AB Est).
- Le 04/05/1967, la locomotive à vapeur Mountain 241 P 26 tracte un express entre les gares de Basel-SNCF/Bâle-CFF et Paris-Est, via Mulhouse-Ville, Belfort et Troyes.
- Le 04/05/1967, la locomotive à vapeur Mountain 241 P 6 tracte un express entre les gares Paris-Est et de Basel-SNCF/Bâle-CFF, via Troyes, Belfort et Mulhouse-Ville.
- Le 21/06/1967, la locomotive diesel électrique CC 70002 du dépôt de Chalindrey, en livrée bleue et blanche d’origine, était hébergée au centre autorails du dépôt de Grenoble pour de nouveaux essais entre Grenoble et Veynes-Dévoluy.
- En février 1968, la locomotive à vapeur Mountain 241 P 25 du dépôt de Chaumont tracte l’Express 45 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF et assure en gare de Culmont-Chalindrey une double correspondance avec l’Express LD Tourcoing – Dijon-Ville tracté par la locomotive électrique BB 25116, en livrée verte d’origine.
- En février 1968, des locomotives diesel-électriques A1A-A1A 68500 (dont la 68503) et CC 72000 du dépôt de Chalindrey ont été détachées dans la Province du Dauphiné, en Région Rhône-Alpes, pour renforcer la parc local de locomotives à l’occasion des X èmes Jeux Olympiques d’Hiver de Grenoble (voir historique en rubrique « Gares » sur la gare SNCF de « Grenoble ») et dont la cérémonie d’ouverture fut présidée par le Général Charles De Gaulle, alors Président de la République française. Dès lors, elles étaient affectées respectivement aux dépôts de Chambéry et de Vénissieux.
- Le 03/03/1969, fermeture de la ligne de 46 km entre Neufchâteau et Pagny-sur-Meuse, par la SNCF.
- Le 03/03/1969, fermeture de la ligne de 47 km entre Is-sur-Tille et Gray, par la SNCF.
- Le 03/03/1969, fermeture de la ligne de 71 km entre Is-sur-Tille et Châtillon-sur-Seine, par la SNCF.
- Le 01/06/1969, le dépôt de Chalindrey reçoit dans ses effectifs 22 autorails Picasso en provenance du dépôt de Nancy, à savoir les X 3836, X 3838, X 3842, X 3852, X 3885, X 3986, X 3989, X 3998, X 4020, X 4021, X 4022, X 4024, X 4026, X 4028, X 4030, X 4032, X 4035, X 4038, X 4041, X 4044, X 4047 et X 4050.
- Le 23/09/1969, le TEE l’ « Arbalète » reliant Paris-Est à Zürich-HB est équipé d’une rame remorquée TEE ex « Mistral » de la SNCF.
- En février 1970, une rame RPG1, en six caisses toutes en livrée verte et crème, assure les trains AS/SA entre Lyon-Perrache et Strasbourg-Ville et vice-versa.
- Le 31/05/1970, fermeture de la ligne de 44 km entre Culmont-Chalindrey et Gray, par la SNCF.
- Le 31/05/1970, fermeture de la ligne de 54 km entre Gray et Vaivre, par la SNCF.
- Le 31/05/1970, fermeture de la ligne de 49 km entre Neufchâteau et Bologne, par la SNCF.
- Le 31/05/1970, fermeture de la ligne de 46 km entre Neufchâteau et Mirecourt, par la SNCF.
- En mars 1971, la locomotive diesel-électrique CC 72041, en livrée bleue et blanche, de la SNCF tractait un train Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’un fourgon chaudière et d’une rame de 9 voitures « Est » en livrée verte.
- Le 23/05/1971, nouvelle numérotation des trains de voyageurs et de fret à la SNCF.
- En juin 1971, la locomotive diesel-électrique CC 72042 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout un train Paris-Est – Mulhouse-Ville, composé d’un fourgon D2d et d’une rame de voitures DEV-AO, en livrée verte, avec une voiture Grill-Express, en livrée rouge et grise, placée en 6ème position.
- Le 01/01/1972, en France, l’Etat crée les Schémas Régionaux de Transports (SRT).
- Le 15/09/1972, le dépôt de Chalindrey perd de ses effectifs les autorails X 5532, X 5535 et X 5536 transférés au dépôt de Nîmes.
- En septembre 1972, la locomotive diesel-électrique CC 72047, en livrée bleue et blanche avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le train voyageurs Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort, composé d’un fourgon chaudière, d’une allège postale, en livrée grenat, d’un fourgon D2dn en livrée verte, et de voitures de divers types, toutes en livrée verte.
- En septembre 1972, la locomotive diesel-électrique CC 72043, en livrée bleue et blanche avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le train voyageurs Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort, composé d’un fourgon chaudière et de voitures de divers types, toutes en livrée verte.
- Le 22/11/1972, le dépôt de Chalindrey perd de ses effectifs les autorails X 5538 et X 5833 transférés au dépôt de Paris-La-Villette.
- Le 08/04/1973, la locomotive diesel-électrique CC 72031 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’un fourgon chaudière, d’une allège postale en livrée grenat, d’un fourgon D2d, et d’une rame de voitures DEV-AO, en livrée verte.
- Le 08/04/1973, la locomotive diesel-électrique CC 72031 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le train 1042 Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’un fourgon chaudière, de la voiture ABpm des CFF Bern/Berne – Paris-Est via Delle ajoutée à Belfort, d’un fourgon D2d, et d’une rame de voitures DEV-AO, en livrée verte.
- En décembre 1973, la locomotive diesel-électrique CC 72043 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de Paris-Est à Bâle le TEE 65 « Arbalète » Paris-Est – Zürich-HB, composé d’une rame Inox ex-Mistral-56.
- En mars 1974, la locomotive diesel-électrique CC 72079 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de Paris-Est à Bâle le TEE 65 « Arbalète » Paris-Est – Zürich-HB, composé d’une rame Inox ex-Mistral-69.
- En mars 1974, la locomotive diesel-électrique CC 72030 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte l’Express LD Lille-Flandres – Dijon-Ville, composé d’un fourgon Dd7s, en livrée verte, d’une allège postale, en livrée grenat, et de 4 voitures DEV-AO, toutes en livrées vertes.
- En mars 1974, la locomotive diesel-électrique CC 72082 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout un train Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’une rame homogène de 9 voitures Corail, en livrée d’origine et d’une voiture B6D UIC-Y, en livrée verte et grise (placée en 7ème position).
- En mars 1974, une UM2 de locomotives diesel-électrique de la série BB 67400 (BB 67406 en tête), toutes deux en livrée bleue et blanche et sigle long, tracte un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’un fourgon D2d, en livrée verte, d’une allège postale, en livrée grenat, et d’une rame homogène de 9 voitures Corail.
- En juin 1974, la locomotive diesel-électrique CC 72041 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte l’Express LD Lille-Flandres – Dijon-Ville, composé d’un fourgon Dd7s, en livrée verte, d’une allège postale, en livrée grenat, d’une voiture B DEV-AO, d’une voiture Est, de deux voitures DEV-AO, d’une voiture Est et d’une DEV-AO, ces dernières toutes en livrées vertes.
- Le 20/10/1974, la locomotive diesel-électrique CC 72077, fraichement repeinte en livrée bleue et blanche avec plaque reliefs et macarons rouges d’extrémités du dépôt de Chalindrey, avec tampons peints en blanc pour l’occasion, reçoit les armoiries de la ville de Noisy-le-Sec.
- En décembre 1974, la locomotive diesel-électrique CC 72023 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’un fourgon chaudière et d’une rame de voitures DEV-AO, en livrée verte et grise.
- En 1975, mise en service des 1ères des 3.892 nouvelles voitures Corail climatisées de 1ère et 2ème classe de la SNCF. Les voitures Corail ont constitué un progrès considérable dans le service ferroviaire et son exploitation à la SNCF et démocratisait la climatisation et la vitesse minimale de 160 km/h.
- En 1975, limitation à Belfort des trains directs Paris-Est – Berne via Belfort et Delle.
- En septembre 1975, la locomotive diesel-électrique CC 72077, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons rouges d’extrémités et avec blason, tracte un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’une rame homogène de voitures ex-Est, toutes en livrée verte.
- Le 22/09/1975, la locomotive diesel-électrique CC 72047, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’un fourgon Dd4s et d’une rame de voitures DEV-AO, en livrée verte et grise. Ce train croise en gare de Troyes la locomotive à vapeur 140 C 287, tender en avant, en tête d’une rame de voitures « 3 pattes » métallisée Sud-Est à destination de Châtillon-sur-Seine.
- En 1976, la Région Rhône-Alpes signe son 1er Schéma Régional de Transports (SRT) et crée le SOFRA.
- Le 25/09/1976, la locomotive diesel-électrique CC 72022, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de Paris-Est à Basel-SBB/Bâle-CFF, le TEE 64 « L’Arbalète » Pais-Est – Zürich-HB, composé d’un fourgon générateur DX type DEV en livrée rouge grenat et de voitures Inox « Mistral 59 ».
- Le 25/09/1976, la locomotive diesel-électrique CC 72076, en livrée bleue et blanche, tracte le train n° 1041 Paris-Est – Basel-SBB/Bâle-CFF, composé de deux voitures DEV vertes et grises, de 3 voitures DEV Inox, d’une voiture Vru et de 7 voitures DEV Inox et d’un fourgon Dd4s vert et gris.
- Le 01/10/1976, le TEE « Arbalète » reliant Paris-Est à Zürich-HB est équipé d’une rame remorquée TEE ex « Mistral-69 » de la SNCF, tractée par une locomotive diesel-électrique de type CC 72000 du dépôt SNCF de Chalindrey jusqu’à Basel/Bâle.
- En octobre 1976, la locomotive diesel-électrique CC 72041, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le train n° 1044 de Basel-SBB/Bâle-CFF à Paris-Est, composé d’un fourgon chaudière, d’une voiture DEV verte, de 2 voitures DEV Inox, d’une voiture Grill Express rouge et grise, de 8 voitures DEV Inox et d’un fourgon à bagages.
- En 1977, mise en service des 1ères des 290 nouvelles voitures-couchettes Corail climatisées de 2ème classe de la SNCF.
- Le 03/04/1977, fermeture de la ligne de 11 km entre Aillevillers et Plombières, par la SNCF.
- En juillet 1977, la locomotive diesel-électrique CC 72075, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte le train Corail Paris-Est – Mulhouse, composé d’une rame homogène de voitures Corail Intercités.
- Le 04/12/1977, une locomotive diesel-électrique CC 72000 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte de bout en bout le TEE « Arbalète » Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’un fourgon générateur en livrée grenat, une voiture Inox type Mistral-56 et une rame Inox type Mistral-69.
- Le 03/04/1978, mise en service du compostage des billets et suppression des tickets de quai et du contrôle des billets à l’entrée et à la sortie des gares.
- Le 26/05/1979, dernier jour de circulation du TEE 60/61 l’« Arbalète » reliant Paris-Est à Zürich-HB, via Mulhouse-Ville et Basel-SBB/Bâle-CFF.
- En octobre 1980, l’autorail U 300 Picasso X 3987 est tourné sur la plaque tournante du dépôt de Chalindrey.
- En avril 1981, la locomotive diesel-électrique CC 72020, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte le train 1746 Mulhouse – Paris-Est.
- En juillet 1981, la locomotive diesel-électrique BB 66434 du dépôt de Chalindrey, en livrée bleue et blanche, tracte un train Paris-Est – La Ferté-Gaucher, composé d’une rame de banlieue.
- En décembre 1981, le dépôt de Chalindrey perd de ses effectifs ses 11 derniers autorails Picasso, à savoir les X 3838, X 3852, X 3893, X 3894, X 3907, X 3987, X 3993, X 4001, X 4026, X 4038 et X 4047.
- Le 01/01/1983, la SNCF devient un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC).
- En mars 1983, les locomotives diesel-électriques A1A-A1A 68503 et A1A-A1A 68514, en livrée bleue et blanche, stationnent côte à côte sur les voies extérieures de la rotonde du dépôt de Chalindrey.
- Le 02/06/1983, le dépôt de Chalindrey radie la locomotive diesel-électrique prototype CC 70001.
- En juin 1983, la locomotive diesel-électrique CC 72031, en livrée bleue et blanche, tractait un Rapide Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort.
- Le 20/06/1983, mise en service du Block Automatique Lumineux (BAL) entre Merrey et Andilly, par la SNCF.
- Le 03/09/1983, mise en service du Block Automatique Lumineux (BAL) entre Merrey et Bourmont, par la SNCF.
- Le 24/10/1983, inauguration de la gare de Lyon Part-Dieu qui remplace la gare de Lyon-Brotteaux.
- Le 07/11/1983, le dépôt de Chalindrey radie la locomotive diesel-électrique prototype CC 70002.
- Le 12/12/1983, mise en service du Block Automatique Lumineux (BAL) entre Bourmont et Neufchâteau, par la SNCF.
- Le 13/01/1984, le dépôt de Chalindrey radie la locomotive diesel-électrique prototype BB 69002.
- Le 20/01/1984, la locomotive diesel-électrique prototype BB 69001, en livrée bleue et blanche, tracte de Chalindrey à Saint-Dizier, le train PT n° 65238 Chalindrey – Tergnier via Chaumont, avec, entre autres des wagons citernes chargés de potasse d’Alsace.
- Le 20/01/1984, la locomotive diesel-électrique prototype BB 69001, en livrée bleue et blanche et banderole « mon dernier train », tracte depuis Saint-Dizier le train de marchandises n° 31003 pour Chalindrey avec la locomotive diesel-électrique CC 72017, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, en véhicule (cette dernière machine aurait du normalement assurer la traction de ce train.
- Le 20/01/1984, au soir le dépôt de Chalindrey radie la locomotive diesel-électrique prototype BB 69001.
- En mai 1984, la locomotive diesel-électrique CC 72020, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte le train n° 1746 Mulhouse-Ville – Paris-Est.
- En juin 1984, une locomotive diesel-électrique de type CC 72000 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte l’Express Reims – Dijon-Ville, composé d’une d’’un fourgon MC 76 Corail, d’un fourgon DD7s, en livrée verte et grise, et de 5 voitures Corail.
- En été 1986, la locomotive diesel-électrique CC 72077, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte un train IC Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Mulhouse-Ville et Troyes, composé d’une rame homogène de 9 voitures Corail.
- En décembre 1987, la locomotive diesel-électrique CC 72068, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tractait le train « Rouget de L’Isle » Strasbourg-Ville – Nice via Mulhouse et Belfort.
- En juillet 1988, la locomotive diesel-électrique CC 72047, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tractait un Rapide Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort, composé d’une rame de 7 voitures DEV vertes et grises.
- En novembre 1988, la locomotive diesel-électrique CC 72080, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tractait un Rapide Strasbourg-Ville – Lyon-Perrache via Mulhouse-Ville, Belfort et Besançon-Viotte.
- En 1989, mise en service des dernières des 3.892 nouvelles voitures Corail climatisées de 1ère et 2ème classe de la SNCF.
- En juin 1989, une UM des locomotives diesel-électriques BB 67400 du dépôt de Chalindrey, en livrée bleue et blanche, tracte sur la ligne 4 Paris-Est – Bâle-SNCF la rame du Venise Simplon Orient Express (VSOE) composé d’anciennes voitures de la CIWL.
- En septembre 1989, la locomotive diesel-électrique CC 72079 du dépôt de Chalindrey, en livrée bleue et blanche avec logo nouille sur les côtés et sur les faces d’extrémités (sur la bande blanche frontale au dessus du numéro de série, cette machine a été la seule a perdre ses anciens macarons d’extrémités), tracte un train Paris-Nord – Laon.
- Le 21/01/1991, la locomotive diesel-électrique CC 72013, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte un train Strasbourg-Ville – Lyon-Part-Dieu via Belfort et Besançon-Viotte, composé d’une rame homogène de 10 voitures Corail en livrée d’origine.
- Le 01/06/1991, fermeture de la ligne de 30 km entre Aillevillers et Port d’Atelier, par la SNCF.
- Le 04/09/1991, la locomotive diesel-électrique CC 72078, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte un Rapide Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-CFF via Belfort, composé d’une allège postale courte en livrée jaune et blanche, de deux voitures Corail, d’un fourgon MC 76 Corail, et de 5 voitures Corail.
- Le 04/09/1991, la locomotive diesel-électrique CC 72044 de la SNCF, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, tracte l’Express LD Lille-Flandres – Dijon-Ville, composé d’une rame homogène de 5 voitures Corail dont une B6D placée en tête.
- En février 1992, la locomotive diesel-électrique CC 72003 du dépôt de Chalindrey, en livrée bleue et blanche avec plaques latérales en relief et macarons rouges sur les faces d’extrémités, tracte le train Corail « Rouget de l’Isle » Strasbourg-Ville – Lyon-Part-Dieu via Lons-le-Saunier, composé d’une rame homogène de voitures Corail, toutes en livrée d’origine.
- En juin 1992, la locomotive diesel-électrique CC 72006, en livrée bleue et blanche, avec plaques reliefs et macarons d’extrémités rouges, du dépôt de Chalindrey tracte le train Corail 1964 Chalindrey – Reims via Saint-Hilaire-du-Temple.
- En 1993, création des Trains Express Régionaux (TER) par les Régions et la SNCF.
- En janvier 1993, une rame RTG assure le train 6674 Lyon – Strasbourg.
- En juin 1994, une UM2 des locomotives diesel-électriques BB 67432 et BB 67632, toutes deux en livrée bleue et blanche, tracte le train Corail « Rouget de l’Isle » passe par l’itinéraire des Dombes via Saint-Paul-de-Varax, composé d’une rame homogène de voitures Corail, toutes en livrée d’origine.
- En 1995, mise en service des 1ères voitures rénovées Corail Plus climatisées de 1ère et 2ème classe de la SNCF.
- En mai 1996, une locomotive diesel-électrique de la série CC 72000, en livrée bleue et blanche avec logo nouille, tracte un TER Vesoul – Culmont-Chalindrey, composé d’une rame de 8 voitures dont 7 voitures USI vertes et une unique voiture Corail placée en 3ème position.
- Le 09/11/1996, la locomotive diesel-électrique CC 72006 du dépôt de Chalindrey tracte le train Corail 3567 Reims – Dijon-Ville.
- En 1997, six Régions expérimentent la régionalisation ferroviaire, à savoir l’Alsace, le Centre, le Nord-Pas-de-Calais, les Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Rhône-Alpes.
- Le 08/09/1997, la locomotive diesel-électrique CC 72030, en livrée multiservices et logo nouille, tracte un Rapide Paris-Est – Mulhouse-Ville via Belfort, composé de 6 voitures Corail.
- Le 08/09/1997, la locomotive diesel-électrique CC 72072, fraichement repeinte en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-CFF, composé d’une rame de 9 voitures Corail, toutes en livrée d’origine à l’exception de deux d’entre elles en livrée Intercités placées respectivement en 5ème et 8ème position.
- En septembre 1997, la locomotive diesel-électrique CC 72036, en livrée bleue et blanche et logo nouille avec blason « Thann », tracte le train voyageurs Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-CFF via Belfort, composé de 5 voitures Corail.
- En septembre 1997, la locomotive diesel-électrique CC 72063, en livrée bleue et blanche, tracte le train 113 « Le Corbusier » Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-CFF via Belfort, composé de 6 voitures Corail, dont une voiture Corail+ placée en 3ème position.
- Le 25/09/1997, la locomotive diesel-électrique CC 72041 de la SNCF, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte de bout en bout un train Paris-Est – Mulhouse-Ville, composé d’une rame homogène de 9 voitures Corail dont une B7D placée en tête.
- En juillet 1998, la locomotive diesel-électrique CC 72030, en livrée multiservices, tracte un Rapide Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort, composé de 5 voitures Corail dont une A9, une A5B5 et 3 B10.
- Le 12/10/1998, la locomotive diesel-électrique CC 72028, en livrée bleue et blanche, le Rapide Mulhouse – Paris-Est via Belfort, composé de 5 voitures Corail+ et d’une voiture Corail en livrée d’origine intercalée en 4ème position.
- En novembre 1998, la locomotive diesel-électrique CC 72040, en livrée multiservices, tracte un Rapide Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est via Belfort, composé de 6 voitures Corail dont deux A9 en livrée Corail+, une voiture bar-Corail, en livrée d’origine et 3 B10 en livrée Corail+.
- En 1999, la Région Limousin rallie les six Régions qui expérimentent la régionalisation ferroviaire.
- Le 13/08/1999, la locomotive diesel-électrique CC 72027, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte le train n° 8587 Dijon – Reims, via Culmont-Chalindrey.
- En août 1999, la locomotive diesel-électrique CC 72077, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte le train n° 1648 Culmont-Chalindrey – Paris-Est et stationne en gare de Culmont-Chalindrey sur le même quai que l’autorail bicaisses (type EAD) X 4383 sur la voie d’en face.
- Du 26/07/2000 au 06/09/2000, suite aux travaux de renouvellement des voies entre Toul et Merrey, détournement des trains de voyageurs via Mirecourt et Vittel ainsi que des trains de fret via Chaumont, Saint-Dizier, Vitry-le-François et Lérouville, par la SNCF.
- Le 12/08/2000, la locomotive diesel-électrique CC 72034 de la SNCF, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte un train Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’une rame de 9 voitures Corail dont 7 en livrées Intercités et 2 en livrée Corail (placées en 6ème et 8ème position).
- Le 12/08/2000, la locomotive diesel-électrique CC 72032 de la SNCF, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte un train Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF, composé d’une rame de 9 voitures Corail dont 4 en livrées Intercités (placées en 1ère, 2ème, 4ème et 6ème position)et 5 en livrée Corail (placées en 3ème, 5ème, 8ème et 9ème position).
- Le 17/08/2000, la locomotive diesel-électrique CC 72077 de la SNCF, en livrée bleue et blanche et logo nouille avec blason « Noisy-le-Sec », tracte de bout en bout un train Basel-SNCF/Bâle-SNCF – Paris-Est, composé d’une rame homogène de 9 voitures Corail, en livrée d’origine, dont une B10 en livrée Intercités placée en tête.
- En août 2000, la locomotive diesel-électrique CC 72030, en livrée bleue et blanche, tractait le train voyageurs Paris-Est – Belfort, composé de voitures Corail+.
- En août 2000, la locomotive diesel-électrique CC 72039, en livrée bleue et blanche et logo nouille, tracte le train n° 1648 Culmont-Chalindrey – Paris-Est.
- Le 25/08/2000, la locomotive diesel-électrique CC 72031 du dépôt de Chalindrey tracte le train Corail 16107 Metz-Ville – Lyon.
- En septembre 2000, la locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68529, en livrée bleue et blanche, manœuvre la locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68010, en livrée verte Fret, sur la plaque tournante du dépôt de Chalindrey.
- Le 07/05/2001, la locomotive diesel-électrique CC 72048, en livrée bleue et blanche (avec logo SNCF d’extrémité peint en bleu et marquage latéral 172048) stationne à l’intérieur du dépôt de Chalindrey.
- Le 10/06/2001, limitation à Lyon – Part-Dieu du train direct Metz-Ville – Nice-Ville (et retour) via Dijon-Ville, par la SNCF.
- En 2002, en France la loi SRU transfert la compétence du transport ferroviaire à toutes les Régions.
- En mai 2002, la locomotive diesel-électrique CC 72034, en livrée bleue et blanche, tractait le train voyageurs Basel-SBB/Bâle-CFF – Paris-Est via Belfort, composé de 9 voitures Corail.
- En juin 2002, la locomotive diesel-électrique CC 72086, en livrée bleue et blanche, tractait le train voyageurs Basel-SBB/Bâle-CFF – Paris-Est via Belfort.
- En septembre 2002, la locomotive diesel-électrique CC 72051, en livrée bleue et blanche, tractait le train voyageurs Paris-Est – Basel-SBB/Bâle-CFF via Belfort, composé de 6 voitures Corail.
- En 2003, mise en service des 1ères des 430 voitures rénovées Corail Téoz climatisées de 1ère et 2ème classe de la SNCF.
- En 2003, mise en service de trains Corail Téoz Paris-Est – Metz-Ville.
- En mai 2003, on pouvait voir côte à côte sur les voies de remisage extérieures de la rotonde du dépôt de Chalindrey les locomotives diesel-électriques CC 72000 en 5 livrées différentes, à savoir la CC 72045, en livrée « fantôme », la CC 72078, en livrée « multiservices », la CC 72029, en livrée fret verte et blanche, la CC 72044, en livrée bleue et blanche avec logo nouille, et la CC 72176 remotorisée, en livrée « En voyage ».
- Le 15/06/2003, la Région Bourgogne met en service ses 12 voitures Corail modernisées sur l’axe Dijon – Belfort.
- Le 30/09/2003, la locomotive diesel électrique CC 72080, en livrée bleue et blanche, de la SNCF tracte le train voyageurs Basel-SBB/Bâle-CFF – Paris-Est via Belfort.
- Le 14/12/2003, certaines dessertes TER Dijon – Belfort sont prolongées jusqu’à Mulhouse.
- En octobre 2004, le dépôt de Chalindrey compte, entre autres dans ses effectifs les locomotives diesels BB 67481 en livrée bleue, A1A-A1A 68521 en livrée bleue, A1A-A1A 68526 en livrée « Fret verte », etc.
- Le 27/05/2005, la locomotive diesel-électrique CC 72138 du dépôt de Chalindrey tracte le train Corail 1043 Paris-Est – Basel-SNCF/Bâle-SNCF.
- Le 10/10/2005, la locomotive diesel CC 72182, en livrée « En Voyage », tracte le train TER 39817 Reims – Dijon-Ville.
- En 2006, la SNCF met en place l’appellation « Intercités » en lieu et place de celle de « Corail Intercités ».
- Le 16/03/2006, la locomotive diesel-électrique CC 72168 du dépôt de Chalindrey tracte le train Corail 1846 Mulhouse-Ville – Paris-Est.
- En Octobre 2006, la locomotive diesel CC 72178, en livrée « en Voyage », tracte un train Reims – Dijon-Ville.
- Le 09/12/2006, dernier jour de circulation du train direct Metz – Grenoble (et retour) via Dijon, par la SNCF.
- Le 10/12/2006, limitation à Lyon – Part-Dieu du train direct Metz – Grenoble (et retour) via Dijon, par la SNCF.
- Le 15/03/2007, inauguration de la ligne à grande vitesse de 299 km entre Vaires et Baudrecourt, 1ère section de la LGV-Est de Paris à Strasbourg.
- Le 03/04/2007, à 13h13, la rame TGV V150 de la SNCF bat le record du monde de vitesse sur rail avec 574,8 km/h atteints sur la LGV Est-Européenne.
- Le 10/06/2007, mise en service de la ligne à grande vitesse de 299 km entre Vaires et Baudrecourt, 1ère section de la LGV-Est de Paris à Strasbourg.
- Le 10/06/2007, les trains directs diurnes en provenance de Paris-Est sont limités à Mulhouse ou Belfort (au lieu de Basel-SNCF/Bâle-SNCF).
- Le 23/09/2007, le dépôt de Chalindrey organise une journée portes ouvertes avec la locomotive diesel électrique CC 72084 en livrée bleue, les locomotives diesel électriques CC 72141, CC 72145, CC 72137, CC 72139, CC 72130, CC 72121, toutes en livrée « En Voyage », la locomotive diesel électrique CC 72032 en livrée « Fret verte », les locomotives diesel électrique A1A-A1A 68081, 68527, 58529, 68522, 68507, 68524, 68520, toutes en livrée bleue, la locomotive diesel électrique BB 67585 en livrée « En Voyage », la locomotive diesel électrique BB 67373 en livrée « bleue Isabelle », la locomotive diesel électrique BB 75039 en livrée « Fret verte », la locomotive diesel électrique BB 60019 en livrée « Fret verte », le locotracteur Y 8531 en livrée « Arzens », la locomotive diesel électrique CC 65001, la locomotive diesel électrique CC 65506, plusieurs locomotives diesels BB 66000 en livrée bleue ou « Fret verte », un autorail U 300 Picasso, l’automoteur X 72728 tricaisses, etc.
- En mai 2008, la locomotive diesel-électrique CC 72158, en livrée « en Voyage », tracte de bout en bout un train Corail Paris-Est – Belfort, composé d’une rame homogène de huit voitures Corail Intercités des deux classes.
- Le 11/10/2008, la locomotive diesel CC 72160 tracte un train spécial Corail Téoz Paris-Est – Chaumont pour acheminer les participants à l’inauguration du mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises.
- Le 13/12/2008, dernier jour de circulation du train Corail Lunéa Reims – Nice-Ville, via Dijon-Ville et Marseille-Saint-Charles, accroché au train « Lorazur » entre Chalindrey et Nice-Ville. Seul ce dernier continue de circuler.
- En 2009, le dépôt de Chalindrey compte dans ses effectifs 16 locomotives diesel-électriques A1A-A1A 68500.
- Le 13/12/2009, le train Metz – Port-Bou (et retour) est amorcé les week-ends à Luxembourg.
- En 2011, le dépôt de Chalindrey compte dans ses effectifs 1 seule locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68500, à savoir la 68506.
- En septembre 2011, le dépôt de Chalindrey radie sa dernière locomotive diesel-électrique A1A-A1A 68506.
- Le 11/12/2011, mise en service de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône et des gares de Besançon-Franche-Comté-TGV et Belfort-Montbéliard-TGV.
- Le 02/01/2012, la SNCF abandonne la dénomination Lunéa au profit de celle plus générale d’Intercités.
- Le 21/03/2012, la locomotive diesel-électrique CC 72148, en livrée « En voyage » tracte le train 839101 Paris-Est – Bar-le-Duc, composé d’une rame de 8 voitures Corail en différentes livrées.
- Le 11/07/2012, la locomotive électrique bicourants BB 22372, en livrée gris argent dite « fantôme », tracte le train de nuit « Lorazur », composé de 12 voitures Corail dont des voitures couchettes.
- Le 16/01/2013, la rame TGV Duplex n° 212, en livrée bleue et grise, assure le TGV n° 6867 Marseille-Saint-Charles – Metz-Ville via Culmont-Chalindrey.
- Le 06/04/2013, la locomotive diesel-électrique BB 67423, en livrée jaune à bande rouge de l’Infra, est en révision au Technicentre de Chalindrey.
- Le 09/05/2013, la locomotive diesel-électrique CC 72140, en livrée « en voyage » tracte de Belfort à Paris-Est le train VSOE 27042 Venezia/Venise – Calais via Basel-SBB/Bâle-CFF.
- Le 13/12/2013, signature de la convention sur les Trains d’Equilibre du Territoire (TET) entre l’Etat français et la SNCF.
- En décembre 2014, suppression des derniers trains autos-couchettes (Autozug) Hamburg/Hambourg – Narbonne.
- Le 06/06/2015, la locomotive diesel-électrique CC 72074, en livrée « en voyage » de la Division du Matériel de la SNCF, tracte l’IC 11746 – Troyes – Paris-Est, composé d’une rame de 7 voitures Corail Intercités.
- En août 2015, la locomotive diesel-électrique CC 72186, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 1645 Paris-Est (09h18) – Vesoul (12h35), composé d’une rame de voitures Corail Intercités.
- Le 10/08/2015, l’automotrice électrique bimodes bicourants B 82503, en livrée Champagne-Ardenne, stationne en gare de Culmont-Chalindrey.
- Le 09/09/2015, la rame TGV Euroduplex n° 4705, en livrée bleue et grise, assure le TGV Metz-Ville – Nice-Ville via Culmont-Chalindrey et Marseille-Saint-Charles.
- Le 09/09/2015, la locomotive électrique bicourants BB 26220, en livrée gris béton et orange, tracte un train de fret et arrive sur le faisceau sud de Chalindrey.
- Le 31/10/2015, la locomotive diesel-électrique CC 72172, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 1842 Vesoul – Paris-Est, composé d’une rame de voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- Le 12/12/2015, mise en service les samedis et dimanches d’un train Eco n° 1001 Paris-Est (7h35) – Nancy-Ville (10h25) – Strasbourg-Ville (11h44), composé de 7 voitures Corail.
- Le 01/01/2016, fusion des Régions Bourgogne et Franche-Comté.
- Le 03/07/2016, mise en service de la ligne à grande vitesse de 106 km entre Baudrecourt et Vendenheim, 2ème section de la LGV-Est de Paris à Strasbourg.
- Le 10/09/2016, la locomotive diesel-électrique CC 72145, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 1644 Belfort – Paris-Est, composé d’une rame de 5 voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- Le 22/10/2016, la locomotive électrique diesel-électrique CC 72121, en livrée « en voyage » du dépôt de Chalindrey, tracte le train IC n° 1541 Paris-Est – Belfort, composé de voitures Corail Intercités.
- Le 20/01/2017, la locomotive diesel-électrique CC 72074, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 1549 Paris-Est (18h42) – Belfort, composé d’une rame de 7 voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- Le 21/01/2017, la locomotive diesel-électrique CC 72190, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 1541 Paris-Est – Belfort, composé d’une rame de voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- Le 16/03/2017, une UM2 des automotrices bimodes B 85005/006 et B 85013/014 type Coradia Lint d’Alstom, en livrée « carmillon » assure de bout en bout un train IC Belfort – Paris-Est.
- Le 25/03/2017, la locomotive diesel-électrique CC 72084, en livrée bleue et blanche avec macarons d’extrémités rouges et 3 feux frontaux allumés, tracte de bout en bout le train IC 1642 Vesoul - Paris-Est, composé d’une rame de 6 voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- Le 25/03/2017, la locomotive électrique diesel-électrique CC 72138, en livrée « en voyage » du dépôt de Chalindrey, tracte le train IC n° 1541 Paris-Est – Belfort, composé de 4 voitures Corail Intercités.
- Le 25/03/2017, une automotrice bimode de la série B 85000 type Coradia Lint d’Alstom, en livrée « carmillon » assure de bout en bout le train IC 1542 Belfort – Paris-Est.
- Le 27/03/2017, la locomotive diesel-électrique CC 72177, en livrée « en voyage » tracte de bout en bout le train IC 11649 Paris-Est – Chalindrey, composé d’une rame de 6 voitures Corail en livrée Intercités ou en livrée Carmillon.
- En décembre 2019, réouverture au trafic des voyageurs de la ligne ferroviaire entre (Belfort) Morvillars et Delle avec connexion avec la gare TGV de Belfort-Méroux.
 

 
ACTIVITES DE L'AEDTF / AEDTF ACTIVITIES / AKTIVITÄT FUR DIE AEDTF / ATTIVITA PER L'AEDTF / ACTIVIDAD DE AEDTF / AEDTF DZIALALNOSE :
- Depuis sa création en 1988, l’AEDTF milite pour l’ensemble des dessertes ferroviaires et plus particulièrement l’amélioration des dessertes ferroviaires internationales, nationales, interrégionales, régionales, transversales et transfrontalières.
- L’AEDTF souhaite une priorité sur les ouvrages ferroviaires (ponts et tunnels) permettant de franchir les obstacles naturels (fleuves et montagnes) et le développement des transports ferroviaires urbains tels que les Trams-trains / Regiotram, Tramways / Strassenbahn, RER / S-Bahn et métro / U-bahn.
- L’association milite, entre autre, pour la réalisation des TGV Est et Rhin -Rhône – Méditerranée, mais souhaite aussi la modernisation et l’électrification de la ligne classique Paris - Basel via Troyes, Chaumont et Mulhouse.